Livre d'or
Livre d'or

CommunautéGazette de l'hiver
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Syndicat de salariés

« Syndicat de salariés » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Des représentants de plusieurs syndicats défilent à l'occasion de la Fête du travail (1er mai) à Paris.

Un syndicat de salariés est une organisation qui regroupe, sur la base du volontariat, les salariés d'une entreprise, afin de réfléchir collectivement sur leurs conditions de travail, leur rémunérations. Le syndicat se fait le porte-parole de ses adhérents (censés représentés l'ensemble des salariés) auprès de la direction de l'entreprise.

Un syndicat défend les intérêts matériels et moraux collectifs et individuels de ses adhérents, et par extension des salariés de l'entreprise. En théorie le syndicat n'intervient que dans le domaine professionnel.

L'organisation du syndicalisme[modifier | modifier le wikicode]

Dans une même commune les syndicats d'entreprises ayant des activités différentes se regroupent dans l'union locale, les unions locales en unions départementales, puis en unions régionales et enfin dans la Confédération.

Les adhérents des syndicats de salariés du même métier se regroupent dans les syndicats de branches ou fédération (exemple la fédération de la métallurgie ou celle de la chimie...). Ces fédérations se regroupent au niveau national dans la confédération.

L'action syndicale[modifier | modifier le wikicode]

Pour faire progresser les souhaits (revendications) de ses adhérents, le syndicat dispose de plusieurs moyens :

  • la négociation avec la direction de l'entreprise
  • La manifestation en dehors de l'entreprise
  • l'arrêt de travail plus ou moins long, c'est la grêve

L'accord obtenu par le syndicat est appliqué à tous les salariés de l'entreprise qu'ils soient syndiqués ou non.

L'accord obtenu peut ne concerner que l'entreprise. Mais les syndiqués du même métier peuvent obtenir des [[convention collective| concernant tous les salariés de la branche d'activité, dans ce cas l'accord a été négocié avec les représentants patronaux de la branche.

Le syndicalisme en France[modifier | modifier le wikicode]

La création de syndicat de salariés (secteur privé) n'a été autorisée en France qu'en 1884. La grève est légale depuis 1864.

Tout travailleur a le droit d'adhérer à un syndicat qui peut être affilié à une organisation nationale. mais il existe des « syndicats maison » dont le rôle ne dépasse pas le cadre de l'entreprise. Les entreprises de plus de 50 salariés peuvent avoir des délégués syndicaux qui sont chargés de représenter les salariées dans diverses structures (comité d'entreprise, comité d'hygiène et de sécurité...) et qui sont les porte-paroles des salariés auprès de la direction.

La CGT, la CFDT, FO, SUD, la CFTC sont des confédérations (donc regroupent les syndicats de tous les métiers), elles ont des syndicats de branches et des unions. Il existe aussi des fédérations syndicales dans les différentes fonctions publiques (FSU, UNSA). Il existe également un mouvement syndical dans le monde agricole avec la FNSEA ou bien a Confédération paysanne ou le MODEF.

En France, les salariés syndiqués peuvent choisir leur confédération de rattachement, en fonction de leurs opinions politiques ou sociales, voire religieuses. Les Français, contrairement à leurs voisins européens sont peu syndiqués (sauf dans les fonctions publiques). De plus les syndicats sont divisés entre plusieurs confédérations, alors que souvent ailleurs il n'y en a qu'une ou deux.

De plus en plus, au moment des conflits sociaux, à côté des syndicats et parfois contre leur action, se créent des coordinations formées de salariés directement choisis par le personnel en dehors de toute appartenance syndicale.

Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.