Livre d'or
Livre d'or

Supers articlesarticles à enrichir
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Savone

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Savone
Administration
Pays Italie
Localisation
Superficie 65 km2
Démographie
Population 61 766 hab. (en 2005)
Densité 950 hab./km2
Gentilé Savonais (en ligure savonéixi, en italien savonesi)
voir modèle • modifier

Savone (en italien : Savona ; en ligure : Sann-a) est une ville italienne située dans la région Ligurie. Elle est le chef-lieu de la province homonyme.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Savone se situe dans la riviera ligure du ponant (c'est-à-dire du couchant, car située à l'ouest de Gênes), à l'embouchure du Letimbro et à la jonction de deux autoroutes : l'Autostrada dei Fiori, qui relie Gênes à Vintimille, et l'Autostrada A6 Savona-Torino.

Elle constitue, en terme de trafic de marchandises, le troisième port de Ligurie (derrière Gênes et La Spezia) et le principal débouché maritime des régions du Piémont et de Lombardie. Elle est en outre desservie par plusieurs lignes de chemins de fer, qui la relient notamment à la France voisine ainsi qu'à Turin.

Le port de Savone est également doté d'une importante fonction touristique. En tant que station balnéaire, elle est une escale importante pour les bateaux de croisière ; l'entreprise italienne Costa Crociera y a notamment installé son siège.

Démographie[modifier | modifier le wikicode]

La ville compte 61 946 habitants (2007).

Son aire urbaine, qui inclut les communes d'Albissola Marina, Albisola Superiore, Quiliano et Vado Ligure, compte environ 94 100 habitants.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

L'antique établissement ligure de Vadum Sabatium s'allie à Carthage contre Rome lors de la seconde guerre punique. Rome soumet le site actuel de Savone autour de 180 av. J.-C et lui donne le nom de Savo Oppidum Alpinum. La cité romaine devient le principal port ligure jusqu'au IIe siècle après J.-C.

Tours médiévales.

Après avoir été saccagée par le roi lombard Rothari en 641, elle reprend les échanges commerciaux et redevient prospère sous la domination de l'Empire carolingien. Elle mène ensuite d'âpres luttes face aux pirates sarrasins et s'érige en cité autonome en 1191 (Hoc habet ex Coelis, q. sit Saona fidelis fut sa devise). Située juste à l'ouest de la puissante république de Gênes, ses relations avec celle-ci sont une longue succession de paix et d'alliances entrecoupées de tentatives de conquêtes.

Elle est l'un des plus grands ports marchands de la Méditerranée au XIIIe siècle. Au siècle suivant, elle compte 150 % de la population de Rome, qui est toutefois en phase de déclin.

Savone connaît son âge d'or au XVe siècle. L'une des principales familles de la noblesse locale, les Della Rovere, fournit alors deux papes : Francesco della Rovere (Sixte IV) puis son neveu Giuliano della Rovere (Jules II). Le premier est celui qui a commandé la construction de la chapelle Sixtine, le second fut mécène de Michel-Ange, Bramante et Raphaël.

On a longtemps attribué (à tort) à Savone l'invention du savon dur en raison de la proximité phonétique évidente des deux mots.

Monuments et lieux d'intérêt[modifier | modifier le wikicode]

La tour Leon Pancaldo "A Torretta", symbole de la ville de Savone.

La torretta (tourrette), entre la piazza Leon Pacaldo et le port, est le symbole de la ville.

La chapelle Sixtine de Savone, la seule à porter ce nom en dehors de celle de Rome, fut commandée par le pape Sixte IV della Rovere afin de servir de sépulture à ses parents. Les autres édifices religieux remarquables sont la cattedrale dell'Assunta et le santuario di Nostra Signora della Misericordia, dédiée à la patrone de Savone, construite entre 1536 et 1540.

Forteresse du Priamar.

Le Priamar (pri-a-mar, pierre sur la mer) est une forteresse édifiée en 1542 par la république de Gênes sur une promontoire surplombant la mer.

Autres monuments :[modifier | modifier le wikicode]

  • Les tours du Brandale (A Campanassa) ;
  • Le théâtre Gabriello Chiabrera ;
  • Le monument aux morts sur la piazza Goffredo Mameli ;
  • La fontana del Pesce sur la piazza Marconi ;
  • Le monument à Garibaldi sur la piazza Eroi dei Due Mondi ;
  • Le tempietto Boselli ;
  • Le palazzo Della Rovere.

Musées :[modifier | modifier le wikicode]

  • Museo Civico Storico Archeologico di Savona ;
  • Museo del Tesoro della Cattedrale di Nostra Signora della Misericordia ;
  • Pinacoteca Civica ;
  • Museo Sandro Pertini ;
  • Museo Renata Cuneo.

Enfin, la ville abrite un campus dépendant de l'université de Gênes qui dispense des enseignements en médecine, économie, ingénierie et sciences de la communication.

Démographie[modifier | modifier le wikicode]

Population
1931 1936 1951 1961 1971 1981 1991 2001
60 900 64 195 67 801 72 110 79 809 75 353 67 177 59 907
Portail de l'Italie —  Tous les articles sur l'Italie.