Poisson-lanterne

« Poisson-lanterne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Poisson-lanterne
Dessin d'un poisson-lanterne Diaphus rafinesquii, l'une des 246 espèces connues de poissons-lanternes. Compte-tenu de leur milieu de vie, il est très difficile de les prendre en photo. Les points blancs le long de son corps sont des organes lumineux.
Dessin d'un poisson-lanterne Diaphus rafinesquii, l'une des 246 espèces connues de poissons-lanternes. Compte-tenu de leur milieu de vie, il est très difficile de les prendre en photo. Les points blancs le long de son corps sont des organes lumineux.
Nom scientifique Myctophidae
Classification poisson à nageoires rayonnées
Répartition cosmopolite
Milieu de vie abysses
Taille 2 à 30 cm (selon les espèces)
Régime alimentaire carnivore : la plupart des poissons-lanternes se nourrissent de zooplancton
voir modèle • modifier

Les poissons-lanternes (nom scientifique : Myctophidae) sont une famille de poissons vivant à très grande profondeur, et possédant des organes lumineux. Les poissons-lanternes sont les plus courants et les plus nombreux de tous les poissons des abysses : 65% de la biomasse des poissons de grande profondeur est constituée par les poissons-lanternes. En raison de la profondeur à laquelle ils vivent, ils sont difficiles à observer, et donc, mal connus des scientifiques.

Description et mode de vie[modifier | modifier le wikicode]

Il existe plus de 200 espèces de poissons-lanternes. Tous se caractérisent par une grosse tête avec de très gros yeux, et, surtout, de petits organes luminescents sur le corps. On pense que les poissons-lanternes produisent de la lumière pour attirer leurs proies, ou bien pour communiquer entre eux.

Ils vivent dans les abysses, à très grande profondeur (entre 300 et 1500 mètres de profondeur), là où la lumière du soleil ne pénètre pas, et où il fait noir en permanence. Comme les poissons-lanternes, de nombreux animaux vivant dans cette zone sont aussi capables de produire de la lumière.

Les poissons-lanternes sont surtout connus pour leurs migrations verticales : la journée, ils restent dans les abysses, mais la nuit, ils remontent près de la surface, où on peut parfois les observer. On pense qu'ils se comportent ainsi pour échapper à leurs prédateurs, mais aussi peut-être pour suivre le plancton dont ils se nourrissent, et qui se comporte de la même manière.

La vessie du poisson-lanterne[modifier | modifier le wikicode]

La plupart des poissons à nageoires rayonnées, comme le poisson-lanterne, possèdent une vessie natatoire, une poche de gaz à l'intérieur du corps qui leur permet de flotter, et d'économiser de l'énergie en nageant. Lorsque le poisson plonge, la pression augmente, et la vessie se comprime. Lorsqu'il remonte, au contraire, la pression diminue, et la vessie gonfle. Pour un poisson tel que le poisson-lanterne, qui remonte de plusieurs centaines de mètres chaque nuit, cela pose un réel problème, car sa vessie natatoire pourrait bien gonfler jusqu'à en exploser !

La vessie du poisson-lanterne est très particulière : les scientifiques qui l'ont étudié pensent que, au moins pour certaines espèces, le poisson-lanterne peut « débrancher » sa vessie natatoire en profondeur, en la vidant de tout le gaz qu'elle contient, si bien qu'elle ne peut pas se gonfler ni se dégonfler. La nuit, lorsque le poisson se trouve près de la surface, il peut ensuite remplir sa vessie de gaz, et elle va alors jouer normalement son rôle de flotteur comme chez n'importe quel autre poisson, sans risquer d'éclater... Chez d'autres espèces, la vessie natatoire disparaît et cesse de fonctionner à l'âge adulte. Chez d'autres encore, la vessie est remplie non pas de gaz, mais d'huile, qui est beaucoup moins sensible aux changements de pression et de volume.

Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !
Portail de la vie aquatique —  Tous les articles sur les plantes et les animaux aquatiques.