Guerre de Vendée

« Guerre de Vendée » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Travaux
Cet article est en cours de rédaction.
L’utilisateur Pandaroux est en train de travailler sur cet article. Merci d’éviter de le modifier pour éviter les risques de conflit de versions jusqu'à la disparition de ce message.


La guerre de Vendée est une guerre qui opposa les républicains, aussi appelés les "Bleus" aux royalistes, aussi appelés les "Blancs". Elle eut lieu entre 1793 et 1796, avec une courte période de paix entre 1795.

Causes de l'insurrection[modifier | modifier le wikicode]

Avant la Révolution française la Vendée est principalement rurale et paysanne, comme la majeure partie de la France à cette époque. Elle est favorable à la Révolution à ses débuts, les cahiers de doléances montrent que les paysans sont hostiles au système féodal et souhaitent une amélioration de leurs conditions de vie.

Le 12 juillet 1790 l'Assemblee nationale vote la Constitution civile du clergé qui stipule que les membres du clergé sont désormais fonctionnaires, donc payés par l'Etat, élus par les électeurs du district indépendamment de leur religion, et doivent prêter serment à la Constitution. Dès lors, le clergé est divisé entre les prêtres assermentés ou jureurs, qui acceptent de prêter serment, et les prêtres insermentés ou réfractaires, qui refusent. Le pape condamne la Constitution civile du clergé et de nombreux paysans préfèrent se tourner vers les prêtres réfractaires car ils considèrent que les prêtres jureurs dévient de la religion. Cela crée une division au sein de la société et un mécontentement au sein de la population, qui, de plus, ne perçoit aucune amélioration de ses conditions de vie.

En 1791 et 1792 l'Assemblée nationale vote des décrets interdisant le culte réfractaire et déclarant que les prêtres réfractaires doivent être déportés, le plus souvent au bagne en Guyane,sur dénonciation de vingt citoyens.

Dans une zone désignée sous le nom de Vendée militaire et qui comprend la Vendée actuelle, le sud de la Loire-Atlantique, le nord des Deux-Sèvres et une partie du Maine et Loire, un mécontentement de plus en plus important se fait sentir, la tension monte.



Les gens de la Vendée[modifier | modifier le wikicode]

En effet, la majorité de ces gens de la Vendée sont restés royalistes et se méfient de la Convention nationale. Les paysans ne supportent pas voir leurs prêtres devoir s'en aller à cause de ce fameux serment.

Les Vendéens supportent mal les mesures prises par les Républicains contre le clergé et la religion catholique. L'exécution du roi en 1793 suivie de la levée en masse des hommes sera l'évènement déclencheur. Les Vendéens prennent les armes pour défendre la religion catholique. Ils se réunissent derrière des anciens officiers de l'armée royale (tels que François Athanase Charette, officier de marine) ou des officiers d'origine plus modestes (Cathelineau par exemple). La répression républicaine est sévère, les villages sont incendiés (colonnes infernales de Turreau) et les habitants tués. La guerre de Vendée a duré jusqu'en 1796.

Lecture pour tous[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Révolution française —  Tous les articles sur la Révolution française de 1789.