Radiogoniométrie

« Radiogoniométrie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Ébauche vik.svg
Cet article est à compléter. Améliore-le !


Une station de radiogoniométrie, travaillant par triangulation sur les fréquences: 333 kHz, 410 kHz, 500 kHz.
Radiogoniométrie sur les fréquences: 333 kHz, 410 kHz, 500 kHz pour la détermination précise par triangulation du lieu d'émission radio.

Une station de radiogoniomètrie mesure la direction d'arrivée d'une onde électromagnétique par rapport à la direction de référence du Pôle Nord (ou de l'Étoile polaire) pour la détermination précise par triangulation du lieu d'émission radio (cette mesure est indécelable par l'émetteur). Des stations de radio-goniométrie sont en service sur quelques aéronefs, automobiles, navires, pour des recherches occasionnels : (animaux, brouillages radioélectrique, radiobalises de détresse...)

Station de radio-goniométrie[modifier | modifier le wikicode]

  • Les stations de radio-goniométrie sont remplacées par le système radar et par le système de positionnement GPS. Certaines restent ouvertes pour la détresse et l'urgence.
  • La fréquence normale de radiogoniométrie de 410 kHz est toujours réservée dans le monde pour la radio-goniométrie à la demande 1, et donnaient leurs positions aux navires et aéronefs qui le demandaient.

Contrôle des fréquences radioélectriques[modifier | modifier le wikicode]

L'Agence nationale des fréquences (ANFR) est, en France, un établissement créé 1997, avec pour mission d'assurer la planification, la gestion et le contrôle de l'utilisation des fréquences radioélectriques. L'ANFR effectue la radiogoniométrie pour la recherche des sources de brouillage, de radio clandestine (radio pirate)....

Radiotracking[modifier | modifier le wikicode]

Radiogoniométrie de suivi d’animaux
Une radiobalise attaché au canard

Le radiotracking ou radiopistage ou radiotélémesure est un système de suivi ou de repérage à distance avec un radioémetteur ou radiobalise attaché à l'animal par un moyen adapté à sa physionomie, à son milieu et à son mode de déplacement (cheville, cou, aile ou aileron, etc.), qui envoie un signal sous forme d'ondes radios le plus souvent dans la bande 138 MHz à 174 MHz d'une puissance jusqu'à 0,5 mW en modulation d'amplitude AM avec 20 à 120 pulses/minute 2. D'une portée de plusieurs centaines de mètres depuis le récepteur au sol et jusqu'à 30 km avec un récepteur dans un avion 3.

Détecteur de victime d'avalanche[modifier | modifier le wikicode]

Un détecteur de victime d'avalanche‎
Article à lire Article à lire : Détecteur de victime d'avalanche‎

Un détecteur de victime d'avalanche est un émetteur-récepteur radio, destiné être localisé rapidement sous les vêtements d'une personne enfouie sous une avalanche de neige, localisée par un autre détecteur de victime d'avalanche manipulé à proximité par une autre personne portant secours.

Station maritime de radiogoniométrie[modifier | modifier le wikicode]

Radiogoniométrie sur les fréquences: 2 182 kHz, 156,8 MHz « canal 16 » et 121,5 MHz pour la détermination précise par triangulation du lieu d'émission radio.
  • À présent, certaines restent ouvertes pour la détresse et l'urgence sur les fréquences: 2 182 kHz, 121,5 MHz, 156,8 MHz en radiotéléphonie et éventuellement dans plusieurs pays d'Afrique et d'Asie sur 500 kHz en radiotélégraphie.
  • Ces stations de radiogoniométrie allaient effectuer des relèvements sur une demande du centre de coordination de sauvetage, et effectuaient une veille radio de trois minutes quatre fois par heure afin de repérer et positionner sur une carte d'où provient un éventuel signal d'alarme, d'urgence, de détresse « • • • — — — • • • » et « MAYDAY » .

Station aéronautique de radiogoniométrie[modifier | modifier le wikicode]

Un radionavigateur en formation de radiogoniométrie d'aéronef.
  • À présent, dans les tours de contrôles d'espaces aériens (routes et hors des routes) et des tours de contrôles d’approches d'aérodromes, les stations aéronautiques de radiogoniométrie VDF (VHF Direction Finder) restent ouvertes pour la détresse et l'urgence sur la fréquence: 121,5 MHz et pour effectuer du radioguidage VDF.
Autrefois
  • Les stations aéronautiques de radiogoniométrie étaient actives jusqu'en 1970, installées principalement le long des routes nationales ou internationales de l'aviation civile (couloirs aériens).
  • Toutes les stations radiogoniométriques du service de radionavigation aéronautique doivent, sur une demande des secours, être en mesure de prendre des relèvements sur la fréquence 500 kHz, notamment pour rechercher une station émettant des signaux de détresse SOS, d'alarme ou d'urgence XXX.
  • Les stations de radiogoniométrie aéronautique travaillaient sur la fréquence: 410 kHz, fréquence normale de radiogoniométrie en radiotélégraphie, et donnaient leurs positions aux aéronefs qui le demandaient.
    Sur la demande d'une tour de contrôle, les stations de radiogoniométrie aéronautique pouvaient effectuer un radioguidage en radiotélégraphie Morse sur la fréquence internationale d'appel et de sécurité du service aéronautique de 333 kHz (désignée aussi par sa longueur d'onde: 900 mètres) 4.

Radiobalise de localisation des sinistres[modifier | modifier le wikicode]

Radiobalises de localisation des sinistres
Modulation d'une radiobalise de détresse sur 121,5 MHz
Lorsqu'un navire coule, franchissant la profondeur de 4 mètres le boitier s'ouvre automatiquement, libérant la radiobalises de localisation des sinistres remontant à la surface de l'eau pour indiquer l'emplacement du navire coulé et des naufragés, le boitier peut-être aussi être ouvert manuellement.

Une radiobalise de localisation des sinistres RLS dénommé balise de détresse peut être activée manuellement, ou automatiquement par l'eau salée utilisée en marine, tandis que d'autres sont activées à l'impact (choque violant) utilisée en aéronautique. Ces balises émettant sur une fréquence de la bande 406 MHz à 406,1 MHz signalant la détresse aux satellites et émettant en plus sur la fréquence 121,5 MHz qui servira au radioguidage des moyens de secours, une fois ces derniers arrivés a quelques kilomètres du lieu du sinistre indiquez par les satellites (et signalant la détresse aux aéronefs et aux tours de contrôles en écoute de la fréquence 121,5 MHz).

Antenne radiogoniométrie[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Règlement des radiocommunications RR468/S5.76"
  2. Techniques de suivi des animaux
  3. LE RADIO-TRACKING DES VERTEBRES: CONSEILS ET TECHNIQUES D'UTILISATION
  4. La fréquence de 333 kHz (désignée aussi par sa longueur d'onde: 900 mètres) était la fréquence internationale d'appel et de sécurité en radiotélégraphie Morse sur la bande comprise de 325 kHz à 405 kHz du service aéronautique.

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Articles connexes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer et le monde maritime.
Portail de l'information —  Tout sur les écritures, les codes secrets, les médias...
Portail de l'aviation —  Tous les articles concernant l'aviation.