Pyramide des âges

« Pyramide des âges » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La pyramide des âges est un graphique représentant la composition par âges et sexes d'une population vivant à un moment donné. C'est la photographie de la population d'un pays. Ce graphique permet de lire l'histoire de la population concernée mais aussi de prévoir son avenir (sauf s'il y a des changements inattendus, comme des guerres ou de grandes épidémies).

Le graphique peut présenter la population par années ou par tranches d'âges (cinq ou dix ans). L'importance de la population peut être figurée soit par les nombres bruts de personnes vivantes, soit par les pourcentages de la population (cette dernière solution, surtout utilisée avec des tranches d'âges, permet de faire des comparaisons entre les pays).

Enseignements d'une pyramide des âges : exemple de la France au 1er janvier 2007[modifier | modifier le wikicode]

La pyramide des âges de la France au 1er janvier 2007

Des effectifs irréguliers selon les âges[modifier | modifier le wikicode]

Si vous habitiez la France au 1er janvier 2007, vous figurez dans cette pyramide, au niveau de l'âge que vous aviez à cette date.

L'explication de la pyramide doit recourir aux indications de l'histoire vécue par cette population.

En 1 : années de naissance 1914-1919 : creux dans la pyramide. Moins d'hommes et de femmes encore vivants que ceux qui les précèdent ou leur succèdent. Il s'agit de l'effet de la réduction des naissances du fait de l'absence des jeunes hommes qui font la guerre. Beaucoup de pères potentiels ont été tués ou se sont abstenus, du fait de l'incertitude de leur avenir militaire, de faire des enfants pendant leurs rares permissions et retours temporaires chez eux.

Entre 1 et 2 : années de naissance 1919-1930 : augmentation progressive du nombre de personnes vivantes en 2007. Cela est surtout lié au retour à la paix après la guerre. Retour dans leur famille des soldats mobilisés, donc naissance de rattrapage. Mariages de ceux qui l'avaient retardé du fait de la guerre (donc naissances de rattrapage). Retour normal à des conditions de vie, donc de comportement vis à vis de la natalité. Notons cependant la timidité de l'augmentation. Beaucoup d'hommes ne sont pas revenus des combats ou sont revenus très handicapés (les gueules cassées), donc moins de naissances que s'ils avaient été là ou en bon état physique.

En 2 : années de naissance 1930-1940 : Stabilisation des effectifs annuels (très visible sur la partie féminine de la pyramide). Alors que dans les dix années précédentes les effectifs augmentaient régulièrement, il y arrêt brusque de l'augmentation. Il s'agit des effets de la grande crise économique de 1929 qui dure jusqu'en 1940. Les difficultés d'avoir un revenu du fait du chômage important réduisent les naissances. Il s'agit aussi de l'arrivée à l'âge de la procréation (entre 20 et 30 ans) des hommes et des femmes nés pendant la guerre 1914-1918 : étant en nombre réduit ils font moins d'enfants. 8 En 3 : années de naissance 1940-1945 : classes creuses. Baisse des effectifs vivants en 2007. Liée à la réduction des naissances dues à la Seconde Guerre mondiale. Absence des hommes retenus à l'armée (septembre 1939-juin 1940) puis en grande partie prisonniers de guerre dans des camps de prisonniers en Allemagne (1940-1945). Les jeunes gens arrivant à l'âge de la procréation, non mobilisés en 1939 car alors trop jeunes, donc pas prisonniers, mais qui font encore partie des classes creuses liées à la Première Guerre mondiale (voir ci-dessus en 1), vivent dans l'incertitude de leur avenir dans une Europe occupée par le Troisième Reich, ils évitent de faire des enfants. Attitude renforcée par les conditions de vie très dures (rationnement alimentaire en particulier, qui réduit la fertilité féminine)

En 4 ; années de naissance 1945-1974 : les classes pleines, le baby-boom. Très forte augmentation des effectifs annuels des personnes vivant en 2007. Cela s'explique par une très forte augmentation des naissances. Le retour des soldats prisonniers de guerre et le retour à la paix favorisent le rattrapage des naissances. La mise en place d'une politique en faveur des familles (allocations familiales, réduction fiscales en fonction du nombre d'enfants dans la famille), l'espoir dans un avenir meilleur favorisent la natalité. Le grand développement économique qui dès 1945 doit faire appel à la main-d'œuvre immigrée (qui à partir de 1976 peut faire venir les familles et alors reste en France), expliquent aussi l'augmentation des effectifs de ces classes d'âge.

Les premières années de ces classes nombreuses (entre 1945 et 1960) qui arrivent à l'âge de la procréation à partir de 1965, étant très nombreux donnent des naissances nombreuses, ce qui expliquent le maintien de forts effectifs jusqu'en 1974.

En 5 ; années de naissance 1975-1980. Réduction massive des effectifs. Les causes sont nombreuses. Effet de la crise économique commencée en 1974 (Premier choc pétrolier), la difficulté de trouver du travail, la baisse des revenus contraignent les couples à réduire les naissances. Les effets de l'autorisation de la contraception (1967) permettent aux couples (ou aux jeunes filles et femmes célibataires) de contrôler plus efficacement les naissances s'ils le souhaitent. L'autorisation de l'avortement en 1976 a des effets très limités sur la réduction des effectifs (les avortements qui étaient interdits mais qui existaient deviennent désormais visibles et moins dangereux pour les femmes). L'élévation du niveau d'instruction, l'allongement de la durée des études et l'augmentation du travail salarié des femmes limitent aussi la natalité.

  • Depuis les années 1980, la persistance de la crise économique et ses conséquences sur le travail, et le logement, l'augmentation du nombre de jeunes qui font des études ; la généralisation de la contraception expliquent la stabilisation des effectifs à un niveau très inférieur à celui des classes d'âge nées pendant les Trente Glorieuses de 1944 à 1974.

Les effectifs jeunes étant réduits, la population vieillit, mais assez lentement.

Autres renseignements[modifier | modifier le wikicode]

On peut remarquer deux dissymétries entre les sexes :

  • effectifs d'enfants et d'adolescents. Les garçons sont plus nombreux que les filles. Il s'agit d'un phénomène constaté un peu partout dans le monde (et qui est beaucoup plus prononcé dans les pays où on pratique un avortement sélectif ou un infanticide défavorable aux filles pour des raisons religieuses). Cette dissymétrie est difficilement explicable. Remarquer que l'équilibre se rétablit vers 20 ans (ici années de naissances 1986), il y aurait donc une surmortalité des jeunes garçons.
  • effectifs beaucoup plus nombreux de femmes âgées que d'hommes du même âge, (dans la pyramide les personnes nées avant 1941). Il s'agit de l'effet du travail salarié beaucoup plus pratiqué par les hommes (du moins dans ces générations-là) et souvent dans des métiers dangereux ou épuisants. Il s'agit aussi de la surmortalité liée à l'alcoolisme et au tabagisme pendant longtemps touchant plus les hommes que les femmes.

Différentes pyramides des âges[modifier | modifier le wikicode]

La pyramide des âges des Comores
  • Population jeune et beaucoup de naissances: les Comores

On remarque des effectifs d'enfants et d'adolescents très importants et en augmentation constante. Ces phénomènes sont dus à une forte natalité. Elle-même est liée à la pauvreté, au manque d'encadrement médical, au bas niveau d'instruction qui limitent la prévention des naissances. L'influence de la religion musulmane, très nataliste est aussi à prendre en compte.

Se pose le problème de l'accueil scolaire et du travail à fournir pour ces classes d'âges nombreuses qui vont progressivement arriver à l'âge adulte. Le recours à l'émigration est une solution pour alléger temporairement la pression démographique. L'élévation du niveau d'éducation (des filles en particulier) peut être un moyen de freiner les naissances (mais il faut des moyens financiers et un changement de mentalité; ce qui ne peut être envisager qu'à échéance lointaines).

  • Population qui vieillit rapidement: l'Allemagne
La pyramide des âges de l'Allemagne

On constate une baisse continuelle des effectifs des enfants et adolescents. La baisse de la natalité est liée au fait que de plus en plus de femmes allemandes ont un travail salarié (contrairement à la tradition allemande), et font le choix de retarder ou de ne pas avoir d'enfants. Il y a aussi la progression des mentalités pour les couples de s'occuper de leur bien-être matériel aux dépens de la natalité.

On note un grand nombre de personnes âgées et qui ira en augmentant. Se pose le problème de la prise en charge sociale des inactifs âgés par des actifs de moins en moins nombreux. La solution peut être un recours massif à l'immigration d'actifs (20-40 ans). Temporairement le maintien au travail des personnes âgées est la solution retenue (recul de l'âge pour pouvoir prendre sa retraite). Une aide plus importante pour les familles est aussi à l'étude.

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • Diverses
Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.