Savone

« Savone » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
carte du territoire italien

Savone est une ville portuaire italienne, principal lieu de la province du même nom de ligurie, région de l'italie du nord-ouest, sa population en 2018 est estimée à 62 706 hab et d'une superficie de 65 km2 .

Lieux d'intêret[modifier | modifier le wikicode]

vue du centre ville de savone

Un des lieux dominant est la "forteresse Priamar" (en italien fortezza del priamar) qui s'élève sur la colline "Priamar" et qui a servi aux génois de prison, Savone abrite un fameux lieu d’intérêt nommé《le musée All about apple》qui regorge toutes les productions d'apple ainsi que d'autres musées et lieux historique dont: Le musée historique et archéologique de savone, le musée de l'horloge, ou encore la galerie municipale de Ligurie.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Selon Tite-Live, le général carthaginois Magon barca cacha son butin à Savone durant la seconde guerre punique, qui opposait les romains aux carthaginois, depuis, la ville fut délaissée et perdit de sa valeur et alla au profit des romains.

Vers l'an 641 après la chute de l'empire romain, savone fut détruite par le roi rothari qui gouvernait la lombardie et est ensuite devenue une partie de ce royaume.

Plusieurs siècles après, c'est devenu une terre en la possession d'un des rois carolingiens (cette terre s'appelait une comté).

Après de violents combats contre les sarrazins (peuple issu de la péninsule arabique), Savone devint une ville libre en l'an 1191, et sa municipalité racheta toutes les terres des seigneurs féodaux qui prétendaient être le leur.

Vers le 12eme siècle, dix ports ont été construits par les savoniens, dont un seul qui a été un des plus grands et des plus importants de la mer méditerranée.

Après de longues guerres contre gênes, savone finit par s'allier avec cette dernière en l'an 1528, puis fut prise par le roi de la sardaigne en 1746, mais fut rattachée finalement à la république de gênes selon le traité d'Aix-la-Chapelle.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Italie —  Tous les articles sur l'Italie.