Franz Schubert

« Franz Schubert » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Schubert)
Aller à : navigation, rechercher
Franz Schubert en dessin

Franz Schubert est un compositeur autrichien né le 31 janvier 1797 à Vienne et mort le 19 novembre 1828, à 31 ans donc, dans la même ville. Il est un des plus célèbres musiciens du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Il naît dans une petite banlieue de Vienne le 31 janvier 1797. Il est le douzième fils d'une famille de 14 enfants, dont 5 survivront. Son père, Franz Theodor Florian Schubert, est maître d'école et sa mère, Elisabeth Vietz, est cuisinière. Il suit sa première scolarité avec son père qui lui enseigne entre autres le latin, les mathématiques et le violon. Son frère Ignaz lui donne des leçons de piano. Il est aussi pendant deux années l'élève de Michael Holzer, l'organiste de l'église de Lichtental, qui lui enseigne à jouer l'orgue, à chanter et à composer. Pendant cette période de formation, il commence à composer, même si son père l'empêche de rentrer chez lui alors que sa mère meurt (1811-1813). Schubert écrit d'abord pour le piano (dès 1810), puis pas moins de huit quatuors à cordes, quelques ouvertures et des lieder (ce sont des chants populaires allemands). En 1812, il devient l'élève de Salieri, qu'il gardera en estime pendant toute sa vie. En 1813, fortement influencé par Haydn, Mozart mais surtout par Beethoven, il compose sa première symphonie ; deux années plus tard (Schubert a alors dix-sept ans) vient son premier opéra, sa première messe et son premier chef-d'œuvre dans le domaine du lied : Marguerite au rouet (Gretchen am Spinnrade) (19 octobre 1814.)

Quelques années plus tard, en 1818, à Zséliz en Hongrie, il devient le précepteur des enfants du comte Esterhazy. Il y retournera en 1824.

Excepté quelques voyages en Autriche, notamment à Graz, Linz, Steyer, Gmünden et Salzbourg, Schubert passera l'essentiel de sa courte existence à Vienne, et, ayant abandonné la profession d'instituteur et d'aide de son père, il vivra la plupart du temps chez des amis et dédiera sa vie entière à la musique, à la composition, et à des réunions musicales, les « schubertiades », ces rencontres amicales où ses lieder connaissent leur premier succès.

En 1822-23, Schubert tombe malade de la syphilis. Il tire de son malheur une musique de plus en plus profonde et émouvante, au plus près de la souffrance et de la mort qui le guette, comme le lied de La jeune fille et la mort. Franz Schubert meurt du typhus, le 19 novembre 1828, un an et demi après Beethoven pour lequel il a éprouvé, sa vie durant, un respect et une admiration sans limites.

Œuvres majeures[modifier | modifier le wikicode]

Œuvres pour orchestre[modifier | modifier le wikicode]

  • Ouverture de ré Majeur en 1812
  • Symphonie en ré Majeur en 1812
  • Ouverture en ré Majeur en 1811
  • Ouverture en ré Majeur en 1812
  • Ouverture en ré Majeur en 1812
  • Pièce pour orchestre en ré Majeur en 1813
  • Symphonie n°1 en ré Majeur en 1813
  • Pièce pour orchestre en ré majeur en 1814
  • Symphonie n°2 en si bémol majeur en 1814-1815
  • Symphonie n°3 en ré Majeur en 1815
  • Symphonie n°4 en ut mineur en 1816
  • Ouverte en si bémol majeur en 1816
  • Symphonie n°5 en si bémol Majeur Orchestre en 1816

Musiques religieuses[modifier | modifier le wikicode]

  • Salve Regina en fa M pour Soprano, orchestre, orgue 1812
  • Salve Regina en si bémol M pour ténor, orchestre, orgue 1814
  • Salve Regina en fa M pour Soprano, orchestre, orgue 1815 et 1823
  • Messe n°1 en fa M pour 2 sopranos, alto, 2 ténors, basse, chœur, orgue, orchestre 1811
  • Messe n°2 en sol M pour Soprano, ténor, basse, chœur, orgue, cordes 1815
  • Messe n°3 en si bémol M pour Soprano, alto, ténor, basse, chœur, orchestre, orgue 1815
  • Messe n°4 en ut M pour Soprano, alto, ténor, basse, chœur, orchestre, orgue 1816
  • Messe n°5 en la bémol M pour Soprano, alto, ténor, basse, chœur, orchestre, orgue 1819
  • Messe n°6 en si bémol M pour Soprano, alto, ténor, basse, chœur, orchestre, orgue 1828
  • Kyrie en fa M pour chœur, orgue, orchestre 1813
  • Kyrie en si bémol M pour chœur 1813
  • Kyrie en ré m pour soprano, ténor, chœur, orgue, orchestre 1812
  • Kyrie en ré m pour soprano, alto, ténor, basse, chœur, orchestre 1812
  • Tortus in corde langueo en ut M pour Soprano ou ténor, violon ou clarinette, orchestre, orgue 1815
  • Stabat Mater en sol pour chœur, orchestre, orgue 1815
  • Stabat Mater en fa M pour soprano, ténor, basse, chœur, orgue, orchestre 1816
  • Très sunt en la m pour chœur, orgue, orchestre 1815
  • Benedictus es, Domine en ut M pour chœur, orgue, orchestre 1815
  • Dona nobis pacem en fa M pour basse, chœur, orgue, orchestre 1815
  • Tantum ergo en ut M pour soprano, alto, ténor, basse, chœur, orgue, orchestre 1816

Opéras[modifier | modifier le wikicode]

  • Le chevalier au miroir
  • Le château du diable
  • Der vierjährige Posteu
  • Claudine von Villa Bella
  • Les amis de Salamanque
  • Die Zwillingsbrüder (Les frères jumeaux)
  • Alfonso et Estrella
  • Fiera bras
  • Des Teufels Luftschloss (Le Pavillon du diable)

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Autriche —  Accédez au portail sur l'Autriche.
Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.
Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.