Soulèvement vendéen en 1793

« Soulèvement vendéen en 1793 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

En 1793, la République va mal : elle est attaquée de toutes parts par de nombreux ennemis, aussi bien à l'intérieur (fédéralistes ou girondins) qu'à l'extérieur (coalition des monarchies européennes). C'est dans ce climat que la Convention Nationale décide de faire lever en masse tous les hommes en âge de combattre (par tirage au sort).

Mais en Vendée, une révolte s'insurge en masse contre cette mesure, et constitue une armée « royale et catholique » qui est contre les diverses mesures prises précédemment (la Constitution Civile du clergé etc.).

Les gens de la Vendée[modifier | modifier le wikicode]

En effet, la majorité de ces gens de la Vendée sont restés royalistes et se méfient de la Convention nationale. Les paysans ne supportent pas voir leurs prêtres devoir s'en aller à cause de ce fameux serment.

Les Vendéens supportent mal les mesures prises par les Républicains contre le clergé et la religion catholique. L'exécution du roi en 1793 suivie de la levée en masse des hommes sera l'évènement déclencheur. Les Vendéens prennent les armes pour défendre la religion catholique. Ils se réunissent derrière des anciens officiers de l'armée royale (tels que François Athanase Charette, officier de marine) ou des officiers d'origine plus modestes (Cathelineau par exemple). La répression républicaine est sévère, les villages sont incendiés (colonnes infernales de Turreau) et les habitants tués. La guerre de Vendée a duré jusqu'en 1796.

Lecture pour tous[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Révolution française —  Tous les articles sur la Révolution française de 1789.