Palais du Quirinal

« Palais du Quirinal » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Quirinal)
Aller à : navigation, rechercher
Le palais du Quirinal, avec la fontaine des Dioscures et l'obélisque.
Le palais du Quirinal, photographié au XIXe siècle par James Anderson.

Le palais du Quirinal (en italien : Palazzo del Quirinale), situé sur la colline du Quirinal à Rome (Italie), est la résidence officielle du président de la République italienne depuis 1946.

Construit par Grégoire VIII en 1573, il fut avant d'être le siège du gouvernement la résidence secondaire des Papes puis, à partir de 1871, le palais des rois d'Italie.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Une résidence papale[modifier | modifier le wikicode]

En 1553, le pape Grégoire VIII ordonne la construction d'une résidence d'été pour les papes qui logeaient alors principalement au palais du Latran. La colline du Quirinal est le site choisi car le Vatican, situé sur un terrain marécageux, était difficilement constructible : au contraire, le Quirinal était salubre et perché en hauteur.

Le projet, alors confié à l'architecte Ottaviano Mascherino, est concrétisé deux ans plus tard. Cependant, la mort du pape commanditaire la même année empêche Mascherino de lancer un deuxième projet qui prévoyait l'agrandissement du bâtiment en un grand palais, avec des ailes parallèles et une cour intérieure.

Finalement, ce sera Paul V, premier pape à habiter dans le palais, qui missionnera l'architecte Flaminio Ponzio, puis Carlo Maderno, pour compléter le bâtiment. Pendant la suite des travaux, de grands artistes de toute l'Italie comme Gian Lorenzo Bernini ou Melozzo de Forlì ont collaboré pour la décoration.

Un palais d'État[modifier | modifier le wikicode]

Cependant, après la conquête de Rome par le royaume d'Italie en 1870, les papes doivent se contenter du palais apostolique, dans le Vatican, et abandonner le palais du Quirinal aux rois. Le dernier pape a y résider sera Pie IX ; le premier roi à y prendre place sera Victor-Emmanuel II.

Après la proclamation de la République en 1946, le palais devient la résidence officielle des présidents de la République italienne, officiellement le 1er janvier 1948. Si le chef de l'État dispose également d'une villa en bord de mer à Naples (la villa Rosebery) ainsi que d'une résidence en périphérie de Rome (la résidence présidentielle de Castelporziano), le palais du Quirinal est un symbole important de l'État italien, d'ailleurs représenté sur les pièces de 500 lires de 1982 à 2001.

Architecture[modifier | modifier le wikicode]

Le palais du Quirinal est caractérisé par son immensité : avec ses 110 500 mètres carrés et ses 1200 pièces, il est sixième plus grand palais du monde (après le palais royal de Madrid) et la deuxième plus grande résidence de chef d'État du monde (après le palais blanc, à Ankara). Il est par exemple vingt fois plus grand que la Maison Blanche !

Le palais du Quirinal est un vaste complexe architectural, formé d'un ensemble d'ailes. Le bâtiment principal est axé autour d'une grande cour d'honneur à double loggia, surmontée d'une tour panoramique : la structure de cette partie est le seul reste du bâtiment initial de Mascherino. On y trouve principalement des salles de réceptions, comme le salon de Corazzieri, mais aussi la chapelle Pauline : lieu de quatre conclaves, elle est célèbre pour sa décoration, faite de fresques murales et d'un plafond avec dorures et stuc.

Les bureaux et appartements privés du président, tout comme les appartements impériaux destinés aux invités de marque, sont situés dans une aile longeant la rue du Quirinal, la Manica Lunga (la « manche longue »).

Les jardins du palais du Quirinal, véritables îlots de verdure au milieu de la ville de Rome, sont très appréciés depuis qu'ils sont ouverts au public. Avec 4 hectares de superficie, ils sont plus grands que ceux de l'hôtel Matignon (3 hectares) mais sont battus par la Maison Blanche (7 hectares). Cependant, avec un demi-millénaire d'existence, sont par exemple plus âgés que les jardins de Versailles : ils comportent d'ailleurs un platane de 400 ans et 40 mètres, parmi les plus hauts d'Europe.

Place du Quirinal[modifier | modifier le wikicode]

La place du Quirinal (Piazza del Quirinale) offre une vue panoramique exceptionnelle sur la ville de Rome. Elle comprend, en plus de la façade du palais du Quirinal, d'autres bâtiments comme le palazzo della Consulta, qui accueille la cour constitutionnelle, le palais Pallavicini Rospigliosi ou encore les écuries du palais du Quirinal, aujourd'hui transformées en salles d'expositions temporaires.

La place est agrémentée d'une fontaine, résultant d'ajouts successifs. La fontaine en elle-même ainsi que les deux statues de Castor et Pollux retenant des chevaux ont été installées par le pape Sixte V à la fin du XVIe siècle. L'obélisque, quant à lui, a été mis en place par Pie VI en 1783 mais il provenait du mausolée d'Auguste. Enfin, le petit vasque qui surmonte la fontaine est le fruit d'une décision de Pie VII, en 1818.

Vue panoramique de la place du Quirinal

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Italie —  Tous les articles sur l'Italie.
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Portail de l'architecture —  Tout sur les monuments et les architectes célèbres.

41°54′01″N 12°29′12″E / 41.90028, 12.48667