Route de l'étain

« Route de l'étain » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une des routes de l'étain à travers la Gaule

Vers la fin de la préhistoire et pendant l'Antiquité gréco-latine, la route de l’étain était une route commerciale qui reliait le sud des îles britanniques à la mer Méditerranée. Elle traversait le monde celte, ce qui deviendra la Gaule, en utilisant les cours d'eau : Loire et Rhône surtout, mais aussi Seine-Loire-Rhône. Une partie du trajet se faisait cependant sur des chemins terrestres.

La route de l'étain permettait d'amener l'étain, abondant dans les îles britanniques vers le monde méditerranée où ce métal est rare. L'étain est une des bases de la civilisation dite de l'âge du bronze, puisque une petite quantité d'étain (entre 3 et 20% du total) fondue avec du cuivre permet d'obtenir un alliage le bronze. Le bronze que set à couler les lames des épées, les poignards triangulaires, les pointes de lance, les haches mais aussi les épingles, les alènes, les bracelets, sans compter les pièces de monnaie.

Au premier siècle av. J.-C. le voyage durait environ un mois selon les écrits de Diodore de Sicile.

Les premiers à ouvrir la route durent les Phéniciens, grands commerçants de l'Antiquité qui se chargeaient de la redistribution dans les pays bordant la mer Méditerranée. Les Grecs, puis les Étrusques continuèrent le trafic.

Dans l'autre sens, les commerçants acheminaient des étoffes, des épices et du vin (qui est à l'origine un produit méditerranéen), produits qui étaient recherchés par les classes fortunées des pays traversés par la route.

La route de l'étain diminue son intérêt au milieu du Ier millénaire av. J.-C.avec l'utilisation en Europe occidentale et dans le monde méditerranéen d'un nouveau produit le fer.

Portail de l'Antiquité —  Tous les articles sur l'Antiquité.