Système politique de la Suisse

« Système politique de la Suisse » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le système politique de la Suisse est basée sur une démocratie. Au contraire d'autres systèmes politiques (tels que la dictature ou la monarchie absolue), personne n'a, seul, le pouvoir de décider.

La Suisse est une fédération, cela signifie qu'il y a plusieurs niveaux où les citoyens peuvent s'investir et prendre part aux décisions : les communes, les cantons et la Confédération (le pays).

La Confédération ne s'occupe que des tâches qui concernent toute la Suisse, comme l'armée. Les cantons doivent gérer de bien plus nombreuses tâches, comme l'école ou la police. Les tâches des communes sont définies par les cantons, mais il s'agit souvent de responsabilités très locales, comme la gestion de l'eau ou la construction de nouveaux bâtiments publics.

Démocratie directe et représentative[modifier | modifier le wikicode]

Il existe de nombreux types de démocratie. La particularité de la Suisse est que les citoyens sont très régulièrement amenés à se prononcer sur des lois (en principe, 4 fois par année). On appelle cela une démocratie directe. Il existe peu de démocraties directes dans le monde : on la trouve au Liechtenstein et dans certains États des États-Unis, en plus de la Suisse.

Comme il s'agit d'une démocratie représentative, des élections ont lieu régulièrement, à tous les étages du fédéralisme.

Outils de la démocratie directe[modifier | modifier le wikicode]

Les outils à disposition des citoyens sont les initiatives populaires et les référendums.

Initiative populaire[modifier | modifier le wikicode]

N'importe qui (en principe un parti ou un groupe de personnes qui partagent le même intérêt) peut proposer une modification ou la création d'une loi. Pour que le peuple se prononce à travers une votation, le projet doit recueillir 100 000 signatures en 18 mois.

Référendum[modifier | modifier le wikicode]

Quand une proposition de loi passe au niveau des élus, n'importe quel citoyen peut proposer son annulation. Pour que le peuple se prononce à travers une votationLe Dico des Ados small logo 2021.svg, le projet doit recueillir 50 000 signatures dans les 100 jours qui suivent l'acceptation de la loi. Les modifications de la Constitution passent obligatoirement par un référendum.

Autorités fédérales[modifier | modifier le wikicode]

Le peuple élit ses représentant à l'Assemblée fédérale (le Parlement), qui contient les élus des deux chambres : le Conseil national et le Conseil des États.

Conseil national[modifier | modifier le wikicode]

Les habitants de chaque canton élisent un certain nombre de personnes pour les représenter. Le nombre varie en fonction de la taille de la population mais totalise toujours 200 membres. On parle parfois de la chambre du peuple.

Conseil des États[modifier | modifier le wikicode]

Les habitants de chaque canton élisent deux personnes pour les représenter (un seul pour les demi-cantons). Il y a donc toujours 46 membres dans cette chambre. On parle parfois de la chambre des cantons.

Conseil fédéral[modifier | modifier le wikicode]

Le Conseil fédéral représente le pouvoir exécutif au niveau fédéral en Suisse, l'équivalent du gouvernement en France. Il se compose de 7 membres élus tous les 4 ans par l’Assemblée fédérale. Chaque conseiller (qui seraient appelés des ministres, dans d'autres pays) est responsable d'un département.

Il n'y a pas, à proprement parler, de président de la République en Suisse. Le président du Conseil fédéral est élu tous les ans par l’Assemblée fédérale sans être immédiatement rééligible. C’est lui qui représente la Suisse à l’étranger mais autrement il n'a pas de pouvoirs particuliers. Ce n'est donc pas un chef d’État au sens habituel.

Flag-map of Switzerland.svg Portail de la Suisse —  Tous les articles sur la Suisse.
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.