Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Saint Roch

« Saint Roch » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Statue en bois du XVIIe siècle : saint Roch, avec son bâton de pèlerin et son chien, montre sa plaie.
Saint Roch intercédant auprès de la Vierge pour la guérison des pestiférés (1780), huile sur toile de Jacques-Louis David.

Saint Roch ou Roch de Montpellier, né vers 1350 à Montpellier (France) et mort vers 1378 à Voghera (Italie), est un saint catholique. Fêté le 16 août, il est le patron des professions médicales, des animaux maltraités ou injustement accusés et surtout le guérisseur des pestiférés.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Un fervent religieux[modifier | modifier le wikicode]

Roch est sans doute né à Montpellier, dans le sud de la France, entre 1346 et 1350, au beau milieu de la guerre de Cent Ans : à cette époque déjà, la peste sévit en Occident. Roch est le fils du riche et respecté Jean Roch de La Croix, un dignitaire qui fut certainement maire de la ville, ainsi que de dame Libéria, originaire de Lombardie. Roch grandit dans un environnement religieux : baptisé à la basilique Notre-Dame des Tables (wp), il est éduqué par des pères dominicains. Alors qu'à Montpellier, la peste fait 500 morts par jour, il choisit de faire des études de médecine.

Ses parents meurent alors qu'il a 17 ans, laissant à leur fils une très grosse fortune. Toujours aussi fervent chrétien, Roch rejoint l'ordre franciscain et, ayant distribué toutes ses richesses aux pauvres, il part en pèlerinage à Rome.

Un guérisseur irréprochable[modifier | modifier le wikicode]

Sur son chemin, il s'arrête parfois pendant de très longues périodes dans les villes touchées par la peste : il y soigne les malades avec un grand talent, presque miraculeux, si bien que les gens le considèrent comme un envoyé de Dieu. Enfin, en 1368, il arrive à Rome : pendant les trois ans qui suivirent, il s'attela à guérir les pestiférés dans les hôpitaux de ses collègues.

En 1370, il reprend le chemin de sa patrie. Mais, comme cela arrive même aux médecins les plus émérites, Roch est atteint par la peste alors qu'il fait une halte à Plaisance. Afin de ne pas contaminer les autres, il s'isole dans le bois le plus proche. Destiné à mourir, il y aurait été sauvé par un miracle : une source aurait jailli pour lui apporter à boire et un chien lui aurait apporté chaque jour un pain pour se nourrir. Grâce à eux, il retrouve sa santé et peut reprendre son chemin.

Cependant, alors qu'il traverse le Duché de Milan où se joue une guerre entre le pape Urbain V et le duc de Milan, il est pris pour un espion chrétien par les troupes du duc, arrêté et emprisonné à Voghera. Alors qu'il pourrait révéler son identité et être immédiatement libéré, il respecte le vœu d’anonymat qui incombe au pèlerin et demeure dans son cachot. Il y reste pendant cinq ans et y meurt vers 1379. D'abord enterrées sur place, ses reliques sont exhumées et transférées à l'église Saint-Roch de Venise.

Culte[modifier | modifier le wikicode]

Après la mort de Roch, un culte autour du saint s'est développé partout dans le monde, notamment en Italie et en France. Saint Roch est devenu le saint patron des chirurgiens, dermatologues, apothicaires, paveurs de rues, fourreurs, pelletiers, fripiers, des cardeurs et de bien d'autres corporations encore ; le saint protecteur des animaux, notamment des chiens ; et le saint guérisseur des pestiférés. À l'emplacement de sa maison natale, au coin des rues de la Loge et des Trésoriers-de-France, il subsiste un puits qui contiendrait de l'eau miraculeuse pouvant guérir les blessures.

De nombreuses églises et chapelles dédiées à saint Roch ont été construites pendant les périodes d'épidémies. À Montpellier, ville natale du saint, l'église Saint-Roch construite au XIXe siècle dans un style néogothique abrite quelques-unes de ses reliques, comme son tibia ou son bâton de pèlerin. Ce sanctuaire est aussi une étape du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, pour les pèlerins empruntant la via Tolosona.

À Paris, l'église Saint-Roch a été construite au XVIIe siècle par Jacques Lemercier dans le style baroque. C'est une des plus grandes églises de Paris, où ont par exemple été enterrés Denis Diderot, Pierre Corneille ou André Le Nôtre, et où s'est marié le marquis de Sade. À Venise, l'église Saint-Roch a été construite à la fin du XVe siècle dans le style Renaissance pour accueillir la dépouille de saint Roch. Elle abrite de nombreuses peintures et sculptures représentant des scènes religieuses.

Enfin, pour commémorer la mort de saint Roch, une fête est organisée le 16 août dans de nombreuses villes sous son patronage, notamment en France et en Italie mais également dans toute l'Europe. Certaines comprennent des processions, parfois très longues, et des sacrifices en tout genre.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.