Livre d'or
Livre d'or

CommunautéGazette de l'hiver
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Prononciation du latin

« Prononciation du latin » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La prononciation du latin a beaucoup changé au cours de sa longue histoire, mais celle qui nous intéresse est celle du latin parlé et écrit à l'époque de Jules César et de Cicéron, au cours du Ier siècle avant J.-C. On l'appelle prononciation restituée.

Voyelles[modifier | modifier le wikicode]

Le latin possède cinq voyelles : a, i et o se prononcent comme en français, e se prononce toujours "é" ou "è" et n'est jamais muet, enfin u se prononce "ou" et non "u" (son qui n'existe pas en latin ou presque). Le y quant à lui existe bel et bien en latin mais seulement dans quelques emprunts savants au grec : il se prononce "u" comme en grec. Il n'existe pas de voyelles nasales comme "on" ou "an". Les lettres i et u peuvent aussi se prononcer comme les semi-voyelles "y" dans "yeux" et "w" dans "oui" ou "weekend" quand elles sont placées devant une voyelle (beaucoup de livres utilisent j et v pour noter ces semi-voyelles mais les Romains ne connaissaient pas le j et ne faisaient pas de distinction entre u et v).

Chacune des cinq voyelles peut être brève ou longue, la longue durant environ deux fois plus longtemps. Cette différence est importante pour un Romain car elle permet de distinguer des mots : par exemple populus "peuplier" et populus "peuple" ne se distinguent que par la longueur du o, long pour le premier mot et bref pour le second. Malgré cette importance, l'écriture latine ne notait pas la longueur des voyelles (un Romain savait comment prononcer) et beaucoup de manuels de latin ne le font pas non plus. Le signe le plus couramment utilisé est une barre horizontale au dessus de la voyelle pour noter les voyelles longues : pōpulus "peuplier" et populus "peuple" ; on se sert parfois aussi d'une sorte d'accent circonflexe renversé pour les voyelles brèves pǒpulus "peuple" mais en général on ne note que les longues. Ces symboles sont surtout utilisés dans les ouvrages savants et ne serviront ici que s'il peut y avoir confusion.

Le latin possède de surcroît trois diphtongues, c'est-à-dire une succession de deux sons prononcés en une seule émission de voix. Les diphtongues comptent toujours comme des voyelles longues. Les diphtongues sont les suivantes :

  • ae qui se prononce à-peu-près comme "ail", un "a" suivi d'un léger "i" prononcé sans insistance (moins que dans "ail")
  • au qui se prononce comme un "a" suivi d'un léger "ou" prononcé sans insistance (pas deux syllabes distinctes comme dans "caoutchouc")
  • oe, beaucoup moins fréquente, se prononce comme un "o" suivi d'un léger "i" prononcé sans insistance (un peu comme dans "cowboy", mais le "i" est plus léger)

Consonnes[modifier | modifier le wikicode]

L'alphabet latin a moins de consonnes que le nôtre : il n'existe pas de w (création bien plus tardive) et le z ne se trouve que dans des mots grecs, le k est également très rare. La lettre j n'existait pas non plus, le u et le v n'étaient pas différenciés. Toutes les consonnes se prononcent et il n'y a pas de lettres muettes comme en français.

Pour commencer, b d f k l p se prononcent comme en français ou presque. Les consonnes suivantes méritent plus d'explications :

  • c se prononce toujours comme k dans "casque" et jamais "s" comme dans "cerise"
  • g se prononce toujours comme dans "gare", jamais comme dans "girafe"
  • gn ne se prononce pas comme dans "agneau" mais on sépare le g et le n comme dans "stagnant"
  • h se prononce avec une légère expiration de l'air, mais il est devenu assez rapidement muet
  • j se prononce "y" comme dans "yeux", on peut le remplacer par i (les Romains n'avaient pas de j)
  • m et n se prononcent comme en français mais la voyelle qui précède n'est jamais nasalisée
  • qu se prononce "kw" comme dans "quoi" ou "couiner"
  • r se prononçait "roulé" comme en espagnol, on peut toutefois le prononcer à la française
  • s se prononce toujours comme "ss" et jamais comme "z", même entre deux voyelles
  • t garde toujours sa prononciation "t" et ne devient pas "s" comme dans "potion" ou "démocratie"
  • v se prononce comme "w" dans "oui", on peut le remplacer par u (les Romains ne distinguaient pas entre u et v)
  • x se prononce toujours "ks" comme dans "fixe" et jamais "gz" comme dans "examen"

Les consonnes doubles (cc, ff, ll, mm, etc.) se prononcent plus longuement que les consonnes simples : on les appelle aussi consonnes géminées. Ainsi on distinguera par exemple ager "champ" et agger "digue, talus (pour protéger un camp militaire)". La prononciation géminée existe aussi en français mais elle n'est pas systématique, et on ne s'en sert que très rarement pour distinguer des mots, comme "mourons" au présent et "mourrons" au futur.

Accentuation[modifier | modifier le wikicode]

Le latin avait un accent chantant sans doute assez proche de l'italien. La place de l'accent se laisse facilement déterminer. Pour les mots de deux syllabes, c'est la première qui est accentuée. Pour les mots de trois syllabes ou plus, c'est l'avant-dernière syllabe qui est accentuée si celle-ci comporte une voyelle longue ou si elle se termine par une consonne (syllabe dite "fermée"). Si ce n'est pas le cas, c'est la syllabe d'avant (ou antépénultième) qui est accentuée. On peut utiliser un accent aigu au-dessus de la voyelle pour marquer l'accent quand c'est utile (comme ceci á é í ó ú) mais cela reste facultatif (le latin ne se servait pas non plus d'accent aigu).

Par exemple dans fortuna "le destin, la fortune" le u est long, le mot sera donc accentué sur l'avant-dernière fortúna. Dans dominus "le maître", le i de l'avant-dernière syllabe est bref, donc l'accent porte sur la syllabe d'avant dóminus. Enfin, dans un mot comme superbus "orgueilleux", l'accent porte sur l'avant-dernière syllabe (supérbus) car celle-ci se termine par une consonne (on le découpe comme cela su-per-bus).

Romulus et Rémus - Louve du Capitole.jpg

Langue et littérature latines - LatinÉcriture romaineCésarThéâtre latinCicéronPline l'Ancien
Archéologie - Colonne TrajaneForum romainColiséeCirque romainThéâtre romainAmphithéâtre romainPanthéon (Rome)Thermes de DioclétienMaison romainePont romainVoie romaineTibreOstiePompéiOppidumPont du GardPont d'Alcantara
Lieux - ArlesMérida (Espagne)Trèves

Portail des langues —  Tout sur les langues et la linguistique
Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.