Polyphage

« Polyphage » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La polyphagie est le régime alimentaire des espèces (animaux et autres organismes vivants) ayant une alimentation variée. Les espèces polyphages consomment différents types d'aliments, à l'exclusion de certains d'entre eux.

Différenciation des espèces polyphages[modifier | modifier le wikicode]

Ces espèces polyphages peuvent se nourrir :

  • D'espèces animales ou de substances d'origine animale (oeufs, miel, lait, etc.), on les dit alors zoophages. La plupart des animaux zoophages existants appartiennent à l'ordre des Carnivores ; les félins, les canidés, les mustélidés et presque tous les ursidés se nourrissent généralement de viande fraîche, tandis que les hyénidés sont également nécrophages. Certaines espèces de plantes sont zoophages (elles attirent, capturent et assimilent insectes et autres petits invertébrés).
  • D'espèces végétales (lichens y compris), on les dit alors herbivores ou phytophages (les deux termes sont synonymes, le premier étant usuel pour les vertébrés et le second pour les invertébrés). Éléphants, rhinocéros, buffles et bisons, girafes, gnous, zèbres, gazelles, tous les camélidés, élans, rennes et autres cervidés, chevaux, vaches, chèvres, moutons, lièvres et lapins, etc. sont des mammifères herbivores. L'abeille, le criquet, etc. sont des invertébrés phytophages. Le papillon est également phytophage et certaines de ses familles (par ex. les phalènes) consomment des lichens. Comme, parmi les vertébrés, le renne et le yack.
  • D'espèces fongiques (c'est à dire de fungi ou mycètes ou vrais champignons), on les dit alors mycophages. Parmi les invertébrés, les fourmis coupe-feuille (50 espèces) sont exclusivement mycophages, ne consommant que les champignons qu'elles cultivent dans leur fourmilière. Certaines espèces de coccinelles le sont aussi (ou presque), se nourrissant par exemple de l'oïdium (ou "pourriture blanche" qui attaque notamment le chêne, l'érable, le pommier et le cognassier). Autrement, en règle générale, les insectes, lombrics, nématodes et mollusques ne sont qu'occasionnellement mycophages. Parmi les vertébrés, de nombreuses espèces d'oiseaux, de petits mammifères (l'écureuil roux notamment) ou de primates (dont l'homme) sont occasionnellement mycophages. Aucune ne l'est exclusivement.
  • D'espèces animales, végétales et/ou fongiques, on les dit alors omnivores. L'escargot de Bourgogne, par exemple, est un mollusque omnivore.

Les espèces omnivores sont celles qui bénéficient de la plus grande polyphagie, mais celle-ci n'est jamais totale. Ainsi, un polyphage omnivore comme le rat fera normalement peu de cas d'une salade verte ou d'une pomme de terre (ou d'une carotte ou tomate) crue.

Autres exemples[modifier | modifier le wikicode]

Si on considère une famille de mammifères comme les ours, famille composée de huit espèces d'ours toutes polyphages :
- l'ours blanc est un zoophage carnivore (phoque, morse, béluga), éventuellement piscivore (poissons),
- le grand panda est presque exclusivement herbivore ; 99% de son alimentation est végétale, il mange surtout des pousses de bambou,
- les six autres espèces (ours brun, ours noir, ours noir d'Asie, ours malais, ours à lunettes, ours lippu) sont omnivores ; elles se nourrissent essentiellement de plantes et d'animaux... et sont, comme on sait, friandes de miel sauvage.

Quasiment tous les mammifères, quasiment tous les oiseaux, beaucoup d'espèces de poissons, beaucoup des près de 1,3 million d'espèces d'insectes actuellement existantes et plus de sept cents espèces de plantes (dites : plantes carnivores) sont polyphages.

La plupart des espèces d'ours, le sanglier et le porc, certains singes, le renard, le rat, le hérisson, mais aussi les corbeaux, corneilles, geais et pies, la poule (et autres gallinacés), le canard colvert, etc. sont des animaux polyphages omnivores. Leur alimentation est faite, selon l'opportunité, de végétaux (plantes, fruits, baies, graines, graminées) et/ou d'animaux (insectes, vers, petits oiseaux, petits mammifères...).
Les rapaces - oiseaux de proie diurnes (aigles, vautours, buses, éperviers, milans... mais aussi gerfaut et autres faucons) ou nocturnes (hiboux et chouettes) - sont des polyphages zoophages.

Le chimpanzé est un bel exemple de singe polyphage omnivore : il se nourrit de plantes, fleurs, feuilles et fruits (dont noix et bananes), de champignons, mais aussi de termites et fourmis, de chenilles, d'oeufs d'oiseaux, voire d'oiseaux et même de petits mammifères.
Le primate Homo sapiens (l'être humain) est un polyphage omnivore.

Un cas particulier ? La famille des hippopotames : normalement herbivores, ils peuvent, très occasionnellement, manger de la viande (en tout cas, l'hippopotame commun).

Résumé[modifier | modifier le wikicode]


Les espèces (animaux ou autres organismes vivants) polyphages sont celles qui ont une alimentation variée.
On peut distinguer, selon leur régime alimentaire, quatre types d'espèces polyphages.

  • 1. Celles qui sont zoophages : elles ne mangent que des animaux ou des substances d'origine animale ;
  • 2. Celles qui sont herbivores ou phytophages : elles se nourrissent exclusivement d'espèces végétales, de matières ou substances végétales ;
  • 3. Celles qui sont mycophages : elles se nourrissent d'espèces fongiques, soit exclusivement (mais c'est l'exception), soit préférentiellement, soit occasionnellement (c'est le cas le plus fréquent) ;
  • 4. Celles qui sont omnivores : elles se nourrissent d'espèces animales, végétales et/ou fongiques.
Portail de la biologie —  Tous les articles sur les plantes et les animaux.