Rugby à XIII

« Rugby à XIII » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un essai au rugby à XIII
Article à lire Pour mieux comprendre cet article, lire l'article : Rugby à XV.

Le rugby à XIII, ou rugby à treize, est le sport né du schisme, en 1895, entre le rugby à XV du sud (bourgeois, surtout aristocratique), et celui du nord (ouvrier) de l'Angleterre ; Il est le fils mal aimé du rugby à XV lequel a aussi d'autres fils plus vieux tels : le football australien, le football canadien, le football américain. Le jeu reste très semblable au rugby à XV : marquer des essais, plaquer... Cependant, les différences au niveau des règles font que ce sport s'éloigne du rugby à XV dans les tactiques, le gabarit des joueurs... Historiquement la principale différence vient du fait que le rugby à XIII fut très tôt professionnel.

En France, la fédération du rugby à XV français ne pouvait accepter qu'on appelle "rugby" un sport amateur différent du sien et qui avait de plus des équipes et clubs professionnels (10, puis 12, puis 14 équipes et clubs). Un contrat d'accord (Protocole) fut donc passé puis signé le 10 juillet 1947 entre la Ligue française de rugby à XIII, le Ministére de l'Education nationale et des Sports et la Fédération française de rugby : le rugby à XIII français est divisé en 2 entités distinctes :

  • le jeu à XIII entre mai 1949 (Journal officiel de la République française du 22 avril 1949) et juin 1993 pour ses joueurs amateurs et,
  • la Ligue de rugby à treize entre mai 1949 (Journal officiel de la République française du 22 avril 1949) et juillet 1961 pour ses joueurs semi-professionnels ou professionnels,
    • à son congrès du 15 juillet 1961 à Perpignan, la Féderation française de jeu à XIII décida que dorénavant tous ses joueurs et clubs ont un unique statut : Amateur,
    • cet unique statut pour tout le jeu à XIII/rugby à XIII entraîna la disparition de la Ligue de rugby à XIII, du concept et dénomination rugby à XIII,

qui sont placés sous le contrôle et direction d'1 seule fédération sportive : la Fédération française de jeu à XIII en lieu et place de la Ligue française de rugby à XIII fondée le 6 avril 1934 à Paris.

Puis :

  • Le 31 mars 1989, le Conseil d'Etat (la plus haute juridiction administrative et du Droit administratif de la République française) rend son jugement : le rugby à XIII est le sport dirigé par la Fédération française de rugby à XIII par délégation administrative de la République à la dite fédération.
  • Le 4 juin 1993, la Cour de cassation (la plus haute juridiction judiciaire et du Droit civil et pénal de la République française) rend son verdict : la Fédération française de rugby à XIII est une fédération sportive légale.

Pour résumer, du 6 avril 1934 à aujourd'hui : selon les gouvernements français, la fédération sportive dirigeant le rugby à XIII français a successivement eu la dénomination : Ligue française de rugby à XIII, Fédération française de jeu à XIII, Fédération de rugby à XIII, Fédération française de rugby à XIII.

D'autre part :

  • depuis le 20 décembre 1940, confirmé le 2 octobre 1943 à Alger, puis le 24 juillet 1944 à Alger, puis le 28 août 1945 à Paris, puis 25 novembre 1946 à Paris, les fédérations sportives agréées par un gouvernement de la France ont une délégation et mission de Service public ;
  • la Ligue française de rugby à XIII ne les a pas eu du 20 décembre 1940 à fin août 1944 car elle était interdite par le régime de Vichy et, les joueurs, dirigeants des clubs adhérants au rugby à XIII furent obligés d'intégrer le rugby à XV ou d'autres sports autorisés. Les gouvernements du régime de Vichy ont aussi interdit la fédération du Tennis de table, du Badmington, du Jeu de paume, 2 sports pratiqués par les féminines : le football féminin, le cyclisme féminin puis, à partir d'avril 1942, il interdisait aussi : la Ligue de l'enseignement, sa Fédération des Oeuvres laïques et leurs fédérations sportives multisports (l'USEP et l'UFOLEP), ainsi que la multisports Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT).
  • mais, le 21 septembre 1941 (Journal officiel), le régime de Vichy reconnaissait juridiquement et officiellement la Fédération française de handball qui, avec l'appui de ce régime politique, venait d'être créée 4 à 6 semaines auparavant.

Le rugby à XIII oppose, avec un ballon ovale, deux équipes de treize joueurs. Les joueurs et supporters sont appelés les treizistes. Les règles sont différentes de celles des autres jeux de rugby.

Histoire du rugby à XIII[modifier | modifier le wikicode]

Les clubs du nord de l'Angleterre à majorité populaire voulurent que les pertes de salaires dues aux entraînements et aux matchs soient remboursées par les clubs pour ces travailleurs souvent mineurs ou ouvriers. Les clubs huppés du sud du pays n'acceptèrent pas cette proposition et en 1895, le Northern Rugby Football Union (les nordistes) se détacha de la fédération : le Rugby Football Union. Au début, le Northern Rugby, qui devint Rugby League, jouait avec les mêmes règles que le Rugby Union. Peu à peu, celles-ci changèrent pour donner un jeu plus rapide. La touche fut supprimée en 1897, puis le coup de pied direct en touche fut pénalisé en 1902, le professionnalisme arriva en 1905 et l'année suivante, le nombre de joueurs passa de 15 à 13 par la suppression de 2 avants. Des joueurs internationaux néo-zélandais All Blacks introduisirent le rugby à XIII en Australie et en Nouvelle-Zélande en 1907.

Développement du rugby à XIII en France[modifier | modifier le wikicode]

En 1931, l'équipe de France de rugby à XV est bannie du Tournoi des V Nations par les équipes britanniques qui la juge professionnaliste et violente. Dès lors, l'équipe de France ne doit se contenter que de modestes tournées en Allemagne ou Italie. De nombreux joueurs quittent le XV.
En 1933, les anglais envoient des émissaires de leur rugby à XIII en France. Un match de démonstration entre l'Australie et l'Angleterre se déroule à la fin de l'année. Un ancien joueur international quinziste exclu de la fédération, Jean Galia, forme un groupe de joueurs à XV pour une initiation au treize en Angleterre.
En 1934, naissent la Ligue française de rugby à XIII, un championnat de dix clubs semi professionnels donnant officiellement (mais pas dans les chaussettes) des compensations financières à leurs joueurs et un championnat de dix neuf clubs amateurs.
Pour la saison rugbytisque 1938/1939 le rugby à XIII était pratiqué et constitué :

  • d'un championnat officiel Semi professionnel de 14 clubs,
  • d'un championnat officiel Amateur de 96 clubs, (+ de 24 à 36 clubs amateurs participant épisodiqement et irrégulièrement à des rencontres de démonstration, de promotion, de découverte, aux coupes départementales ou régionales du rugby à XIII) et
  • de 79 clubs Scolaires et Universitaires ayant leur propre championnat avec leur fédération d'adhésion (UFOLEP, USEP, OSSU, ...) ou pouvant aussi participer, dans leur catégorie d'âge, aux championnats de la Ligue française de rugby à XIII.

Pour la future saison rugbytisque à XIII 1940/1941 : de 4 à 6 nouveaux clubs étaient en cours d'engagement ou s'étaient déja engagés dans le championnat officiel Amateur ; ceci en plus de la grosse douzaine de nouveaux clubs dans le championnat officiel Amateur de la saison 1939/1940, quant au championnat officiel Semi professionnel il poursuivait la route qu'il avait définie et tracée.
Sous le régime de Vichy, ce sport est interdit dès octobre 1940 car il accepte les valeurs du professionnalisme contraires à la « Révolution Nationale ». En 1941 et 1942, professionnel ou amateur : 3 autres sports, 3 autres fédérations sportives et 2 sports féminins sont interdits. En juillet 1943 le football professionnel est aussi interdit. Ce régime n'acceptait pas aussi la Laïcité et ses fédérations sportives, le nombre (moins aisé à contrôler) de fédérations sportives représentantes de la diversité d'un thème de jeu (exemples : jeux de raquettes, jeux de ballon ovale, ...).
Avant le 10 juillet 1940 (régime de Vichy) le sport français était presque totalement du domaine privé associatif. Depuis le 10 juillet 1940 il est entré dans le domaine public (autoritairement ou libéralement) par des Lois, Ordonnances, Décrets, investissements, subventionnements de la puissance publique française.

Après guerre, il reçoit de 1962 à 1993, la dénomination de jeu à XIII considérée comme péjorative par les treizistes qui ont oublié que le père de ce terme (avril 1934) est le plus grand de tous les treizistes français Jean Galia. C'est dans les années 1950 que ce sport connaît son heure de gloire avec la sélection nationale qui bat l'équipe d'Australie, pourtant meilleure du monde, sur ses terres et par trois fois.

Règles et spécificités[modifier | modifier le wikicode]

Le terrain[modifier | modifier le wikicode]

Le rugby à XIII se joue sur un terrain gazonné de 100 m sur 68 m, prolongé d'un en-but de 6 à 11 m. Sur la ligne de l'en-but, on trouve des poteaux en forme de H.

Le but du jeu[modifier | modifier le wikicode]

Le but est de marquer plus de points que son adversaire. Les joueurs peuvent marquer un essai en aplatissant le ballon dans l'en-but adverse en au plus 5 tenus. L'essai rapporte 4 points. Les essais marqués sont transformés en tapant la balle au pied entre les poteaux adverse. Si une transformation est réussie, l'équipe marque 2 points supplémentaires. Lors d'une faute de l'équipe adverse commise assez près de leurs poteaux de but, l'équipe peut tenter de faire passer le ballon entre les poteaux. La pénalité vaut 2 points. Si une équipe est près de l'en-but adverse mais qu'elle n'arrive pas à marquer un essai, un joueur peut laisser tomber le ballon avant de le taper. Ce coup de pied s'appelle le Drop-Goal et il vaut un point.

Les règles[modifier | modifier le wikicode]

  • Le tenu
Un gratte-poule, lors de France-Australie en 2004

Le tenu est une règle fondamentale du rugby à XIII. Lorsqu'un joueur est plaqué au sol, il peut conserver la balle jusqu’à ce que l'arbitre annonce tenu. Lorsque ce joueur se relève, il place la balle devant lui et la fait passer grâce à son pied entre ses jambes pour la donner à un coéquipier qui relancera le jeu (les enfants appellent, avec gentillesse et naïveté, cette action ludique et sans violence aucune un gratte-poule). Une équipe a droit à 5 tenus maximum avant que la balle ne revienne à l'adversaire. Le tenu supprime tous les regroupements qui font perdre du temps et épuisent les joueurs au rugby à XV.

  • La mêlée

La mêlée est utilisée par l'arbitre pour relancer le jeu quand on ne peut pas utiliser de coups de pieds. Elle est utilisée lors des sanctions contre un en-avant. La mêlée est formée de 6 joueurs au maximum en position 3-2-1, c'est-à-dire trois premières lignes, deux deuxièmes lignes et un troisième ligne. Au rugby à XIII, la mêlée est simulée, l'équipe qui introduit récupère systématiquement le ballon. Ce n'est pas une phase de combat comme à quinze.

  • La pénalité

Une pénalité sanctionne principalement les hors-jeu, les brutalités et les placages dangeureux. Il existe trois manières de jouer la pénalité :

  • La tentative de coup de pied pour gagner 2 points,
  • on peut taper la balle en touche et la récupérer pour gagner du terrain,
  • on peut aussi jouer rapidement la pénalité au pied de l'arbitre.
  • La touche

Une touche a lieu lorsque le ballon sort des limites latérales du terrain. La touche est jouée par une mêlée avec introduction pour l'équipe.

  • L'en-avant

Un en-avant est commis lorsque qu'une balle touchée, lancée ou passée par un joueur prend la direction de l'équipe adverse c'est-à-dire vers l'avant. L'arbitre donne une mêlée pour l'équipe adverse.

  • Le hors-jeu

On peut distinguer deux types de hors-jeu :

  • Lorsque un joueur est placé devant le porteur du ballon, il est hors-jeu et n'a pas le droit de gêner la défense adverse. Il est sanctionné par une pénalité.
  • Lors de la réalisation d'un tenu, tous les joueurs sauf ceux qui participent à sa réalisation doivent se trouver à au moins 10 mètres du porteur du ballon. Si un joueur ne respecte pas cette règle, il est sanctionné d'une pénalité.
  • Règle des 40-20

La règle des quarante-vingt s'applique lorsqu'un joueur botte le ballon en touche avant sa ligne des 40 mètres et l'envoie indirectement en touche au-delà des 20 mètres adverse. L'équipe récupère alors une mêlée avec introduction sur la ligne des vingt mètres ce qui lui permet d'obtenir 5 tenus supplémentaires.

Composition d'une équipe[modifier | modifier le wikicode]

CompoXIII.png

Une équipe de rugby à XIII est, comme son nom l'indique composée de 13 joueurs et de 4 remplaçants sur un total de 17. Il n'y a pas de différences de gabarit entre les joueurs puisqu'il n'y a aucun regroupement et les mélées sont simulées. La numérotation des joueurs est différente du rugby à XV puisque ici, l'arrière a le numéro 1 alors qu'il a le numéro 15 à XV

Compétitions[modifier | modifier le wikicode]

Internationales[modifier | modifier le wikicode]

L'équipe d'Australie a longtemps régné en maître sur la planète treiziste, car elle fut championne du monde de 1975 à 2005, ce qui rendait les compétitions peu attrayantes. Néanmoins une contre-performance australienne au profit de la Nouvelle-Zélande redonna un regain d'intérêt pour les compétitions internationales.

Il existe différents championnats :

Nationales des clubs[modifier | modifier le wikicode]

  • En France, le championnat semi-professionnel de première division regroupe 10 clubs.
  • En Australie, la National Rugby League est un championnat regroupant 16 équipes dont une Néo-Zélandaise, toutes professionnelles.
  • En Angleterre, la Super League est une compétition professionnelle à laquelle participent 11 équipes anglaises et 2 françaises, les Dragons Catalans et Toulouse XIII.

Le rugby à XIII dans le monde[modifier | modifier le wikicode]

Actuellement, seuls 38 pays pratiquent officiellement le rugby à XIII. Mais il n'est réellement connu et pratiqué que dans 4 pays : l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Angleterre et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

  • L'Australie

En Australie, le rugby à XIII est le sport national. Il est pratiqué par plus de 350 000 personnes principalement sur la côte est. Il est plus populaire que le rugby à XV si bien que des compétitions retransmises à la télévision battent parfois des records d'audience.

  • La Nouvelle-Zélande

En Nouvelle-Zélande, le XIII est surtout pratiqué par des populations Maoris ou par des immigrés venus des îles du Pacifique. Il est légèrement moins populaire que les All Blacks mais plus que le football. La Nouvelle-Zélande est actuellement championne du monde de rugby à XIII chez les hommes et les femmes.

  • L'Angleterre

En Angleterre, le rugby à XIII fait partie des sports majeurs. Il est surtout pratiqué dans les régions du nord où il naquit en 1895. Le championnat anglais devient de plus en plus populaire.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée est le seul État à n'avoir que le rugby à XIII comme sport national. Les papous se passionnent pour le championnat australien.

Le rugby à XIII en France[modifier | modifier le wikicode]

Le rugby à XIII en France n'est pas un sport de masse et compte 10 000 licenciés environ en 2010 alors que dans les années 1950, on dénombrait entre 19 et 21 000 licenciés. Il est surtout pratiqué dans les départements du sud-ouest et sud-est. L'élite du championnat est Semi-Professionnel mais l'équipe de France à tout de même un bon niveau. Le champion de France 2011 est Lézignan, une ville du département de l'Aude.

Référence[modifier | modifier le wikicode]


Article mis en lumière la semaine du 8 avril 2013.
Portail du rugby - Tous les articles sur le rugby.