Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Tétrarchie

« Tétrarchie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Les Tétrarques (vers 305 ap. J.-C.). Porphyre. Basilique Saint-Marc de Venise.

La tétrarchie est un système de gouvernement et de transmission du pouvoir impérial dans l'empire romain. Elle a été créée à la fin du III siècle par l'empereur Dioclétien. Le but est de mieux assurer la défense de l'empire attaqué de toutes parts et d'éviter les usurpations du titre impérial par les généraux.

Deux Augustes assistés de deux Césars, se partageaient le territoire et étaient ainsi plus proches des frontières à défendre. De plus automatiquement le César remplaçait l'Auguste dont il était le second ; devenu Auguste, il choisissait un nouveau César. La transmission du pouvoir se faisait de ce fait par la cooptation.

Le mot provient du grec : tétra (quatre) et archie (gouvernement) .

Les circonstances de la création de la Tétrarchie[modifier | modifier le wikicode]

Dioclétien. Monnaie romaine

Au cours du IIIe siècle, l'empire doit faire face à de nombreuses attaques de peuples extérieurs. Un seul empereur (dont le titre veut dire commandant en chef, si possible victorieux) ne peut plus suffire à être présent dans toutes les régions attaquées et très éloignées les unes des autres.

L'instabilité du pouvoir impérial est très grande. Profitant de cette situation, des généraux, soutenus par leurs armées qui espèrent en tirer des avantages, se proclament empereurs et combattent leurs concurrents.

Création de la Tétrarchie[modifier | modifier le wikicode]

En 285, Dioclétien (qui est le seul empereur depuis 284) décide de partager son pouvoir. Il prend comme collègue Maximien. Dioclétien se réserve la partie orientale de l'empire romain, et Maximien reçoit la partie occidentale. Les deux empereurs portent le titre d'Auguste. C'est la dyarchie. Puis en 293, chaque Auguste nomme un empereur-adjoint, qui porte le titre de César. Dioclétien choisit son gendre Galère, et Maximien s'adjoint Constance Chlore, le préfet du prétoire de Dioclétien.

Les divisions de l'empire romain pendant la première tétrarchie (Dioclétien-Maximien)

Dioclétien (qui porte le surnom de Jovius, en rapport avec Jupiter, le roi des dieux) réside à Nicomédie et contrôle la Thrace, l'Asie mineure et l'Égypte. Galère dirige les Balkans et réside à Sirmium. Maximien (prenant le surnom d'Herculius, fils de Jupiter, donc légèrement inférieur en prestige) qui réside à Milan contrôle l'Italie, l'Espagne et l'Afrique du Nord. Constance Chlore qui réside à Trèves, reçoit la Gaule et la Bretagne (la Grande Bretagne actuelle).

On constate que Rome, n'est plus la capitale de l'empire romain. Les empereurs étaient les représentants des dieux, ils étaient dieux eux-mêmes et adorés comme tels par leurs sujets. Chaque empereur était solidaire des actes commis par les trois autres.

Le système permit une meilleure défense des frontières.

La succession impériale[modifier | modifier le wikicode]

Afin de voir si son système fonctionnait pour la succession impériale, Dioclétien abdique en 305. Il oblige Maximien a en faire de même. Galère devient Auguste ET prend Maximin Daïa pour César, tandis que Constance Chlore s'adjoint Sévère. Constantin, fils de Constance Chlore, et son lieutenant dans les guerres en Bretagne, est écarté. Cependant à la mort de Constance Chlore, en 306, les légions de Bretagne proclament Constantin empereur. La tétrarchie ne fonctionne plus. Les guerres civiles recommencent. Il y eut jusqu'à sept empereurs en même temps. Elles durent jusqu'en 324, quand Constantin reste le seul maître de l'empire.

Dès la mort de Constantin en 337, l'empire est de nouveau partagé entre deux ou trois empereurs, souvent adversaires. En 395, après la mort de Théodose Ier, l'empire est définitivement divisé entre l'empire romain d'Occident et l'empire romain d'Orient.

Portail Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.