Potentiel d'action

« Potentiel d'action » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


En biologie, un potentiel d'action est le nom donné à un signal électrique qui se déplace le long de l'axone d'un neurone.

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

L'expression potentiel d'action est composé de deux mots : potentiel et action.

Potentiel est le potentiel électrique de la cellule, qui se mesure en volts. Chaque cellule est en effet porteuse d'une charge électrique, d'environ -60 millivolts. L'intérieur de la cellule est négatif. Lorsque la cellule change de potentiel et se rapproche de zéro, on voit apparaître, au-delà d'un seuil, une brusque modification du potentiel de la cellule, qui atteint très rapidement une valeur d'environ +50 millivolts.

Action quant à lui fait référence à l'action que le potentiel nerveux provoque (contraction d'un muscle, par exemple).

Exemples de signaux qui provoquent un potentiel d'action[modifier | modifier le wikicode]

Qu'est-ce qui fait changer le potentiel de la cellule ? La réponse est très vaste car beaucoup de signaux externes mais aussi internes provoquent des potentiels d'actions. Voyons quelques exemples.

Dans les yeux, et plus précisément dans la rétine, on trouve des neurones particuliers : les cellules en cônes et en bâtonnets. Lorsqu'ils absorbent de la lumière, ils donnent naissance à un potentiel d'action. Ce potentiel d'action se propage le long de l'axone de la cellule. Arrivé au bout, il produit une libération d'un messager chimique appelé neurotransmetteur. La fixation de ce neurotransmetteur sur le neurone suivant provoque le potentiel d'action du second. Ensuite, les potentiels sont relayés de neurone en neurone jusqu'à une partie du cerveau où se concentrent tous les signaux visuels : c'est le centre optique (situé derrière la tête).

Si on pose sa main sur une plaque chaude, on se brûle. Pourtant la brûlure est en général faible car un réflexe nous a fait retirer la main très rapidement. Ici, dans la peau se trouvent des capteurs de chaleur : soumis à de la chaleur importante, ceux-ci font naître en eux un potentiel d'action. On retire sa main très rapidement la sensation de brûlure est douloureuse. La vitesse avec laquelle on retire sa main du feu signifie que le potentiel d'action de ces neurones ne remonte pas au cerveau, mais est traité au niveau de la moelle épinière.

Les capteurs de la langue permettent aussi de détecter les saveurs. Le goût du sel est produit par des capteurs sensibles au sel et qui produisent un potentiel d'action s'ils sont avec. C'est pareil pour les goûts sucrés, amer et acide.

Dans le nez, il y a des récepteurs aux odeurs. Lorsqu'une odeur (en fait une molécule odorante) rentre dans le nez, elle se fixe à un capteur et celui-ci émet alors un potentiel d'action.

Il y a comme cela beaucoup, beaucoup de signaux qui créent des potentiels d'actions : il y en a dans le cœur, c'est ce qui le fait battre ; il y en a qui mesurent le degré d'extension de l'estomac ou de la vessie et qui signalent qu'on a assez mangé ou bien qu'on a envie d'uriner. Ce sont des signaux internes dans ce cas.

Comment cela marche ?[modifier | modifier le wikicode]

Le potentiel d'action est un fait une onde qui se propage le long de l'axone. Cette onde est formée par des échanges d'ions entre l'intérieur et l'extérieur de la cellule nerveuse, grâce à des canaux ioniques, qui peuvent être soit ouverts, soit fermés. Le déplacement de ces ions crée un courant électrique. Or, les canaux ioniques réagissent à ce courant électrique en s'ouvrant, ce qui permet à l'onde de se propager de proche en proche. La vitesse de propagation est de l'ordre de 10 à 100 m/s.

Portail de la biologie —  Tous les articles sur les plantes et les animaux.