Renard de Magellan

« Renard de Magellan » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Renard de Magellan
Un renard de Magellan, à 5000 mètres d'altitude, dans le paramo, en Équateur
Un renard de Magellan, à 5000 mètres d'altitude, dans le paramo, en Équateur
Nom(s) commun(s) Renard de Magellan, Loup de Magellan, Renard des Andes, « culpeux » (culpeo en espagnol), Loup du paramo
Nom scientifique Lycalopex culpaeus
Classification Famille des canidés
Répartition Amérique du Sud : Terre de Feu, Patagonie, Andes, et jusqu'en Équateur au nord.
Milieu de vie Prairies, montagnes, bois...
Taille 90 cm à 1m60 de long, en comptant la queue.
Poids 8 kg (femelle), 11 kg (mâle)
Régime alimentaire Carnivore
Un autre, dans la puna, au Chili
Un autre, dans la puna, au Chili
voir modèle • modifier

Le renard de Magellan (nom scientifique : Lycalopex culpaeus) est un petit mammifère d'Amérique du Sud, appartenant à la famille des canidés. C'est le deuxième plus grand canidé d'Amérique du Sud, après le loup à crinière, dont il est un proche cousin.

Contrairement à son nom, le renard de Magellan et les autres « renards » d'Amérique du Sud ne sont pas de « vrais » renards : ils appartiennent à un groupe beaucoup plus proche du loup, du chacal ou du coyote, que des renards à proprement parler. Cependant, ils sont plus petits, plus fins, et ressemblent beaucoup à des renards, c'est pourquoi on les a appelé ainsi.

Description et mode de vie[modifier | modifier le wikicode]

Le renard de Magellan se reconnaît facilement à son dos grisâtre, et à son ventre et ses pattes plus claires, beige-roux. Il porte aussi au bout de la queue une touffe de poils noirs, très reconnaissable.

Il se nourrit de rongeurs, de lapins, d'oiseaux, de lézards, et aussi de charognes.

Il est répandu à travers presque toute l'Amérique du Sud, et il en existe plusieurs populations, et différentes sous-espèces, adaptées à des milieux et des environnements différents. Le renard de Magellan peut vivre aussi bien en plaine qu'en montagne, dans les régions boisées comme dans les déserts, et se nourrir de toute une variété de proies. Le renard des Andes peut vivre à très haute altitude, il est l'un des animaux courants de la puna et du paramo.

Classification[modifier | modifier le wikicode]

Le renard de Magellan fait partie du genre Lycalopex, qui regroupe les « faux » renards d'Amérique du Sud, comme le renard gris d'Argentine (Lycalopex griseus), le plus courant. Le nom scientifique du renard de Magellan est Lycalopex culpaeus.

Le plus proche cousin du renard de Magellan était le Loup des Falkland, qui a aujourd'hui disparu.

Le loup à crinière est également un proche cousin des « renards » d'Amérique du Sud.

Dans la fiction[modifier | modifier le wikicode]

En Amérique du Sud, le renard de Magellan est appelé culpeo, en espagnol. Le renard de Magellan est l'un des nombreux animaux qui apparaissent dans le roman de Jules Verne : L'Île mystérieuse. Jules Verne a appelé ces animaux des « culpeux », probablement d'après leur nom espagnol de culpeo.

Dans le roman, les « culpeux » font partie des rares prédateurs de l'île. Au cours d'un hiver, les héros doivent affronter une meute de « culpeux » affamés.

Un des personnages du roman, Harbert, passionné de sciences naturelles, veut observer ces animaux afin de vérifier s'ils sont plus proches du loup ou du renard ; cela montre la passion de Jules Verne pour la science : en effet, le renard de Magellan, d'abord baptisé « renard », parce qu'il ressemblait à un renard européen, intriguait déjà les scientifiques, qui se demandaient s'il portait bien son nom, et s'il n'était pas finalement plus proche du loup... Aujourd'hui, on sait qu'effectivement, le renard de Magellan et les autres « renards » d'Amérique du Sud sont plus proches du loup ou du coyote que des renards...

Portail des canidés —  Tous les articles sur les canidés
Mouse.svg Portail des mammifères —  Tous les articles sur les mammifères.