Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Royaume du Kanem-Bornou

« Royaume du Kanem-Bornou » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Localisation du Kanem-Bornou

Le Kanem-Bornou est un ancien royaume africain. Il était situé autour du lac Tchad.

Naissance de l'État[modifier | modifier le wikicode]

Le royaume du Kanem a été fondé au VIIIe siècle par une dynastie d'origine Toubou d'abord installée dans le nord du Tibesti. Le pays, qui s'étendait du lac Tchad au Tibesti, devient musulman à la fin du XIe siècle sous le règne d'Omé. La capitale était Ndjimi au nord du lac Tchad.

Au milieu du XIIIe siècle, sous le règne de Dounama Dibalami, le royaume s'étend jusqu'au Fezzan lybien et sur le Bornou (au Nigéria actuel). Il entretient des relations avec les Almohades qui règnent alors sur la Tunisie.

Dans la seconde moitié du XIIIe siècle, des révoltes locales éclatent et provoquent le morcellement du royaume. Des peuples venus de l'est attaquent le royaume. Les souverains s'installent plus au sud-ouest au Bornou dont il font un nouveau royaume à la fin du XIVe siècle.

Le nouveau royaume de Bornou devient très étendu au XVIe siècle sous le règne d'Idriss III Aloma. Il comprenant les régions désertiques et semi-désertique du Kanem reconquis, de l'Aïr, du Kaouar et du Tibesti (nord du Niger actuel) la région de Kano au sud-ouest (nord du Nigeria). Il s'imposait aussi dans le Barguimi et l'Ouadaï à l'est (sud du Tchad actuel). Il pratique le trafic des esclaves en direction des régions musulmanes du nord.

Au début du XIXe siècle, le Kanem-Bornou est attaqué sans succès par les Peuls commandés par Osman Dan Fodio, mais est détruit par le soulèvement d'un négrier soudanais Rabah à la fin du siècle. La région est annexée en grande partie par les Français en 1899/1900.

Portail du Niger —  Tous les articles sur le Niger.