Sabot (chaussure)

« Sabot (chaussure) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : sabot.
Deux sabots non peints vus de dessus
Une paire de sabots (ici en saule)

Le sabot est une chaussure en bois. Il est fabriqué par un sabotier. Jusqu'au milieu du XXe siècle, en milieu rural presque toute la population portait des sabots en bois. Une paire de sabots en bois, en fonction du travail effectué, mais aussi des soins du porteur, ne durait souvent qu'environ quatre mois.

Les bois du sabot[modifier | modifier le wikicode]

Les modèles courant de sabot étaient fabriqués en bois local. On utilisait l'acacia, l'aulne, le bouleau, le châtaignier, le frêne, le hêtre, l'orme, le pin, le sapin, le saule, le tremble. Le saule était destiné aux utilisateurs travaillant dans un milieu humide. Le peuplier convenait aux personnes travaillant dans les terrains glissants car les semelles des sabots faits en ce bois tendre étaient vite incrustées par des petits cailloux qui les rendaient antidérapantes. Dans certaines régions on fabriquait des sabots avec du bois d'arbres fruitiers ; cerisier, pommier, poirier.

Les modèles destinés aux jours de fête ou au dimanche étaient fabriqués avec du merisier ou du noyer. Le dessus était décoré par gravure. Le bois était teinté en se servant du noir de fumée ou du jus d'airelle. Ils pouvaient être enduits de cire. Généralement les sabots des hommes et des garçons étaient noirs ; ceux des femmes étaient peints en rouge, rose ou jaune.

Porter les sabots[modifier | modifier le wikicode]

Certains pouvaient être munis d'une lanière de cuir ce qui rendait la marche plus confortable. Pour ceux qui travaillaient dans des terres collantes, on fixait sur le sabot des tiges en cuir qui remontaient sur la jambe comme une sorte de guêtre et évitait de laisser son sabot dans la boue.

Il était conseillé de prendre un sabot de la pointure supérieure à celle du pied, car en séchant le sabot rétrécissait. Le sabot ne s'adapte pas à la morphologie du pied (contrairement aux chaussures en cuir). Il faut donc trouver le sabot qui convient à son cou-de-pied. Un bon sabot ne doit pas provoquer des durillons.

photographie en noir et blanc d'un écolier portant des sabots fourrés par de grosses chaussettes en laine
Un écolier en sabot. Allemagne 1948

Pendant la « belle saison » le sabot est utilisé pieds nus. En hiver, l'utilisateur glissait une poignée de paille d'avoine plutôt que de blé (cette dernière étant plus dure et moins chaude). On tressait une poignée de paille (quelques entrelacs seulement) puis on glissait la paille dans le sabot. La partie tressée était située au niveau du talon. La partie non tressée était recoupée pour s'ajuster à l'espace interne du sabot. On pouvait aussi utiliser des chiffons. Cela gardait la chaleur corporelle et évitait l'entrée d'air froid. Notons que le bois est un bon isolant.

La fin du sabot[modifier | modifier le wikicode]

L'emploi du sabot par les agriculteurs a fortement diminué après la Première Guerre mondiale. Les soldats, pour la plus grande partie des ruraux, avaient pris l'habitude de porter dans les tranchées des godillots en cuir. Les premières bottes en caoutchouc sont dues à l'industriel Hiram Hutchinson, qui en 1853, fonde à Montargis une usine qui produit des bottes sous la marque « À l'aigle ». Notons qu'il existe toujours des sabots en caoutchouc. Aujourd'hui les sabotiers travaillent surtout pour fabriquer des objets en bois vendus aux touristes.

Pour la fabrication des sabots voir : sabotier.

Autour des sabots[modifier | modifier le wikicode]

Chansons populaires[modifier | modifier le wikicode]

La duchesse en sabot, faisant allusion à Anne de Bretagne, duchesse de Bretagne et deux fois reine de France.

En passant par la Lorraine, une vilaine (c'est-à-dire une paysanne) porte des sabots et rencontre trois capitaines qui la méprisent mais elle sera épousée par le fils du roi.

Danse des sabots[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • Dormir comme un sabot : Avoir le sommeil profond.
  • Avoir du foin dans ses sabots: être comparé à un paysan riche
  • Voir venir quelqu'un avec ses gros sabots : Deviner les intentions d'une personnes peu maligne
  • Ne pas mettre ses deux pieds dans le même sabot : Être débrouillard

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • La France en héritage. Gérard Boutet. Omnibus. 2012
Aiga beautysalon inv.png Portail de la mode - Tous les articles sur la mode !