Possibilisme (géographie)

« Possibilisme (géographie) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Paul Vidal de la Blache, fondateur de la théorie possibiliste.

En géographie, le possibilisme est un courant de pensée selon lequel la nature ne détermine pas l'implantation des Hommes sur la Terre, mais influe simplement sur celle-ci, le choix d'implantation demeurant ouvert à l'Homme quelles que soient les conditions naturelles.

Le possibilisme a été fondé par le géographe français Paul Vidal de la Blache (1845-1918) dans son ouvrage Géographie universelle, écrit à partir de 1910, en réaction au déterminisme défendu par le géographe allemand Friedrich Ratzel, selon lequel la nature détermine strictement les implantations humaines. Pour Vidal de la Blache, il existe des populations vivant dans les zones très froides ou désertiques, telles que les Inuits ou les Bédouins par exemple, tandis que certains littoraux sont peu peuplés, tels que le littoral écossais. La nature influe sur les lieux d'implantation humains mais ne le détermine pas, selon la formule "la nature propose, l'Homme dispose" : l'Homme choisit d'exploiter ou non les possibilités positives ou négatives offertes par la nature, mais c'est à lui que le choix final revient.

Il s'est avéré que le possibilisme a été la théorie correcte et a rendu le déterminisme dépassé.

Le terme "possibilisme" a été forgé par l'historien français Lucien Febvre.

Portail de la géographie —  Tout sur les continents, le climat, le relief...