Salvador Dalí

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une sculpture de Dalí

Salvador Dalí, né le 11 mai 1904, mort le 23 janvier 1989, est un peintre espagnol, mais aussi un sculpteur, écrivain, photographe et un scénariste.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Dalí est le fils d'un notaire. C'est un enfant déjà très ambitieux, intelligent, précoce, rebelle, un peu fou de ses œuvres et très énergétique. À 6 ans, Dali peint ses premiers tableaux. C'est en 1916 à 12 ans, qu'il commence à faire des peintures surréalistes (qui dépassent la réalité), des morphologies molles (peinture des fameuses montres molles). Il est alors renvoyé de son école car il pensait que s’appeler Salvador Dalí lui permettait tout. En 1929, il rencontre Gala, femme du poète Paul Éluard, qui devient son épouse, sa muse et son modèle.

Formé à l'école des Beaux-Arts de Madrid, il fut attiré à la fois par l'académisme, l'impressionnisme, le futurisme et le cubisme, avant de lire Freud et de se passionner pour les rêves et l'inconscient. En 1924, c'est la naissance d'un mouvement artistique et littéraire, le surréalisme, qui ouvre la porte à l'imagination, à la liberté des rêves les plus fous.

La gare de Perpignan, centre cosmique de l'Univers, selon Dalí

En 1928, il rencontre Picasso et Breton et se joignit au groupe surréaliste. En 1929, il formule une première fois la méthode paranoïaque-critique qui sera à l'origine de la plupart de ses tableaux.

En 1934, il commence à s'éloigner des surréalistes, son exposition a un succès triomphal à New York. Deux années plus tard, il manque de s'étouffer dans le scaphandre dont il s'était vêtu et fait la couverture du célèbre magazine "Times". En 1939 il se sépare définitivement du groupe surréaliste et d'André Breton.

Après un séjour aux États-Unis, de 1940 à 1948, où son influence s'exerça sur la mode, la publicité, les décors de ballets, il revint en Espagne, traversa une crise religieuse (Christ de Saint-Jean-de-la-Croix, en 1951) et retrouva la tradition baroque et les paysages de son enfance, en harmonie avec son tempérament.

Il a dévoilé sa personnalité riche et complexe à travers ses écrits : La Vie secrète de Salvador Dalí, en 1942, Journal d'un génie, en 1954. Il a créé son propre musée en 1974 à Figueres. Un autre, à Cleveland, abrite la collection Reynold Morse. Il a été élu à l'académie des Beaux-Arts en 1979.

Les thèmes qu'il aborde le plus sont ses rêves, ses angoisses, ses désirs.

Dalí est enterré dans son théâtre-musée à Figueres, en Espagne.

Dalí et son frère[modifier | modifier le wikicode]

Dalí portait le nom de son frère aîné, mort à deux ans (1903) soit un mois avant la naissance de Dalí.

icône image Image externe
Métamorphose de Narcisse est une œuvre protégée par le droit d'auteur et dont la reproduction est impossible sur Vikidia en français.

Il raconte : « Je portais dans mon corps et dans mon âme le cadavre agrippé de ce frère mort ». Dalí a été très affecté par ce frère inconnu. Il crée Portrait de mon frère mort en 1963.

On peut voir le frère dans d’autres œuvres comme par exemple La métamorphose de Narcisse, une œuvre surréaliste où l’on voit Narcisse devant l’eau regardant son reflet soit Dalí et à sa droite une main de même forme portant un œuf, cela signifie la mort de son frère on les voit soit comme des jumeaux.

Quelques musées où se trouvent des œuvres de Dalí[modifier | modifier le wikicode]

  • Figueres: théâtre-musée Dalí
  • Paris: musée national d'Art Moderne
  • New York: Metropolitan Museum, Museum of Modern Art.
  • Cleveland: Museum of Art
  • Bâle: Kunstmuseum
  • Londres: Tate Gallery
  • Mexico : Museo Soumaya

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • L'aventure de l'art, peinture, sculpture au XX siècle, Jean-Louis Ferrier Hachette
  • Histoire de l'art. Larousse
  • Sandro Sproccati, Guide de l'art Solar
  • Alquier, Pascal Salvador Dalí, l'excentrique. Les clés de l'actualité 575
  • La vie extraordinaire de Salvador Dalí. Le petit léonard 084

Quelques oeuvres[modifier | modifier le wikicode]

  • La girafa en fuego (1937)
  • Los elefantes (1948)
  • La cara de la guerra (1940)
  • La persistencia de la memoria (1931)
  • Sueño causado por el vuelo de una abeja alrededor de una granada un segundo antes de despertar (1944)
  • La métamorfosis de Narciso (1937)
  • El hombre invisible (1929)
  • El logo de Chupa Chups
  • Teléfono langosta (1936)

Portail des arts — Tous les articles sur les différentes formes d’art.
Portail de l’Espagne — Tous les articles sur l’Espagne