Sherlock

« Sherlock » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
Sherlock
Logo de la série.
Logo de la série.
Titre original Sherlock
Pays Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre(s) Drame
Policier
Saisons 4
Épisodes 13
Durée 90 minutes
Diff. originale 25 juillet 2010 -
Scénariste(s) Mark Gatiss
Steven Moffat
Acteurs principaux Benedict Cumberbatch
Martin Freeman
Rupert Graves
Mark Gatiss
Andrew Scott
Société(s) produisant la série BBC
voir modèle • modifier
Benedict Cumberbatch sur le toit du St Bartholomew's Hospital pour le tournage de La Chute du Reichenbach.

Sherlock est une série télévisée policière britannique créée par Steven Moffat et Mark Gatiss en 2010. Elle est diffusée sur la BBC en Grande-Bretagne, sur PBS aux États-Unis et sur France 4 en France.

C'est une adaptation libre des aventures de Sherlock Holmes, imaginées par Sir Arthur Conan Doyle, mais transposées au XXIe siècle. Elle met en scène Benedict Cumberbatch dans le rôle de Sherlock Holmes et Martin Freeman dans le rôle de John Watson.

Elle a connu à ce jour 3 saisons de 3 épisodes et un mini-épisode diffusé sur le Web à Noël 2013 : la première a été diffusée en 2010, la seconde en 2012 et la troisième en 2014. Une quatrième saison est prévue pour 20161.

Cette série a été particulièrement bien accueillie2, les critiques faisant l'éloge de la finesse de l'adaptation des nouvelles de Conan Doyle, du jeu de qualité des acteurs, des scénarios pleins de suspense et de l'humour so british des dialogues.

Fiche technique[modifier | modifier le wikicode]

Équipe technique[modifier | modifier le wikicode]

  • Création : Mark Gatiss et Steven Moffat
  • Réalisation : Paul McGuigan, Euros Lyn, Toby Haynes, Jeremy Lovering, Colm McCarthy et Nick Hurran
  • Scénario : Steven Moffat, Steve Thompson et Mark Gatiss
  • Décors : Arwel Jones et Dafydd Shurmer
  • Costumes : Sarah Arthur
  • Photographie : Steve Lawes et Fabian Wagner
  • Montage : Charlie Phillips
  • Musique : Michael Price et David Arnold
  • Production : Sue Vertue
  • Sociétés de production : Hartswood Films, BBC Wales et WGBH Boston

Distribution[modifier | modifier le wikicode]

  • Benedict Cumberbatch : Sherlock Holmes
  • Martin Freeman : John Watson
  • Rupert Graves : Lieutenant Lestrade
  • Una Stubbs : Mrs Hudson
  • Mark Gatiss : Mycroft Holmes
  • Andrew Scott : Jim Moriarty
  • Louise Brealey : Molly Hooper
  • Vinette Robinson : Sergent Donovan
  • Jonathan Aris : Anderson
  • Lara Pulver : Irène Adler
  • Amanda Abbington : Mary Morstan Watson
  • Lars Mikkelsen : Charles Augustus Magnussen

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Saison 1[modifier | modifier le wikicode]

Sherlock Holmes et le Docteur Watson. Illustration de Sydney Paget.

John Watson est un médecin militaire réformé de la guerre d'Afghanistan. Lorsqu'il arrive à Londres, ayant perdu tout goût pour la vie, il devient le colocataire de Sherlock Holmes, un détective consultant, et découvre son mode de vie pour le moins étrange : Sherlock aide l'inspecteur Lestrade, de Scotland Yard, à résoudre des crimes inexplicables.

Après avoir résolu une énigme de suicides en série, où ils apprennent l'existence de l'énigmatique criminel Moriarty, Sherlock et Watson résolvent deux affaires tout aussi étranges. La saison se termine lorsque les deux héros se font encercler par les hommes de Moriarty.

Saison 2[modifier | modifier le wikicode]

Holmes et Moriarty luttant aux chutes du Reichenbach. Illustration de Sidney Paget.

Alors que Sherlock et John sont sur le point de se faire tuer par les hommes de Moriarty, ce dernier reçoit un appel téléphonique qui le pousse à abandonner ses deux ennemis, « ayant reçu une meilleure offre ». Ils peuvent donc retourner à leurs enquêtes, même si Sherlock est certain qu'il va revoir Moriarty.

Les deux héros doivent ensuite traquer Irène Adler, une prostituée et séductrice en série détenant des photos compromettantes. L'affaire ne se révèlera pas sans difficulté, Adler étant une des femmes les plus intelligentes qu'ait rencontré Holmes.

Après, ils se rendent dans la lande de Dartmoor pour exécuter une mission spéciale : le jeune Henry Baskerville demande à Holmes de retrouver le chien géant qui aurait tué son père vingt ans plus tôt.

Dans le dernier épisode, Holmes, après que Moriarty a été jugé et déclaré non-coupable, est accusé d'être le responsable d'une série de crimes en réalité commis par son ennemi, et il est est traqué par la police. Il s'enfuit, prenant Watson « en otage » et tente de piéger Moriarty afin de prouver son innocence. L'épisode se termine lorsque Moriarty ordonne à Sherlock de sauter du haut d'un immeuble sous peine de voir tous ses amis se faire assassiner. Réalisant qu'il est le seul à pouvoir empêcher ces assassinats, le criminel se suicide tandis que Holmes s'écrase en bas de l'immeuble sous les yeux de John.

Saison 3[modifier | modifier le wikicode]

Freeman et Cumberbatch sur le tournage de la saison 3 de Sherlock.

Deux ans après tous ces événements, Watson a refait sa vie : il est sur le point de demander la main de Mary Morstan. C'est à ce moment que Sherlock fait son retour, révélant que sa mort n'était qu'un leurre pour pouvoir arrêter tous les membres du réseau de Moriarty. Watson, bien qu'en colère, recommence à aider Holmes à résoudre ses enquêtes. Le retour de Sherlock ne l'empêche pas de se marier : le détective profite d'ailleurs de la cérémonie pour raconter certaines de ses enquêtes où Watson a fait preuve de ses nombreuses qualités.

Dans le dernier épisode, Holmes tente d'arrêter Charles Augustus Magnussen, un personnage odieux dont on dit qu'il possède des archives sur chaque personne, ce qui pourrait avoir des conséquences catastrophiques s'il dévoilait les secrets de personnalités importantes3. Lorsque Sherlock se rend compte que rien ne permet d'arrêter Magnussen et que ce dernier possède des informations compromettantes sur la femme de Watson, il lui tire dessus sous les yeux des autorités, ce qui le rend coupable de meurtre. Alors qu'il est sur le point d'être exilé d'Angleterre, Sherlock est rappelé en urgence : en effet, toutes les chaînes de télévision retransmettent contre leur gré une image de Moriarty répétant sans cesse « J'vous ai manqué ? ».

Personnages[modifier | modifier le wikicode]

Sherlock Holmes[modifier | modifier le wikicode]

Holmes et Watson dans les illustrations originales de Sidney Paget.

Sherlock Holmes est un homme grand, mince, élancé, aux cheveux noirs bouclés. Il est détective consultant, ce qui veut dire qu'il travaille indépendamment de la police officielle. Extrêmement intelligent, il peut comprendre un tas de choses à partir d'infimes détails. Il est résolument célibataire, malgré son évidente attirance pour Irène Adler, les avances de Molly Hooper et sa (fausse) idylle avec Janine. Très froid – il revendique le fait d'être un « sociopathe de haut niveau » –, il est toutefois capable de se faire un sang d'encre lorsqu'il pense que ses amis sont en danger. Il est aussi très doué au combat, et a plusieurs manières de se relaxer, comme jouer du violon ou utiliser des patchs de nicotine.

John Watson[modifier | modifier le wikicode]

Ce médecin militaire, ancien de la guerre d'Afghanistan, revient à Londres traumatisé par la violence de ce qu'il a vécu. Il reprend goût à la vie en aidant Holmes à résoudre ses enquêtes. Il a gardé de la guerre son sang-froid et son aptitude au combat, bien qu'il ne le montre pas en public. Il est petit et blond, ce qui permet à Holmes d'avoir l'air plus grand lorsqu'il est à côté de lui. Humain et attentionné, il est l'opposé de l'intelligence glaciale de Sherlock, ce qui lui permet parfois de « rattraper le coup » lorsque le détective choque ses clients. Il accorde une importance particulière à rappeler que Holmes et lui ne sont pas homosexuels : il se marie d'ailleurs dans la troisième saison avec Mary Morstan.

Greg Lestrade[modifier | modifier le wikicode]

« Detective Inspector » de Scotland Yard, Lestrade fait appel à Sherlock lorsqu'il est dépassé par la situation. Bien qu'agacé par ses sarcasmes et ses manières, Lestrade fait preuve de respect et même parfois d'affection envers Sherlock, lequel le considère comme un ami (dans le dernier épisode de la saison 2, lorsque Sherlock liste tous ses amis que Moriarty peut faire assassiner, il cite Lestrade). Mais toute l'équipe travaillant avec Lestrade déteste Holmes, et l'inspecteur a parfois du mal à prendre sa défense.

Mycroft Holmes[modifier | modifier le wikicode]

Mycroft Holmes. Illustration de Sidney Paget.

Le grand frère de Sherlock est un homme extrêmement important, sans doute un ministre, qui possède une place à part dans le gouvernement britannique. Bien que le montrant peu, il a une grande affection pour son frère, qu'il fait sans cesse surveiller. Son pouvoir est quasiment illimité : Magnussen le classe comme l'homme le plus puissant du royaume après lui-même. Il est grand et roux, et il est plus courtois et civilisé que son frère.

Jim Moriarty[modifier | modifier le wikicode]

Moriarty dans les illustrations originales. À noter que son prénom dans les nouvelles de Conan Doyle est James et non Jim.

Moriarty est l'ennemi principal de Holmes dans les deux premières saisons. Véritable maniaque, il est obsédé par Sherlock, sa seule envie étant de lui causer des difficultés. Il tente de le tuer dès que l'occasion se présente, mais finit par renoncer à chaque fois. Dans le dernier épisode de la saison 2, il monte un gigantesque complot visant à discréditer Holmes puis à le forcer de se jeter du haut d'un immeuble. Il se suicide en se tirant une balle dans la tête, mais réapparait mystérieusement à la fin de la saison 3, toutes les chaines de télévision retransmettant son image répétant en boucle "J'vous ai manqué ?". Steven Moffat a confirmé qu'il reviendrait bel et bien dans la saison 44.

Mme Hudson[modifier | modifier le wikicode]

La logeuse des deux héros, pour qui elle est une mère d'adoption. Elle a un passé douteux : son défunt mari était en effet un trafiquant de drogue et elle-même a été danseuse de charme, ce qui ne l'empêche pas d'être maintenant une personne tout à fait intègre. Sherlock et Watson ont un profond respect pour elle.

Molly Hooper[modifier | modifier le wikicode]

Elle travaille à l'hôpital où John et Sherlock se rendent fréquemment pour leurs enquêtes. Elle est amoureuse de Sherlock, ce qui est parfois bien utile à ce dernier. Dans la saison 3, elle est en couple avec Tom, un sosie de son amour déçu, de qui elle se sépare très vite.

Irène Adler[modifier | modifier le wikicode]

Irène Adler. Illustration de Charles Dana Gibson.

Il s'agit de l'adversaire de Holmes dans Un scandale à Buckingham. C'est une prostituée et croqueuse d'hommes en série, qui détient des photographies compromettantes. Elle est aussi intelligente que Sherlock, ce qui attire beaucoup ce dernier, bien plus que sa beauté. Lorsqu'elle est démasquée par Holmes, elle n'a d'autre choix que de fuir. Elle est capturée par des terroristes qui tentent de la décapiter, mais Sherlock la sauve in extremis. Selon certaines rumeurs, elle pourrait revenir dans la saison 45.

Mary Morstan Watson[modifier | modifier le wikicode]

La femme de Watson, qu'il rencontre pendant la « mort » de Sherlock. C'est une jeune femme blonde. Sherlock et John apprennent qu'elle est, à sa grande surprise, enceinte. Dans le dernier épisode de la saison 3, Sherlock découvre que c'est une ancienne tueuse à gage, et que son vrai nom n'est pas Mary Morstan. Toutefois, John lui pardonne et décide de ne pas chercher à connaitre son passé. C'est pour lui éviter des ennuis judiciaires que Holmes assassine Magnussen. Son enfant devrait être une fille.

Charles Augustus Magnussen[modifier | modifier le wikicode]

C'est le plus grand patron de presse du Royaume-Uni. Ce personnage odieux est capable d'exercer une grande influence sur n'importe qui, dont le Premier ministre. Il a la réputation d'avoir des archives sur chaque personne, et les révélations qu'il pourrait faire seraient calamiteuses pour la réputation du gouvernement britannique. Sherlock le tue à la fin de la saison 3 car c'est le seul moyen d'éviter des ennuis judiciaires à la femme de Watson : il a en effet compris que ses archives n'existaient pas et que tous les renseignements qu'il détient, dont certains sur Mary, se trouvent en fait dans sa mémoire surdéveloppée.

Liste des épisodes[modifier | modifier le wikicode]

Saison 1[modifier | modifier le wikicode]

  1. Une étude en rose de Paul McGuigan
  2. Le Banquier aveugle de Euros Lyn
  3. Le Grand Jeu de Paul McGuigan

Saison 2[modifier | modifier le wikicode]

  1. Un scandale à Buckingham de Paul McGuigan
  2. Les Chiens de Baskerville de Paul Mc Guigan
  3. La Chute du Reichenbach de Toby Haynes

Christmas Special[modifier | modifier le wikicode]

  1. Many Happy Returns

Saison 3[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le Cercueil vide de Jeremy Lovering
  2. Le Signe des trois de Colm McCarthy
  3. Son dernier coup d'éclat de Nick Hurran

Historique de la série[modifier | modifier le wikicode]

Origine[modifier | modifier le wikicode]

Steven Moffat.
Mark Gatiss.

Les créateurs de la série sont deux scénaristes de Doctor Who, Steven Moffat et Mark Gatiss, qui, lors de leurs nombreux voyages en train vers le siège de la production à Cardiff, ont eu l'idée d'une nouvelle adaptation des aventures de Sherlock Holmes. Au Festival de la Télévision de Monte-Carlo, l'épouse de Moffat, Sue Vertue, a réuni les deux hommes pour discuter de ce projet.

Leur idée était de transposer Holmes et Watson au XXIe siècle, ce que personne n'avait jamais fait avant, si l'on excepte quelques fictions dans lesquelles Holmes voyage dans le temps ou se fait congeler. Ce changement d'époque s'accompagne bien évidemment d'un changement de technologie : Holmes utilise un ordinateur, des tablettes, et déclare à plusieurs reprises qu'il aime les textos. Un changement historique a aussi lieu : Watson n'est plus un ancien de la seconde guerre anglo-afghane, comme à l'époque victorienne, mais de la guerre d'Afghanistan, qui est, elle, bien ancrée dans le XXIe siècle. En fait, ce qui ne change pas est la personnalité des personnages : Holmes est extrêmement intelligent et très froid ; et Watson est toujours un homme bon et intègre.

La mise en chantier de cette adaptation coïncide avec celle du film Sherlock Holmes de Guy Ritchie, qui modernise elle aussi le détective non en le faisant changer d'époque, mais en incluant dans les enquêtes de nombreuses scènes d'action.

Pilote[modifier | modifier le wikicode]

L'ambition première de la BBC est de produire un épisode pilote de 60 minutes, et de produire ensuite une série plus longue si le public est au rendez-vous. Ce pilote a coûté 800 000 £ et aurait dû être diffusé fin 2009, mais des rumeurs en défaveur de cet épisode contraignent la chaîne à ne pas le diffuser. Pourtant, loin de renoncer à son projet, elle commande trois épisodes de 90 minutes avec un budget plus élevé : il s'agira de la première saison de la véritable série Sherlock. Le pilote non diffusé est disponible dans les bonus du DVD de la saison 1.

Casting[modifier | modifier le wikicode]

Benedict Cumberbatch[modifier | modifier le wikicode]

Cumberbatch sur le tournage de Sherlock.

Benedict Cumberbatch est choisi pour interpréter Sherlock Holmes, grâce à sa réputation de jouer à la perfection des rôles de personnages intelligents et étranges. Son plus grand défi est de parvenir à se démarquer des nombreux autres acteurs – une soixantaine – à avoir interprété Sherlock Holmes. Son Holmes est froid, parfois sans-gêne et toujours obstiné, mais a bon cœur et aime son entourage, ce qui correspond à peu près au personnage original. La principale différence est sa passion pour les nouvelles technologies.

Ses parents jouent également le rôle des parents de Sherlock dans la saison 3.

Son rôle dans Sherlock a lancé sa carrière : il a ainsi joué dans Star Trek Into Darkness de J. J. Abrams et Le Hobbit : La Désolation de Smaug de Peter Jackson.

Martin Freeman[modifier | modifier le wikicode]

Freeman sur le tournage de Sherlock.

Après avoir trouvé « leur » Holmes, le défi de la production est de trouver un Watson avec qui il aura l'air suffisamment complice. Ils embauchent finalement Martin Freeman, qui joue un Watson moins intelligent que Holmes sans qu'il soit non plus, comme dans beaucoup d'autres adaptations, un idiot. Il est ainsi capable de critiquer les idées et les initiatives de Sherlock, tout en étant conscient que ce dernier le surpasse dans beaucoup de domaines. Il représente l'homme banal à côté de l'homme extraordinaire qu'est Holmes, ce qui permet au public de s'identifier à lui.

C'est sa femme, Amanda Abbington, qui joue la femme de Watson, Mary Morstan.

Son interprétation de Watson lui a permis de devenir un acteur de premier plan, avec le rôle de Bilbon Sacquet dans la trilogie Le Hobbit de Peter Jackson.

Rupert Graves[modifier | modifier le wikicode]

Rupert Graves.

Lors des castings pour trouver Lestrade, la plupart des acteurs ont tenté de jouer le rôle de manière comique. Rupert Graves a, lui, plutôt opté pour lui donner de la gravité et du sérieux qui ont plu à la production. Il est, comme dans les romans originaux, un homme un peu agacé par Holmes, mais qui le respecte et qui est conscient qu'il a besoin de lui.

Andrew Scott[modifier | modifier le wikicode]

Il a ensuite fallu aborder le délicat problème de l'interprète du pire ennemi de Holmes, James Moriarty (ici rebaptisé Jim). Andrew Scott est choisi pour interpréter un Moriarty qui ne sera pas un méchant ennuyeux comme dans certaines adaptations, mais un véritable fou, qui inquiète les spectateurs par son rire haineux, ses plans machiavéliques et l'obstination avec laquelle il souhaite nuire à Holmes. Gatiss et Moffat ne pensaient pas le faire apparaître dès la première saison, mais on peut le voir pour la première fois dès le dernier épisode de la saison 1. C'est dans la saison 2 qu'il occupe le devant de la scène, en particulier dans le troisième épisode. Il fait une mystérieuse réapparition dans le dernier épisode de la saison 3, et devrait revenir dans la saison 4. Moffat a déclaré : « Nous avons toujours su ce que nous allions faire avec Moriarty. On avait un plan de bataille en tête depuis la fin de la saison 1, quand nous avons réalisé que nous avions de l'or entre nos mains avec Andrew Scott. »6

Mark Gatiss[modifier | modifier le wikicode]

Mark Gatiss en 2013.

Le cocréateur et scénariste Mark Gatiss, qui avait déjà de l'expérience en tant qu'acteur, interprète Mycroft Holmes, le frère ministre de Sherlock. Son personnage, orgueilleux, puissant, parfois méprisant, résigné par le caractère de son frère mais l'aimant tout de même, correspond plutôt bien au personnage original moralement, mais pas physiquement : le Mycroft des nouvelles est gros et indolent, tandis que celui de Gatiss est grand, maigre et fait du sport (dans Le Signe des trois).

Post-production[modifier | modifier le wikicode]

Tournage[modifier | modifier le wikicode]

La série a été tournée à Londres et Cardiff, dans les mêmes studios que Doctor Who : Hartswood Films et Upper Boat Studios. Les épisodes ont été tournés dans l'ordre inverse de leur diffusion : le troisième en premier, le deuxième en second, le troisième en dernier.

Générique[modifier | modifier le wikicode]

Le générique est composé d'images des plus célèbres monuments de Londres, comme Big Ben, le London Eye, ... On y retrouve aussi des images de la série et des sciences légales, la spécialité de Sherlock. Les seuls noms précisés sont ceux des deux acteurs principaux, des scénaristes, des cocréateurs et enfin celui de Sir Arthur Conan Doyle. Le générique change légèrement à chaque saison.

Musique[modifier | modifier le wikicode]

La musique est de David Arnold et Michael Price. Celle des deux premières saisons a été éditée par Silva Screen en 2012.

Diffusion et accueil[modifier | modifier le wikicode]

Saison 1[modifier | modifier le wikicode]

Le logo de la BBC One, où est diffusé Sherlock dans les pays anglo-saxons.

La série est très bien accueillie au Royaume-Uni, avec des audiences avoisinant les 9 millions de téléspectateurs sur BBC One. Ce succès critique et public a eu des échos en Europe et aux États-Unis grâce à Internet, avant même sa diffusion dans ces parties du monde.

Aux USA, Sherlock est diffusée sur PBS et réalise elle aussi des jolis scores d'audience, tout comme en France sur France 4. Elle sera d'ailleurs rediffusée sur France 2 en juillet 20117, où ses audiences avoisineront les 2 millions de téléspectateurs.

La série connaît un accueil critique très positif : elle est qualifiée de « vive, drôle et intelligente, fidèle à l'esprit des histoires de Conan Doyle mais en leur insufflant un soupçon de modernité » (USA Today). Cette première saison reçoit de très nombreux prix.

Saison 2[modifier | modifier le wikicode]

Pour son grand retour en janvier 2012 sur BBC One, le succès de la série est confirmé par les téléspectateurs, avec des audiences dépassant les 10 millions. Sherlock est aussi le programme le plus visionné en vidéo à la demande sur BBC iPlayer, atteignant les 623 000 visionnages en une journée.

En France, la saison 2 est encore diffusée sur France 4, qui devient le leader de la TNT lors des soirs des diffusions, avec des audiences allant jusqu'à 1 million et demi de téléspectateurs. Elle est rediffusée sur France 2 en juillet 2013, avec des audiences allant jusqu'à presque 3 millions. Elle est aussi très bien accueillie et reçoit plusieurs prix.

Saison 3[modifier | modifier le wikicode]

Le 29 novembre 2013, un corbillard a silloné les rues de Londres avec des fleurs et une inscription "Sherlock - 01.01.14"8. Il s'agit de la date de la diffusion du premier épisode de la saison 3, Le Cercueil vide. Mais avant cette saison 3, un mini-épisode a été diffusé sur le Web pour Noël, Many Happy Returns, qui sert donc à introduire cette nouvelle saison9.

Sherlock connait une fois de plus le succès au Royaume-Uni, avec des audiences de plus de 10 millions de téléspectateurs10. En France, 1, 5 million de personnes ont suivi le détective pour son retour en avril 201411.

Pour aller plus loin[modifier | modifier le wikicode]

Vikilien pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • (en) Geraldine Jeffers et Anya Noakes, Sherlock : Press Pack, Hartswood Films production for BBC One, ‎ 2010 (lire en ligne)
  • (en) Sherlock The Casebook de Guy Adams, BBCBOOKS 2012

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Sherlock (série télévisée) de Wikipédia.
Article mis en lumière la semaine du 1er décembre 2014.
Portail Télévision —  Chaînes, émissions...
Portail des loisirs —  Le sport, les jeux, les spectacles.