Préservatif

« Préservatif » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un préservatif masculin dans son emballage. Il utilise l’appellation « condom », qui existe aussi en français.

Un préservatif (parfois condom, familièrement capote) est un moyen de contraception (un moyen de ne pas avoir d’enfant) qui existe depuis longtemps pour les hommes et, depuis peu, pour les femmes. Il est actuellement le seul moyen pour se protéger des infections sexuellement transmissibles, et donc du SIDA (les scientifiques disent « fonction prophylactique ») et empêcher la fécondation en retenant le sperme (« fonction contraceptive »). Il agit comme une barrière empêchant le contact direct entre les muqueuses et les liquides corporels (sperme, sécrétions vaginales, salive, éventuellement sang...) des deux partenaires.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le préservatif aurait été utilisé sous forme de boyaux d’animaux dès l’Antiquité par les Égyptiens et les Grecs pour se protéger des maladies parfois transmises par les rapports sexuels1 et surtout comme moyen de contraception, mais cette information est contestée par certains historiens.

Le médecin italien Gabriele Falloppio soutient au XVIe siècle son utilisation afin de se protéger de la syphilis1.

Le premier préservatif en caoutchouc date de 18551.

Formes[modifier | modifier le wikicode]

Préservatif masculin[modifier | modifier le wikicode]

Un préservatif masculin, non déroulé.

Le préservatif masculin est une sorte d'étui étanche, généralement en latex, qui doit se placer sur le pénis en érection avant un rapport sexuel. La plupart sont lubrifiés sur la partie externe afin de faciliter la pénétration. Le bout du préservatif masculin forme une petite réserve qui accueille le sperme après l’éjaculation. Le préservatif masculin est généralement enroulé (dans son emballage) sur lui-même et doit être déroulé, avant le rapport, sur la longueur du pénis. Il doit être retiré dès la fin du rapport, en veillant à ce que le contenu ne soit pas en contact avec le/la partenaire. Cet objet, simple mais qui doit être manié avec précaution pour éviter un déchirement par exemple, est à usage unique et doit être jeté après utilisation.

Préservatif féminin[modifier | modifier le wikicode]

Un préservatif féminin.

Le préservatif féminin se compose de deux anneaux souples reliés par un tube en polyuréthane. Rigide, il peut être posé dans le vagin ou l'anus avant le rapport sexuel. Il ne peut pas provoquer d’allergie, contrairement au préservatif en latex.

Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Attention
Utiliser un préservatif masculin et féminin en même temps n'est pas une sécurité. Au contraire, les frottements entre les deux préservatifs risquent de les faire se déchirer, ce qui ôterait toute efficacité. Aussi, certains rares préservatifs ne protègent pas des maladies sexuellement transmissibles. Dans ce cas c'est précisé sur le produit.

Préservatif et religion[modifier | modifier le wikicode]

La religion catholique a adopté différents points de vue sur l’usage du préservatif au cours de l’Histoire. En 1968, son utilisation et celle des autres moyens de contraception sont exclues par le pape Paul VI2. Jean Paul II juge ensuite cela trop dur, et l’Église catholique accepte alors les moyens de contraception, sans les encourager3. Cependant, en 2009, le pape Benoît XVI remet en cause l’efficacité du préservatif en déclarant :

« Je dirais qu’on ne peut pas vaincre ce problème du SIDA […] en distribuant des préservatifs. Au contraire, ils augmentent le problème. »4

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Images sur les préservatifs Vikidia possède une catégorie d’images sur les préservatifs.
Spermatozoons 41.svg

Contraception hormonale - Pilule contraceptiveDispositif intra-utérin hormonal • Patch hormonalImplant hormonalAnneau vaginalContraceptif injectable
Contraception mécanique - Préservatif masculin et féminin • Stérilisation masculine et féminine • DiaphragmeCape cervicale
Contraception chimique - Dispositif intra-utérin aux hormones • Spermicide


Portail de la médecine —  Tous les articles sur la médecine, les médecins, les maladies...