Saturne (mythologie)

« Saturne (mythologie) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir l’article homonyme Attention, à ne pas confondre ! Pour l’article homonyme, voir : Saturne (planète).

Attention Les Romains ayant repris à leur compte les récits mythologiques concernant les dieux grecs, dans l'article le nom d'une divinité romaine est suivi de son nom en grec.

Saturne-Cronos dévorant un de ses enfants

Saturne chez les Romains (ou Cronos chez les Grecs) est le fils des titans Uranus-Ouranos, le dieu du ciel et Gaïa, la déesse de la Terre.

C'est une divinité qui préside au solstice d'hiver (cf. la fête des Saturnales) et pendant le reste de l'année c'est un dieu en sommeil (un dieu otiosus, ce qui veut dire "inactif" en latin).

Saturne-Cronos détrône son père Uranus-Ouranos[modifier | modifier le wikicode]

Dans le mythe, Uranus-Ouranos ne veut pas que ses enfants sortent de Gaïa  parce qu'il craint d'être détrôné. Aussi il enferme tous ses enfants, les Cent-bras (Hécatonchires), les Cyclopes et les Titans dans le ventre de leur mère. 

Mais Gaïa, furieuse, veut se venger d'Ouranos et elle demande à ses enfants de combattre leur père. Tous ses enfants refusent à part Saturne. Saturne castre alors son père Ouranos. De la partie intime d'Ouranos tombée dans la mer sort Vénus -Aphrodite, déesse de l'amour. Saturne devient roi des Dieux mais refuse de libérer les Cyclopes et les Cent-bras. Puis  il se marie avec sa sœur Rhéa.

Saturne-Cronos mange ses enfants[modifier | modifier le wikicode]

On  prédit à Saturne qu'il serait lui-même détrôné par ses propres fils. Il décide alors de manger tous ses enfants, Hestia, Cérès-Déméter, Junon-Héra, Pluton-Hadès, Neptune-Poséidon. Cependant, sa femme, horrifiée de sa cruauté, lui cacha son dernier-né, Jupiter-Zeus, qu'elle remplaça par une pierre enveloppée de langes.

La vengeance de Jupiter-Zeus[modifier | modifier le wikicode]

Jupiter-Zeus, caché en Crète, grandit, et revint se venger de son père. Grâce à une potion, il lui fit vomir ses frères et ses sœurs, et, après une longue guerre de dix ans contre lui et les Titans (la Titanomachie), il le chassa du ciel.

Saturne-Cronos fut alors recueilli par Janus. C'est le commencement de l'Âge d'or.

Symbole et postérité du dieu Saturne-Cronos[modifier | modifier le wikicode]

Il est probable que Saturne-Cronos soit une très ancienne divinité du blé et de la fertilité. Il était fêté à Athènes, à Thèbes, à Rhodes au moment des moissons. Ces fêtes s'accompagnaient de sacrifices humains. La faucille ou la faux dont se sert Saturne-Cronos pour mutiler son père Uranus-Ouranos est l'instrument des moissons anciennes.

Saturne donne son nom à samedi et saturday en anglais et aussi à la planète du système solaire, Saturne.

Saturne-Cronos sous forme d'un vieillard tenant une faux est une représentation symbolique du temps qui passe et qui fauche la vie des vivants. Le chronomètre est l'instrument qui sert à calculer le temps qui passe.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Sagesses et malices des dieux grecs, Laure MISTRAL et Benoît JACQUES, 2004, (Sagesses et malices).
  • Le feuilleton d'Hermès : La mythologie grecque en cent épisodes, Murielle SZAC, Bayard jeunesse, 2011
  • Dieux et Déesses de la mythologie grecque, Françoise RACHMUHL et Charlotte GASTAUT, Flammarion, 2013.
Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.