Suzanne Valadon

« Suzanne Valadon » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Peintre connue en France pour ses tableaux, Suzanne Valadon (1865-1937) est la première femme admise à la Société nationale des beaux-arts.

Enfance et Adolescence[modifier | modifier le wikicode]

Adolescente, Suzanne Valadon décide de s’établir à Paris dans le quartier de Montmartre, le quartier des artistes et des peintres. Elle devient acrobate dans un cirque. Hélas, elle subit une chute qui l'oblige à se débrouiller autrement. Dotée d'une grande beauté, elle attire l'attention des artistes et devient modèle. Suzanne Valadon observe la méthode et cherche à acquérir le style de chaque artiste pour valoriser ses tableaux.

Les débuts de son art[modifier | modifier le wikicode]

Portrait de Suzanne Valadon

Adulte, elle commence à produire des tableaux.

Le 26 décembre 1883, elle donne naissance à son fils unique, le futur et talentueux peintre Maurice Utrillo.

En 1890, elle se lance dans une exposition composée principalement de portraits. En 1894, cinq toiles de Suzanne Valadon sont présentées à la Société Nationale des Beaux Arts qui fait d'elle la première femme à accéder ce stade-là.

En 1896, Suzanne Valadon se marie avec un bourgeois ; cette union lui permet de se consacrer entièrement aux arts. Elle le quitte en 1909 pour le peintre André Utter qu’elle épouse en 1914.

La célébrité[modifier | modifier le wikicode]

A partir de 1933, elle délaisse peu à peu son art. L’État français lui offre une importante somme pour l'achat de ses œuvres les plus marquantes en 1936 et 1937.

Le 7 avril 1937, Suzanne Valadon meurt à Paris à l'âge de 73 ans.

Suzanne Valadon. Pierre-Auguste Renoir. Huile sur toile. 1885

Ses œuvres sont conservées dans de nombreux musées, dont le Musée d'art moderne de la Ville de Paris, le Metropolitan Museum of Art à New York ou encore le Musée des beaux-arts de Lyon.

La Gioconda.jpg Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.