Rosette (botanique)

« Rosette (botanique) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

En botanique, la rosette est une forme que peut avoir une plante : une plante ayant un port en rosette a une tige très courte, voire inexistante, avec de larges feuilles partant toutes du même point.

De nombreuses plantes ont un port en rosette, cela leur permet notamment de résister à l'arrachement (lorsqu'un herbivore essaye de les brouter, par exemple), mais aussi au froid ou, au contraire, du chaud (les feuilles du centre, et le bourgeon, sont protégés par les feuilles qui sont autour), et de retenir l'eau (les feuilles de la rosette formant une sorte de cuvette au centre, où l'eau peut s'accumuler).

La rosette caulescente[modifier | modifier le wikicode]

La rosette caulescente est une variante de la rosette, dans laquelle les feuilles forment une rosette, mais au bout d'une sorte de tige. En fait, au fur et à mesure que la plante grandit, les feuilles du bas de la rosette, qui sont le plus près du sol, meurent, et forment petit à petit une sorte de tronc, qui éloigne la rosette du sol. Cette forme est particulièrement fréquente chez les plantes de désert, ou d'altitude, en montagne, car elle permet d'éloigner la rosette du sol, et ainsi de se protéger du froid.

En agriculture[modifier | modifier le wikicode]

Les plantes qui ont une longue tige le doivent généralement à l'auxine, une substance qui est une hormone végétale, et qui provoque la croissance de la tige. Les plantes qui ne possèdent pas, ou pas assez, d'auxines, ou qui fonctionnent pas normalement avec l'auxine, vont avoir tendance à avoir des tiges extrêmement courtes : les feuilles vont donc s'entasser les unes sur les autres, au lieu d'être bien espacées, et la plante va donc former une rosette. Comme les feuilles vont avoir tendance à se gêner l'une l'autre, elles vont aussi devenir plus grandes, afin de mieux capter la lumière.

L'homme a sélectionné des variétés de plantes, possédant des mutations les empêchant d'utiliser normalement l'auxine, afin de les cultiver. Ces plantes en forme de rosette sont souvent très différentes de leurs cousines sauvages, aux tiges très hautes. C'est notamment le cas de la laitue. Le fait que les laitues domestiques aient une forme en rosette plutôt qu'une longue tige fait qu'elles ont des feuilles plus grandes, et plus tendres, plus faciles à manger. Les laitues sauvages se protègent contre les prédateurs en produisant un latex très amer, mais, chez les laitues cultivées, les feuilles sont tellement grandes qu'il n'y a pas assez de latex, et que le goût amer disparaît. C'est ce qui rend également les laitues cultivées beaucoup plus sensibles aux prédateurs, comme les escargots, que les laitues sauvages : comme la laitue cultivée, en forme de rosette, est plus fragile, cela impose que l'agriculteur s'en occupe davantage.

Portail de la botanique —  Tous les articles sur la botanique