Police (institution)

« Police (institution) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un fourgon de la police nationale française.
Une BMW de police en Azerbaidjian

La police est une institution dépendante d'un État, ayant pour but principal d'assurer la sécurité des personnes et des biens. Pour ce faire, elle est chargée de faire respecter la loi. Les forces de police, dites couramment « police », sont les membres de cette grande institution ; elles peuvent être militaires ou civiles (non militaires).

Chaque État dispose de sa propre police. En France, il a été décidé de mettre en place cette force publique après la parution de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen en 1789. Pour chaque État, la police est au service de tous les citoyens, c'est-à-dire à l'avantage de tous.

Les moyens d'investigations de la police[modifier | modifier le wikicode]

L'identification des personnes suspectées d'une infraction repose sur diverses techniques:

  • le flagrant délit lorsque la personne est arrêtée au moment où elle accomplit l'infraction ;
  • L'anthropométrie judiciaire, ensemble de certaines mesures corporelles d'un individu déjà arrêté auparavant et qui récidive ;
  • Les empreintes digitales qui sont uniques pour chaque être humain ;
  • Les analyses de l'ADN, également unique à chaque personne ;
  • L'autopsie d'une personne décédée.

La police française[modifier | modifier le wikicode]

Les fonctions de police, en France, sont globalement assurées par la Police Nationale dans les grandes villes, la Gendarmerie Nationale dans les campagnes, parfois secondés par la Police Municipale ou exceptionnellement un garde champêtre.

La Police Nationale, dans les villes, appartient au Ministère de l'Intérieur.

Les missions prioritaires de la Police Nationale, telles que revues en 1995 et en 2002, sont principalement :

  • la sécurité et la paix publiques : « assurer la protection des personnes et des biens, prévenir les troubles à l'ordre public et à la tranquillité publique, lutter contre la délinquance »
  • la police judiciaire : « sous la direction, le contrôle et la surveillance de l'autorité judiciaire [Ministère de la Justice, juges d'instruction, magistrats], rechercher et constater les infractions pénales, rassembler des preuves, rechercher les auteurs et leurs complices, les arrêter pour les déférer aux autorités judiciaires compétentes »
  • Le renseignement et l'information : « assurer l'information des autorités gouvernementales, déceler et prévenir toute menace susceptible de porter atteinte à l'ordre public, aux institutions, aux intérêts fondamentaux de la Nation ou à la souveraineté nationale »

Les principaux services de la Police Nationale[modifier | modifier le wikicode]

  • La DCSP (direction centrale de la sécurité publique) : sa mission est d'assurer la sécurité des personnes et des biens, de lutter contre la petite et moyenne délinquance. Elle est engagée en première ligne contre les violences urbaines et contre l'insécurité routière et constitue un instrument important de la prévention.
  • La DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) : nouvel organe du Ministère de l'Intérieur qui regroupe la DST (Direction de la sécurité du territoire) (ou "sécurité intérieure"), les RG (Renseignements Généraux) (ou "police politique") et la DNAT (direction nationale anti-terrorisme) (ou "cellule anti terrorisme") : ce "FBI à la Française" est « chargé de prévenir et réprimer les activités inspirées, engagées ou soutenues par des puissances ou des organisations étrangères et de nature à menacer la sécurité du pays. ». Elle a aussi d'autres missions comme surveiller les violences urbaines, lutter contre la cyber-criminalité, arrêter les Anonymous, etc.
  • Le SPHP (service de protection des hautes personnalités) qui remplace les VO (voyages officiels) : c'est la protection rapprochée des hautes personnalités françaises, ainsi que des hautes personnalités étrangères lorsqu'elles séjournent en France. (La sécurité du Président de la République est assurée par d'autres services spécifiques) (GSPR). Il existe une division chargée de protéger les candidats à la Présidence de la République avant l'élection.
  • La DCPAF (Direction centrale de la police aux frontières) (anciennement "la PAF") veille au respect des règles de circulation aux frontières. Le service "Office central pour la répression de l'immigration irrégulière et de l'emploi d'étrangers sans titre" en fait partie. Ce service lutte aussi contre la délinquance à ce niveau (emploi de travailleurs immigrés sans papiers par exemple).
  • La "PJ" (DCPJ : direction centrale de la police judiciaire) : « sous la direction, le contrôle et la surveillance de l'autorité judiciaire [Ministère de la Justice, juges d'instruction, magistrats], rechercher et constater les infractions pénales, rassembler des preuves, rechercher les auteurs et leurs complices, les arrêter pour les déférer aux autorités judiciaires compétentes » Titrage officiel : lutter contre la criminalité organisée, la grande délinquance et la drogue.

Dans la PJ (Police Judiciaire), on trouve les "gros" services comme la Brigade Criminelle ("la Crim"), la Brigade des Stupéfiants, la Brigade des Mineurs, etc.

  • L'UCLAT : service assez récent, l'unité de coordination de la lutte antiterroriste, rattachée au DGPN (directeur général de la police nationale), centralise les informations fournies notamment par la DCRI et la DCPJ. La mission principale est de protéger la France contre la menace extérieure et le terrorisme.
  • Les C.R.S. : « La direction centrale des compagnies républicaines de sécurité (DCCRS) et ses 61 unités mobiles constituent la réserve de la police nationale. Outre les opérations de maintien de l'ordre, auxquelles elle concourt, en particulier avec la DCSP, elle participe à la sécurisation de la population dans les zones sensibles ainsi qu'à l'aide aux personnes (sécurité routière, en mer et en montagne).»
  • Le RAID (nom complet : URAID - Unité de Recherche Assistance Intervention Dissuasion) : c'est un groupe d'intervention comme le GIPN (Groupe d'Intervention de la Police Nationale), la BRI (Brigade de Recherche et d'Intervention), le FIPN (Force d'Intervention de la Police Nationale) ( http://www.fipn.fr/ ) (qui regroupe RAID + GIPN + BRI). Il en existent d'autres inconnus du public.

Une des différences entre le RAID et le GIPN, c'est que le RAID est directement rattaché au cabinet du Ministre, et le GIPN appartient à la Direction DCSP.

L'efficacité du RAID est mondialement reconnue et ses différents groupes se rendent assez souvent dans différents pays, comme les Etats-Unis, pour démontrer aux autres groupes d'intervention, leur savoir-faire. (Le FBI américain est toujours perdant dans les concours).

  • Le SCTIP (service de coopération technique internationale) : comme son nom l'indique : partage des techniques policières avec 95 pays.
  • la Préfecture de Police : c'est la Police Nationale de Paris et proche banlieue. Elle s'articule à peu près de la même façon que la police nationale : DOPC (Direction de l'Ordre Public et de la Circulation) au lieu de DCSP, DRPP (Direction du Renseignement de la Préfecture de Police) au lieu de DCRI, PJPP (Police Judiciaire de la PP) au lieu de DCPJ, etc.

La Préfecture de Police fait partie de la Police Nationale, mais c'est une sorte « d'état dans l'état ». Les policiers les plus anciens l'appellent « le Vatican ». Le fameux "Quai des Orfèvres" (Brigade criminelle) fait partie de la Pref. de Police. La BSPP (Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris) est rattachée à la Préfecture de Police.

Pour plus d'infos voir le site officiel : prefecturedepolice.interieur.gouv.fr

  • L'IGS (Inspection Générale des Services) ne concerne que la Préfecture de Police de Paris, elle correspond à l'IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale) sur l'ensemble du territoire français.
  • Il existe aussi des services directement rattachés au Ministère de l'Intérieur et non à la Direction de la Police. Liste et organigramme à peu près :

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_l_interieur/le_ministere/organisation/view

  • Enfin il y a bien sur les écoles de police, le Secrétariat Général du Ministère de l'Intérieur, etc.

(...)

Il existe une police internationale, qui regroupe les coopérations policières du monde entier : Interpol.

Abréviation de International Police Nom exact (en version française) : OIPC (Organisation Internationale de Police Criminelle) Site officiel : http://www.interpol.int/ (traduction dans différentes langues)

Il existe aussi une police européenne : Europol (pas vraiment développée mais il y a des réseaux d'échanges d'informations administratives par différents intranets).

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.