Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Poterie de Sejnane

« Poterie de Sejnane » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Des potières de Sejnane

La poterie de Sejnane est un modèle vivant qui à réussi à survivre et persister dans toute son originalité malgré l’invasion de la modernité et la machinisation qui a envahi même les domaines artistiques et bien plus qu’un savoir faire et qu’une dimension décorative ou esthétique la signification des motifs dans l’artisanat berbère stipule d’une part l’histoire, la culture, les traditions et d’autre part retrace les inspirations nées des actes de la vie quotidienne de façon qu’elle a été reconnue à l’échelle internationale1 et est classées sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco le  29 novembre 201823.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Origine de la poterie berbère[modifier | modifier le wikicode]

L'art de céramique et de poterie est enraciné dans les traditions locales des pays de Maghreb. En effet, on attribue aux Berbères depuis l'antiquité l'utilisation des réservoirs de terre cuite comme les jarres pour stocker et préserver les récoltes de blé, de lentille, de datte et d’huile d'olive.

Des lampes à l'huile et des petites figurines à base d'argile ont été utilisées dans les cérémonies de mariages pour porter bonheur et éloigner les mauvais esprits. Ces mêmes articles trouvés lors des fouilles des cercueils préhistoriques confirment l'originalité de cet art.

Poterie en Tunisie[modifier | modifier le wikicode]

La tradition de modeler des poteries selon les techniques usitées à Sejnane4,5 perdure dans plusieurs régions de Tunisie, sachant que cette activité fait partie de l’ensemble des tâches domestiques qui incombe à la femme en milieu rural. Les principaux centres de modelage couvrent pratiquement tout le pays, des chaînes montagneuses de la Kroumirie et des Mogods au nord-ouest de la Tunisie, aux villages berbérophones du Djebel Demer dans l’extrême sud, en passant par les bourgs du Cap Bon comme Takelsa et Douala, et ceux du Sahel comme El-Djem et Menzel Fersi (ex-Sidi Naïja), ainsi que dans la localité de Barrama près de Robaa Siliana. Mais c’est le village de Sejnane et alentours qui sont devenus l’expression la plus achevée de cette tradition. Sejnane est située au nord-ouest du pays, dans la région de Bizerte. Plus précisément, il est implanté sur le massif montagneux des Mogods, territoire de l'ancienne confédération berbère qui porte le même nom et qui groupe 4 tribus: les Maalia, Ben Saïdane, S’ḥâbna et M’charga.

Tradition potière[modifier | modifier le wikicode]

Poterie de Sejnane

Sejnane est un centre de production de poteries artisanales dont les motifs sont berbères. Il s'agit de motifs symétriques et convergents, souvent figuratifs, tracés en rouge et en noir utilisés depuis la fin de l'Âge du bronze. Les poteries sont façonnées à la main sans utiliser ni four ni tour, puis sont cuites sur un feu composé de branches et bouses de vaches. L'utilisation de ces poteries artisanales est majoritairement destinée à la conservation et à la cuisson des aliments contrairement à la poterie vernissée de Nabeul.

Le travail de la poterie y est un travail exclusivement féminin depuis le IIe millénaire av. J.-C.

Du février à juin 2011, une action artistique communautaire est menée afin de pallier la désaffection grandissante de la tradition par les nouvelles générations pour une tradition qui n'engendre que peu de revenus. L'une des conséquences, outre des expositions par des artistes contemporaines telles Sonia Kallel, est la création d'une coopérative de femmes potières.

En 2018, ce savoir-faire est inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Les étapes de fabrication de la poterie[modifier | modifier le wikicode]

La poterie berbère est une création artisanale et naturelle qui se déroule en plusieurs étapes6.

Extraction et la préparation de l’argile[modifier | modifier le wikicode]

L’extraction de l’argile se fait par l’artisane. Dans la région de Sejnane, l’argile est partout, l’artisane n’a qu’à creuser un trou dans le sol pour l’extraire à l’aide de pioches puis elle la ramène chez elle grâce à son  âne. L'argile est extraite par la potière puis lavée et débarrassée de ses impuretés. Elle est ensuite malaxée avec des débris pilés de poterie usagées pour donner souplesse et élasticité à la pâte . La potière façonne à la main cette pâte puis la polit à l’aide d’un coquillage ou d’un galet et la laisse sécher à l’air libre7.

Coloration de l’argile[modifier | modifier le wikicode]

Pour la colorer, la potière enduit sa création d’un engobe blanc ou rouge obtenu naturellement à partir d’argile blanche ou ocre rouge. La couleur noire est obtenue quant à elle après la cuisson, en recouvrant l’objet encore brûlant de débris de bois.

Cuisson[modifier | modifier le wikicode]

La poterie ainsi obtenue passe donc à la cuisson, qui s’effectue dans un four traditionnel avec pour combustible un mélange de bouse de vache et de foin.

Décoloration de l’argile[modifier | modifier le wikicode]

La potière décore son œuvre avec des lignes et motifs colorés de brun, d’ocre rouge ou de noir. Ce dernier est obtenu à partir de jus de feuilles de lentisque, un petit arbuste méditerranéen.  La potière peut également enduire sa création de résine benjoin pour la faire briller et l’imperméabiliser.

Aspect artistique des poteries de Sejnane[modifier | modifier le wikicode]

Les artefacts produits[modifier | modifier le wikicode]

Poterie de Sejnane.jpg

Les savoir-faire liés à la poterie des femmes de Sejnane ont trait à la pratique consistant à utiliser une technique particulière pour produire des artefacts en terre cuite pour la maison  notamment des ustensiles de cuisine : des assiettes, des corbeilles des porteries, des tasses a boire ainsi que les femmes fabriquent le Kanoun, le mojmara , des poupées et des figurines animalières inspirées de l'environnement pour la décoration8.

Une fois cuites, les poteries sont décorées de motifs géométriques bicolores rappelant les tatouages traditionnels et les tissages berbères

Les poteries berbères de Sejnane, dont les dessins sont empruntés à l’art primitif, qui exprime le mode de vie des habitants sont l’œuvre de femmes potières du nord-ouest (gouvernorat de Bizerte) Il s'agit de motifs symétriques et convergents, souvent figuratifs, tracés en rouge extraite de l’ocre qui est une solution d’argile rouge et en noir qui est extraite  de la poudre du porte greffe.

, les poteries sont décorées de motifs géométriques bicolores rappelant les tatouages traditionnels et les tissages berbères aussi des symboles ancestraux : poissons, oiseaux, fibules, rameaux d’olivier, les fleurs, les araignées, les oiseaux symboles géométriques, … Chaque potière exprime alors sa propre créativité. ;

Signes et symboles[modifier | modifier le wikicode]

Les potières de Sejnane produisent des artefacts en terre cuite inspirées de l’environnement dont les décors sont des motifs géométriques bicolores rappelant les tatouages et la mode de vie des habitants primitifs berbères de la région de Sejnane.

  • L’oiseau symbolise le contact ciel-terre
  • La fleur symbolise de grâce dans la céramique
  • Le soleil symbolise la patience, la vie  laborieux et l’harmonie.
  • L’ancre symbolise la fidélité d’équilibre intérieur et de lucidité.

Dimensions économiques de la poterie de Sejnane[modifier | modifier le wikicode]

Dans la région de Sejnane, la poterie est plus qu’un métier, il s’agit d’un héritage des parents et avant eux les ancêtres, un patrimoine culturel qui résiste pour survivre.

L’apparition de ce métier, spécifique à cette région et exclusivement pratiqué par des femmes, était dans le but de répondre aux besoins personnels en termes de fabrication de plusieurs types et outils afin de les utiliser dans leur vie quotidienne9.

Ensuite, et afin de lutter contre la pauvreté, elles commencent à vendre leurs produits dans leurs cottages et au bord des routes, là où elles s’installent dans des conditions défavorables.

Dans nos jours, cet héritage est menacé par plusieurs difficultés telles que la commercialisions des objets de poterie. Et dans le but de le sauver, plusieurs intermédiaires tels que l’Institut National du Patrimoine, l’Unesco et d’autres associations ont participé à cette mission de sauvetage qui s’avère indispensable10.

Dans ce cadre, plusieurs mesures ont été prise pour promouvoir, valoriser et encourager les femmes de Sejnane à continuer cette activité artisanale et la développer11. Parmi ces mesures, nous citons12:

  • Encourager les potières à développer leur activité artisanale en les aidant à trouver des formes nouvelles d’association et d’organisation du travail. Il s’agira donc de créer une dynamique économique autour de ce patrimoine à l’échelle régionale, nationale et internationale13, et de trouver de nouveaux circuits de commercialisation.
  • Inscrire la poterie des femmes de Sejnane, en tant qu’activité rurale, domestique et féminine, sur la liste du corpus de l’artisanat tunisien établi et géré par l’Office National de l’Artisanat, tout en respectant la propriété intellectuelle des potières.
  • Accorder des privilèges et des assistances aussi bien techniques que financières aux potières de Sejnane, comme  la réduction de 50 % des frais de location des stands, à l'occasion de la foire annuelle de l'artisanat, et la prise en charge de l’hébergement et du transport des  potières qui y participent.
  • Faciliter davantage l’accès des potières aux foires locales et régionales pour qu’elles puissent exposer et commercialiser leurs produits, par la gratuité des stands.
  • Aménager un centre d’interprétation à Sejnane dédié à la poterie du village et des hameaux environnants où le visiteur peut admirer les artefacts d’une exposition permanente de référence, visionner des documentaires sur le sujet, et éventuellement participer à des ateliers de démonstration et d’initiation. Dans le même sillage et visant les mêmes objectifs, une mesure est mise à l'œuvre dans le cadre du projet " Sejnane, village artisanal " qui a déjà démarré par l'aménagement d'un  petit espace de formation et quelques échoppes de vente des poteries.
  • Créer un festival périodique communautaire, entièrement consacré à la poterie des femmes de Sejnane et ses expressions associées, en vue de revaloriser ces savoir-faire ancestraux et du coup, contribuer à la mobilité sociétale autour du patrimoine culturel immatériel en tant que vecteur de développement durable.
  • Élaborer un circuit de tourisme culturel à caractère thématique, intitulé «circuit de la poterie modelée».

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Tunisie —  Tous les articles sur la Tunisie.