Télégraphe

« Télégraphe » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Télégraphe électrique)
Aller à : navigation, rechercher
Envoi de baisers par télégraphe (carte postale du début du XXe siècle)

Le télégraphe (nom formé des mots grecs : télé = loin et graphein = écrire) permet la transmission à longue distance des messages sans transport physique des textes écrits.

L'histoire du télégraphe[modifier | modifier le wikicode]

Avant la Révolution française, le Français Claude Chappe avait, dans sa jeunesse, imaginé de communiquer avec son frère, placé dans un autre collège, par la position de plusieurs bras en planches, articulés sur un piquet fixé sur le toit. Adulte, il a ensuite expérimenté ce système pour transmettre des messages codés sur de grandes distances, grâce à des relais où un employé transmettait le message reçu pour qu'il soit visible plus loin. En 1794, son système de télégraphe entre Paris et Lille a été mis en fonctionnement pour la première fois (environ 220 km). La vitesse avec laquelle le télégraphe Chappe a fonctionné a été étonnante pour l'époque. Via les quinze relais, le message mettait treize minutes à passer. Un courrier porté par cheval aurait eu besoin d'au moins vingt heures pour couvrir la même distance.

Le télégraphe électrique[modifier | modifier le wikicode]

Le télégraphe est un appareil qui envoie un code électrique. Le télégraphe fonctionne tout comme une sonnette. En appuyant sur le bouton, on ferme un circuit électrique ; l'électricité passe alors par ce circuit et fait tinter un signal à l'autre bout du fil. On peut envoyer de cette façon environ 30 mots par minute. Chaque lettre a eu un code de sons long et court ; c'est ce qu'on appelle l'alphabet morse ou simplement le morse. Un point représente un son court et un tiret un son long. La lettre A est donnée d'abord par un son court, puis un long.

Le télégramme[modifier | modifier le wikicode]

Pendant longtemps, l'expéditeur d'un télégramme devait déposer son texte à un guichet du bureau de poste. Comme chaque mot était payé, il avait intérêt à faire un message court. Le télégraphiste envoyait les lettres codées en morse. Du côté de la personne qui recevait le message, ces mots étaient imprimés sur un ruban de papier, collé ensuite dans une enveloppe spéciale et le message pouvait ensuite être remis à domicile à son destinataire.

Plus tard, les télégrammes sont envoyés par le réseau Télex, lié au réseau de téléphone. Les télégrammes ont souvent été utilisés pour confirmer les transactions de société et, par opposition à l'e-mail, les télégrammes ont généralement été utilisés pour transmettre les documents légaux pour les transactions de société.

Le télégraphe électrique au XIX siècle.[modifier | modifier le wikicode]

En 1838, le premier télégraphe électrique est construit par Wheatstone (physicien et inventeur anglais, né le 6 février 1802 et mort le 19 octobre 1875) et mis en service entre Londres et Birmingham.

Le fonctionnement du télégraphe électrique.[modifier | modifier le wikicode]

Il fonctionne selon les principes suivants. Une ligne électrique relie deux points. À chaque extrémité est placée une machine constituée d'un émetteur et d'un récepteur. L'émetteur est un manipulateur manuel, un simple interrupteur alimente avec une batterie plus ou moins brièvement la ligne. Le récepteur est un électroaimant connecté directement sur la ligne qui actionne un mécanisme chargé de transcrire le code par le marquage d'une bande de papier, qui avance au rythme des impulsions émises sur la ligne. Lorsqu'un opérateur appuie sur le manipulateur de son émetteur, le récepteur distant, tout comme le sien, entre en action, laissant une marque sur la bande de papier en émettant un bruit. Voilà pourquoi la bande de papier permet de garder une trace du message et de pallier une éventuelle absence de l'opérateur en réception.

L'amélioration du télégraphe par Samuel Morse[modifier | modifier le wikicode]

L'américain Samuel Morse (un scientifique américain, développeur d'un télégraphe électrique et d'un alphabet qui portent tous deux son nom) s'inspire des travaux de ses prédécesseurs pour inventer un système simple et robuste. Après un voyage en Europe, c'est en 1832, sur le Sully, navire qui le ramène aux États-Unis, qu'il conçoit l'idée d'un télégraphe électrique après une conversation sur l'utilisation de l'électro-aimant et les travaux d'Ampère avec le géologue Charles Thomas Jackson. Le 20 juin 1840, un brevet est accordé pour l'invention du télégraphe électrique pour lequel son assistant Alfred Vail invente un code original de transmission, le code Morse, via la transcription en une série de points et de traits des lettres de l'alphabet, des chiffres et de la ponctuation courante. Le point est une impulsion brève et le trait une impulsion longue.

Bibliographie.[modifier | modifier le wikicode]

https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9graphe

https://fr.wikipedia.org/wiki/Samuel_Morse

https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Wheatstone

Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…