Serpent à sonnette

« Serpent à sonnette » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Les serpents à sonnette sont un groupe de serpents venimeux, des genres Crotalus et Sistrurus. Ils appartiennent à la sous-famille de serpents venimeux des crotales ou Crotalinae, appartenant à la famille des vipéridés (ou Viperidae).

Parmi les crotales, les serpents à sonnettes (en anglais, rattlesnakes « serpents à hochet ou crécelle ») constituent une trentaine d'espèces. Ils doivent leur nom à une sorte de crécelle ou de castagnette située à l'extrémité de leur queue, qu'ils utilisent comme dispositif d'alerte lorsqu'ils se sentent menacés.

Serpent à sonnettes (Crotalus atrox). On voit bien les anneaux de la « sonnette », au bout de la queue, à gauche.

Le nom scientifique latin Crotalus dérive du grec κρόταλον / krotalon, qui désigne une sorte de castagnette en usage dans la Grèce antique. Le nom Sistrurus, lui, vient du mot grec Σείστρουρος / Seistrouros "qui a une queue en forme de sistre", rappelant un ancien instrument de musique égyptien, le sistre, sorte de hochet servant à donner le rythme.

Aire de répartition[modifier | modifier le wikicode]

Les serpents à sonnette sont originaires d'Amérique, et la grande majorité des espèces vit dans le sud-ouest des États-Unis et au Mexique. L'État de l'Arizona, en particulier, compte plus d'espèces de serpents à sonnettes que tout autre État. Quatre espèces seulement vivent à l'est du Mississippi, et deux seulement en Amérique du Sud.

Alimentation[modifier | modifier le wikicode]

Les serpents à sonnette consomment des souris, des rats, des petits oiseaux et d'autres petits animaux. Ils soumettent rapidement leurs proies avec une morsure venimeuse plutôt que par la force. Le venin étourdit ou tue immédiatement les proies. Lorsqu'ils attaquent une proie, ils peuvent s'élancer jusqu'à une distance d'environ deux tiers de la longueur de leur corps.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

Les serpents à sonnettes s'accouplent au printemps.

Alors que la plupart des espèces de serpents sont ovipares (pondent des œufs), les serpents à sonnette, eux, sont soit ovovivipares (la femelle conserve les œufs dans son corps et ils éclosent dès qu'ils touchent terre ou peu de temps après), soit vivipares (la femelle donne directement naissance à des petits déjà formés).

Les petits serpents se déplacent dès qu'ils sont éclos ou nés. Les parents ne s'occupent pas de leurs nouveaux-nés : les jeunes sont autonomes dès la naissance.

La « sonnette »[modifier | modifier le wikicode]

La « sonnette » ou « crécelle » est composée d'une série de billes creuses imbriquées, qui forment un chapelet à l'extrémité de la queue.

Chaque fois que le serpent mue (change de peau), un segment s'ajoute à la sonnette. La mue peut avoir lieu plusieurs fois par an en fonction de l'approvisionnement alimentaire et du rythme de croissance de l'animal. Les crotales nouveaux-nés n'ont pas de sonnette fonctionnelle avant leur première mue.

Les adultes perdent parfois leur crécelle, mais celle-ci se reforme après chaque mue. La sonnette se dessèche lorsqu'il fait sec et devient alors très sonore. Par temps humide, au contraire, elle absorbe de l'eau et ne fait pratiquement plus aucun bruit.

Genres et espèces[modifier | modifier le wikicode]

Les espèces de serpent à sonnette se répartissent dans deux genres :

  • Genre Crotalus, environ 40 espèces et parmi elles les espèces de serpents à sonnette les plus connus à cause de leur taille plutôt grande et de leur dangerosité ;
  • genre Sistrurus, seulement deux espèces plus petites et en général moins dangereuses que les précédentes.

Sont-ils dangereux ?[modifier | modifier le wikicode]

Oui. Il ne faut pas s'en approcher et, si l'on désire marcher dans les déserts américains, il vaut mieux porter des bottes de cuir solides et épaisses ! Les cas mortels sont rares (moins d'une dizaine de décès par an aux États-Unis), mais les morsures, toujours très dangereuses, se comptent par milliers.

La conduite à tenir est d'emmener la victime d'une morsure de crotale (et de tout serpent en général) immédiatement auprès d'un médecin ou à l'hôpital le plus proche, en tenant la partie blessée le plus bas possible (au-dessous du cœur) durant le transport.

  • Source : en partie traduit de l'article « Rattlesnake » de Wikipédia en anglais. Consulté le 1er novembre 2010.
Article mis en lumière la semaine du 5 décembre 2011.
Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !