Princesse Belle-Étoile

« Princesse Belle-Étoile » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Princesse Belle-Étoile est un conte de Mme d'Aulnoy (1651-1705), femme de lettres française, qui publie à la même époque que Charles Perrault et Mme de Sévigné.

Source et célébrité[modifier | modifier le wikicode]

Mme d'Aulnoy s'est inspirée d'une fable italienne publiée en 1550 par Giovanni Francesco Straparola, Lancelot, roi de Provins, (en italien, L'Augel Belverde).

Le récit est repris par Antoine Galland pour ses Mille et Une Nuit (sans -s), mais ne rencontre pas un grand succès.

Par contre, en Russie, il inspire en 1831 au grand écrivain Alexandre Pouchkine un poème intitulé Le Conte du tsar Saltan, dont Nikolaï Rimski-Korsakov tire, en 1900, l'argument de son opéra Le Conte du tsar Saltan

Également très apprécié en Angleterre, le conte y connaît une version illustrée publiée au XIXe siècle par Walter Crane sous le titre, Princess Belle-Etoile.

Récemment, en 2008, les éditions Gallimard ont publié La Princesse Belle-Étoile et le Prince Chéri dans la collection Folio (n°4709), série Femmes de lettres.

Résumé[modifier | modifier le wikicode]

Jalouse de sa bru, la mère du roi fait jeter à la mer ses petits-enfants et fait croire au roi que sa femme a enfanté des chiots. Il la renvoie. Les trois bébés et leur cousin sont recueillis par un corsaire qui les adopte. Un jour ils apprennent qu'ils viennent d'ailleurs et décident de retrouver leur père : ils pensent qu'ils sont frères et sœur tous les quatre. Ils abordent dans leur pays d'origine et leur grand-mère est furieuse d'apprendre qu'ils ont échappé à la mort et fait son possible pour s'en débarrasser à nouveau.

La jeune fille, Belle-Étoile, ainsi nommée car elle a une étoile sur le front, se laisse persuader par une servante qu'elle a absolument besoin de trois merveilles : l'eau qui danse, la pomme qui chante et l'oiseau vert qui sait tout. Pour lui faire plaisir, les trois jeunes gens vont à leur recherche mais ne reviennent pas. Ils ont été transformés en statues. Belle-Étoile part à son tour, avec un casque de chevalier sur la tête et, aidée par une tourterelle qu'elle sauve de la neige, réussit à les libérer. Le roi les invite à la cour et les reconnait, en écoutant le secret de leur naissance, révélé par l'oiseau qui dit tout.

Galerie (version Walter Crane)[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…