Raton laveur commun

« Raton laveur commun » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Raton laveur
Un raton laveur
Un raton laveur
Nom(s) commun(s) Raton laveur
Nom scientifique Procyon lotor
Classification famille des Procyonidés
Répartition Amérique du Nord
Milieu de vie forêts, villes
Taille 60 - 100 cm de longueur
Poids 4 à 9 kg
Longévité 6 ans en moyenne
Reproduction 1 à 9 petits vivants par portée
Statut UICN LC IUCN 3 1.svg Préoccupation mineure
voir modèle • modifier

Le raton laveur commun (nom scientifique : Procyon lotor) est un mammifère omnivore de la famille des Procyonidés, très commun au Canada et aux États-Unis, régions dont il est originaire.

On peut le rencontrer aussi en Europe, dans le Nord de la France (où il aurait été importé par des soldats américains), en Belgique, en Allemagne, mais surtout en Russie, où il a été introduit vers 1930 et élevé pour sa fourrure. Aujourd'hui, en Europe, il prolifère de manière inquiétante, en l'absence de prédateurs : on le considère comme une menace pour la biodiversité.

Le raton laveur commun est l'espèce la plus courante, simplement appelé « raton laveur », raccoon en anglais, mais il existe d'autres espèces de ratons laveurs (au sens large). Son nom vient de ce qu'il donne l'impression de laver ses aliments avant de les manger. Ses pattes sont dotées de cinq doigts avec lesquels il manipule les objets avec dextérité.

Il n'a pas très peur de l'homme et il est facile à apprivoiser. On le rencontre dans des endroits surprenants, comme Central Park, en plein cœur de New York, où il fait les poubelles.

Procyon lotor

Biologie[modifier | modifier le wikicode]

Ses canines sont redoutables !

Le raton laveur est omnivore : il apprécie les œufs, les insectes, les vers et les petits mammifères comme les mulots mais aussi les noix, les glands.

L'habitat privilégié du raton laveur sont les forêts mixtes ou de feuillus des États-Unis et du nord du Mexique. Il a une préférence pour les régions riches en lacs ou en cours d'eau. Il peut atteindre 100 cm de long, sa queue touffue comprise.

Le jour, il dort habituellement dans un trou d'arbre ou dans un nid de rapaces abandonné. Au crépuscule, il se met en quête dans les arbres et sur le sol ou dans les eaux peu profondes. Grâce à son odorat très fin, il trouve des nids d'oiseaux et s'empare des oisillons ou des œufs. Il attrape aussi les grenouilles, les poissons et les mollusques. Parfois, il étrangle une poule dans un poulailler. Il lui arrive souvent de laver soigneusement sa nourriture avant de la manger. Il ressemble alors à une blanchisseuse lavant son linge.

Dans son logis, la femelle met bas de 1 à 7, parfois jusqu'à 9 petits. Les portées des animaux vivant au Nord sont les plus nombreuses.

Cohabitation[modifier | modifier le wikicode]

Le raton laveur est peu farouche. Il peut s’installer dans les greniers ou les annexes des maisons.

Le raton laveur est très peu farouche et se sent très bien près des maisons, dans les villes et villages, où il ne cherche pas à se cacher.

Certains habitants du Canada ou des États-Unis sont tentés d'adopter des jeunes, qui se laissent facilement apprivoiser. Mais leur comportement change dès qu'ils deviennent adultes. Il est alors impératif de leur rendre la liberté, leur mode de vie n'étant pas compatible avec celui des humains.

Il n'est pas conseillé de toucher ou caresser les ratons laveurs, qui véhiculent toutes sortes de maladies et peuvent avoir des réactions violentes s'ils se sentent menacés. On peut très bien tolérer la présence des ratons laveurs près des habitations, mais ce ne sont en aucun cas des animaux domestiques1.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • Jirî Felix. Faune des cinq continents (ISBN 2700019024)
Article mis en lumière la semaine du 06 aoùt 2018.
Mouse.svg Portail des mammifères —  Tous les articles sur les mammifères.
Portail de l'Amérique - Tous les articles sur l'Amérique.