Relief de l'Italie

« Relief de l'Italie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le relief de l'Italie est surtout montagneux. Au nord la barrière alpine est fortement entaillée par des vallées qui permettent son franchissement. La plaine du formée de débris arrachée aux montagnes qui la bordent sur trois côtés et est sujette aux inondations et se termine par une côte à lagunes sur la mer Adriatique. La montagne de l'Apennin forme du nord au sud l'épine dorsale de la botte italienne. Composé de roches peu résistantes, il est très attaqué par l'érosion. Montagne jeune, il est soumis à de fréquents séismes et dispose de formations volcaniques (Vésuve et Etna). La Sardaigne est une grande ile formant un vaste plateau, tandis que la Sicile montagneuse et volcanique est proche de l'Afrique.

Les Alpes italiennes[modifier | modifier le wikicode]

Images sur les Alpes italiennes Vikidia possède une catégorie d’images sur les Alpes italiennes.
Les Alpes dans la région de Bergame

Elles occupent le nord du pays. Elles forment un vaste amphithéâtre de forte altitude (le Mont-Blanc de Courmayeur à 4765 mètres, le mont Rose est à 4628 mètres, le mont Viso à 3842 mètres...). Elles sont constituées de roches cristallines à l'ouest et au nord mais de roches calcaires à l'est en particulier dans les Dolomites. Les Alpes servent de frontières entre l'Italie, l'Autriche, la Suisse et la France).

Leur forte altitude et leur position nordique ont permis l'existence de puissants glaciers pendant les périodes froides de l'ère quaternaire. Ces glaciers ont creusé de profondes vallées comme celles de la Valteline ou de l'Adige, qui favorisent la pénétration de la montagne. Les glaciers actuels alimentent de très nombreux cours d'eau (les Doire, le Pô, le Tessin, l'Adda, l'Adige, le Piave...). Souvent ces vallées ont été barrées par les moraines qui ont donné naissance à des lacs (lac Majeur, lac de Côme, lac de Garde). Ces vallées se terminent par des cols qui permettent le passage sur l'autre versant. De nombreux tunnels ferroviaires et routiers (tunnel du Mont-Blanc, tunnel du Brenner...) débouchent dans ces vallées et complètent le dispositif qui permet le franchissement de la barrière alpine. Les pentes et l'abondance de l'eau ont permis la construction de nombreux barrages qui fournissent de l'électricité.

La plaine du Pô[modifier | modifier le wikicode]

Le Pô dans la région de Mantoue

C'est la plus vaste des plaines italiennes. Elle s'allonge sur près de 500 kilomètres d'est en ouest et 200-250 kilomètres du nord au sud. Elle est encadrée par les Alpes au Nord et à l'ouest et par l'Apennin au sud. Elle occupe l'emplacement d'un ancien golfe de la mer Adriatique qui a été remblayé par l'énorme quantité d'alluvions apportées par les cours d'eau qui dévalent en érodant les pentes des montagnes encadrantes. Elle est prolongée à l'est par les basses vallée de l'Adige et du Piave. Elle se termine à l'est par une côte amphibie formée de lagunes qui progressivement avancent dans la mer Adriatique (c'est sur une de ces lagunes qu'est installée Venise).

La plaine du Pô forme une gouttière aux bords relevés. Sur les bords on trouve des terrasses hautes formées des cailloux grossiers (moraines) arrachés aux Alpes par les glaciers. Plus vers le centre se situent des terrasses basses où réapparaissent en innombrables sources (fontanili) les eaux infiltrées dans l'étage supérieur. Au centre de la plaine, coule le . Celui-ci transporte beaucoup de débris, qui en raison de la faible pente se déposent au fond du lit. Il faut contenir le fleuve par des digues et souvent le fleuve coule plus haut que la plaine, qu'il menace d'inondation en période de crue.

L'Apennin[modifier | modifier le wikicode]

Images sur l'Apennin Vikidia possède une catégorie d’images sur l'Apennin.
Le Gran Sasso dans les Abruzzes

L'Apennin est une montagne qui sert d'épine dorsale à la botte italienne (qui mesure entre 200 à 250 kilomètres de large). Il culmine dans les Abbruzes au Grand Sasso à 2914 mètres d'altitude et vers 2000 mètres dans le sud. C'est la plus jeune des montagnes européennes et elle est toujours instable (les tremblements de terre y sont fréquents et souvent très dévastateurs comme celui qui détruisit la ville de Messine en 1908). Elle connaît également des phénomènes de volcanisme actif (volcan du Vésuve et de l'Etna). L'Apennin est formé de roches très diverses (cristallines en Calabre dans le sud, calcaires dans les Abbruzes au centre, schistes et argiles ou grèseuses en Émilie au nord). Il est bordé de collines argileuses ou calcaires elles-mêmes peu stabilisées. C'est une montagne très attaquée par l'érosion qui donne un paysage de bad lands ou de glissements de terrains (les frane). Très fracturé il forme des compartiments qui ont favorisé le morcellement politique de la péninsule italienne.

Les plaines côtières[modifier | modifier le wikicode]

Les plaines côtières (ou littorales) sont de petites dimensions, isolées les unes des autres par les blocs de l'Apennin. Elles sont beaucoup plus nombreuses sur la côte ouest que sur la côte est. Ce sont les plaines de la basse Toscane, des Maremmes, du Latium, des marais Pontins, de Campanie (à l'ouest) et du Tavoliere au sud-est. Elles ont été formées par les alluvions apportées par les fleuves venant de l'Apennin. Elles étaient autrefois très marécageuses et favorisaient la malaria.

Sicile et Sardaigne[modifier | modifier le wikicode]

L'Etna dominant la ville de Catane en Sicile

La Sicile est une ile édifiée à la fin de l'ère tertiaire par des mouvements de l'écorce terrestre (qui ne sont toujours pas achevés d'où de nombreux séismes). Elle est composée de blocs calcaires enchâssés dans des roches friables surtout de l'argile. La partie nord est plus élevée. L'île est dominée à l'est par le volcan de l'Etna (3274 mètres) encore actif.

La Sardaigne est un fragment de socle ancien constitué de roches cristallines. Elle forme un vaste plateau fracturé recouvert par endroits d'épanchements volcaniques.

Portail de l'Italie —  Tous les articles sur l'Italie.