Site de Rome

« Site de Rome » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Les sept collines de Rome, avec l'enceinte d'origine, appelée muraille Servienne ou mur de Servius Tullius.

La ville de Rome bénéficie d'atouts naturels locaux (le site) qui ont permis à la population de s'établir et d'augmenter en nombre.

Rome s'est développée sur un ensemble de sept collines entourées de zones marécageuses, ce qui assurait une défense naturelle.

Rome est située à une dizaine de kilomètres de la mer Tyrrhénienne. Cela lui permet d'échapper aux attaques des pirates infestant les côtes. Son retrait de la côte lui permet également d'éviter le contact avec les peuples étrangers souhaitant s'établir sur des terres nouvelles (comme c'est le cas des Grecs plus au sud).

Les collines bénéficient de conditions de vie favorables une fois que les parties marécageuses en contrebas seront assainies grâce aux Étrusques qui ont drainé de l'eau croupissante (création du cloaca maxima). Les habitants échappent ainsi à la malaria qui est le fléau sanitaire de beaucoup de régions basses des côtes méditerranéennes. Un nouvel espace habitable est ainsi créé ce qui permet de nouvelles constructions accueillant une population grandissante.

À Rome, le Tibre se rétrécit. Il est alors possible de construire un pont qui permet le passage, ce sera le pont Sublicius. C'est un des lieux privilégiés pour le passage du sel entre les salines côtières et les régions montagneuses de l'intérieur de l'Italie. Le sel était alors une marchandise extrêmement importante car vitale pour la conservation des aliments et la nourriture aussi bien des hommes que de leurs bêtes.

Rome se trouve au point où la navigation sur le Tibre doit changer de types de bateaux. Dans la partie amont on peut circuler sur des barques à fond plat. Les montagnards peuvent donc y acheminer leur production et en rapporter ce dont ils ont besoin. Mais sur la partie aval on peut utiliser des navires de mer qui peuvent remonter le Tibre jusqu'à Rome. Le transbordement des marchandises engendre une activité et crée de la richesse. Les Étrusques, vivant au nord du Tibre, qui sont des guerriers mais aussi des paysans, peuvent alors échanger des produits avec les Grecs établis dans le sud de l'Italie (Grande Grèce), qui peuvent fournir des objets en particulier de la poterie. Rome devient alors un marché de transit et un carrefour pour la circulation terrestre.

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.