Hollie Little Pink Laptop.jpg
Garçon devant un ordinateur.jpg
Soutenir Vikidia  • le Livre d'or
Participez à améliorer Vikidia : Pierre Perret, anglicisme, mandarine, Togo, et 300 autres articles importants et trop courts à compléter. Vos contributions sont les bienvenues !

Scrutin uninominal majoritaire

« Scrutin uninominal majoritaire » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le scrutin uninominal majoritaire est un système de vote dans lequel chaque électeur choisit un candidat. Si le scrutin est à un tour, le candidat qui a été choisi par le plus grand nombre d'électeurs remporte les élections. Ce système concerne beaucoup d'élections présidentielles dans le monde : au Mexique ou en Islande (système à un tour), en France sous la Cinquième République (système à deux tours).

Fonctionnement[modifier | modifier le wikicode]

les listes sont vérifiées et comparées aux pièces d'identité au moment du vote pour que l'électeur ne vote qu'une fois et que ce soit bien la bonne personne qui vote (pas une autre)

Un scrutin uninominal majoritaire est un système de vote.

  • Il est uninominal : chaque électeur choisit un candidat parmi plusieurs. On dit que l'électeur attribue ou donne sa voix à un candidat.
  • Il est majoritaire : quand l'élection est terminée, les candidats sont classés en fonction du nombre d'électeurs qui les ont désignés.

En un seul tour[modifier | modifier le wikicode]

Dans les Philippines, l'élection présidentielle est un scrutin uninominal majoritaire à un seul tour. Cela signifie qu'il n'y a qu'un seul vote : chaque électeur doit se déplacer pour désigner un candidat. Le candidat qui a obtenu le plus de voix est élu président des Philippines.

En deux tours[modifier | modifier le wikicode]

En France, sous la Cinquième République, le président est élu par un scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Cela signifie que le vote a lieu pendant deux journées distinctes : les deux tours de l'élection.

  • Au premier tour, différents candidats se présentent. On ne retient que les deux candidats qui ont obtenu le plus de voix.
  • Au deuxième tour, les électeurs doivent choisir entre ces deux candidats. Celui qui remporte le plus de voix est élu président de la République française. Il obtient nécessairement plus de 50% des suffrages exprimés.

Le même scrutin à deux tours est utilisé dans de nombreuses démocraties dans le monde.

Inconvénients[modifier | modifier le wikicode]

Utilité du second tour[modifier | modifier le wikicode]

Lors des élections présidentielles de 1993 au Venezuela, Fidel Ramos fut élu Président des Philippines avec seulement 24% des suffrages. Donc moins d'un électeur sur quatre l'ont choisi. En fait, les autres candidats ont obtenu encore moins de soutien, mais ils représentaient chacun un parti d'opposition. Une élection à un seul tour présente donc l'inconvénient suivant : un représentant peut être élu avec une forte opposition.

Pour mieux comprendre, on va prendre un exemple imaginaire. 53 personnes doivent désigner un représentant parmi quatre candidats : Pierre, Julie, Roméo, et Jean.

  • 4 personnes préfèrent Pierre à Roméo, n'aiment pas Juliette et détestent Jean ;
  • 14 personnes préfèrent Pierre à Juliette, n'aiment pas Roméo et détestent Jean ;
  • 10 personnes préfèrent Juliette à Jean, n'aiment pas Roméo et détestent Pierre ;
  • 15 personnes préfèrent Roméo à Juliette, n'aiment pas Jean et détestent Pierre ;
  • 6 personnes préfèrent Jean à Roméo, n'iament pas Pierre et détestent Juliette ;
  • 4 personnes préfèrent Jean à Juliette, n'aiment pas Pierre et détestent Roméo.

Dans un scrutin uninominal majoritaire à un tour, Pierre sara élu. Il obtient en effet 18 voix ; Roméo 15 voix, Jean 10 voix et Juliette 10 voix. Pourtant, Pierre est le plus détesté de tous (35 personnes ne l'aiment pas) ; et Juliette est la plus appréciée.

Au contraire, un scrutin uninominal à deux tours donne un résultat différent. Au premier tour, Pierre et Roméo sont désignés. Au second tour, Roméo remporte les élections avec 31 électeurs. Roméo est moins détesté que Pierre (seules 28 personnes ne l'aiment pas).

Principe de Condorcet[modifier | modifier le wikicode]

Toujours dans le scrutin uninominal à deux tours, Juliette est éliminée dès le premier tour. Le scrutin uninominal ne permet pas de rendre compte des préférences de chaque électeur. Juliette est la moins détestée des quatre. Si elle avait été au second tour devant Pierre ou Roméo, elle aurait été élue.

Le scrutin uninominal majoritaire à deux tours contredit le critère de Condorcet. Le candidat le moins détesté peut être éliminé dès le premier tour.

Représentativité des partis[modifier | modifier le wikicode]

Lors d'élections législatives, le scrutin uninominal majoritaire ne permet pas de représenter convenablement les choix politiques des électeurs. La France est souvent citée comme exemple. En 2002, le Front national obtient au premier tour 11 % d'électeurs ; pourtant il n'obtient aucun député. Au contraire, le PCF obtient seulement 4,8 % d'électeurs et pour autant, ce parti a obtenu 21 députés. Pour compenser ce défaut de représentativité, il a été proposé de réintroduire une dose de proportionnelle.

Des études de science sociale ont mis à jour les mêmes contradictions dans d'autres pays.

Changements de votes[modifier | modifier le wikicode]

Les électeurs indécis sont ceux qui choisissent leur candidat le dernier jour. Ils ont une grande influence sur le résultat d'une élection.

Si parmi les 14 premières personnes, cinq sont indécises et modifient leur vote. Elles décident de ne plus voter pour Pierre, et préfèrent Juliette à Pierre. Au premier tour, Pierre obtient alors seulement 13 voix, Roméo en obtient toujours 15 voix, Juliette 15 voix, et Jean reste à 10 voix. Roméo et Juliette passent donc au deuxième tour. Juliette remporte les élections avec 43 voix !

Roméo remportait les élections dans un deuxième tour serré contre Pierre. Si cinq personnes décidaient de ne plus voter pour Pierre au premier tour, Juliette remporterait haut la main les élections.

Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.