Sirénien

« Sirénien » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une femelle lamantin en train d'allaiter son petit.
Un dugong, sous l'eau, en train de brouter. Les Siréniens sont les seuls mammifères marins végétariens : on les surnomme "vaches de mer". Les poissons à l'avant-plan sont des carangues de l'espèce Gnathanodon speciosus.

Les Siréniens sont un ordre de mammifères marins, qui mangent uniquement des végétaux (ce qui les distingues des cétacés). Ils regroupent cinq espèces actuellement.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Les siréniens doivent leur nom à leur vague ressemblance, de loin, avec une sirène, un animal de légende ayant un corps de femme et une queue de poisson.

Le corps des siréniens est assez gros, et se termine par une sorte de queue aplatie, comme celle des dauphins, qui leur sert à nager. Ils sont toutefois loin d'être aussi rapides. Ils ont des pattes avant transformées en nageoires. Leur tête est grosse, et porte des vibrisses, des longs poils sensoriels couramment appelés « moustaches ».

Ce sont des mammifères, les femelles ont donc des mamelles, qui produisent du lait. Contrairement à la plupart des mammifères, ces mamelles ne sont pas placées sur le ventre, mais sur la poitrine, comme chez l'Homme, ce qui accentue la ressemblance avec une sirène.

Les siréniens sont les seuls mammifères marins herbivores : ils se nourrissent de plantes aquatiques, qu'ils broutent sous l'eau, pendant des heures. On les appelle parfois « vaches marines ».

Ils vivent pour la plupart en eau douce, mais s'aventurent parfois en eau de mer, près des côtes. Ils peuplent les fleuves, et les estuaires des régions tropicales d'Afrique et d'Amérique.

Espèces et classification[modifier | modifier le wikicode]

Les siréniens se divisent en deux familles : les dugongs, dont il existe une seule espèce actuellement, et les lamantins, dont il existe quatre espèces.

Les siréniens sont les plus proches parents actuels des Proboscidiens, le groupe des éléphants. Ces deux groupes forment ensemble le groupe des Téthythériens.

Le dugong[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Dugong

Le dugong est le plus gros des siréniens vivant actuellement. Les mâles portent une petite trompe, assez semblable à celle des éléphants de mer.

Les lamantins[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Lamantin

Il existe quatre espèces de lamantins, ou manates. Certaines espèces ont encore des ongles sur leurs pattes avant transformées en nageoires. De cette façon, elles ressemblent vraiment à des pattes d'éléphant aplaties.

Les espèces disparues[modifier | modifier le wikicode]

Les siréniens étaient autrefois, comme les éléphants, un groupe beaucoup plus important, qui comptait de nombreuses espèces. Beaucoup ont disparu, qui vivaient à l'ère tertiaire, un peu partout dans le monde, y compris en Europe et en France.

Comme les éléphants, toutes les espèces de siréniens vivant actuellement sont menacées. La dernière espèce à avoir disparu est la Rhytine de Steller, le plus grand sirénien connu. Il mesurait plus de huit mètres de long, et vivait exclusivement en mer, dans les océans de l'hémisphère nord.

La Rhythine de Steller n'a été découverte qu'au XVIe siècle. Chassée par les baleiniers, elle a totalement disparu moins de cinquante ans après sa découverte. On ne sait pas grand-chose à son sujet.

Mouse.svg Portail des mammifères —  Tous les articles sur les mammifères.
Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer, et le monde maritime.