Pivot (basket-ball)

« Pivot (basket-ball) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le pivot est l'une des cinq positions fondamentales d'un joueur de basket-ball. Ce type de position est souvent occupé par un joueur très long mais aussi très lent. Il peut se servir de sa taille et de son poids (rares sont les pivots pesant moins de 100 kg) pour protéger le cercle dans lequel les adversaires doivent inscrire leurs points; en contrepartie, il est amené à marquer beaucoup de points près du cercle adverse, dû à son manque d'adresse autre part, sauf s'il a été dans une autre position avant d'être pivot (comme Dirk Nowitzki).

Le joueur le plus long qu'a connu la NBA est le japonais Yasutaka Okayama avec ses 2 mètres 33. Il ne joua jamais en NBA. Les deux joueurs ayant joué en NBA et étant les plus longs sont l'américo-soudanais Manute Bol et le roumain Gheorghe Mureșan avec 2,31 m.

Des controverses ont régulièrement lieu, se situant essentiellement autour de la légitimité de l'existence de "pivots purs" : en effet, si Tim Duncan des Spurs de San Antonio a été enregistré tout au long de sa carrière en tant qu'ailier fort, son style de jeu prédominant reste néanmoins plus proche vers celui du pivot, effectuant également les entre-deux des débuts de matches. Cependant, ces deux positions sont en harmonie avec leur mauvais pourcentage aux lancers francs. Une tactique consistant à constamment harceler le pivot adverse pour qu'il rate ses lancers francs se nomme le Hack-a-Shaq. Des exceptions qui figurèrent parmi les pivots lanceurs francs les plus solides incluent le chinois Yao Ming, et les deux légendaires lituaniens Arvydas Sabonis et Žydrūnas Ilgauskas.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Premières apparitions du poste avec George Mikan[modifier | modifier le wikicode]

En 1946, un jeune pivot entre dans le monde la NBA : George Mikan, mesurant 2m08. C'est lui qui effacera des mythes grandement répandus comme quoi un pivot ne serait pas capable de s'intégrer au jeu collectif de son équipe. Il sera parmi les premiers joueurs à faire un contre, il inventa le hook shot, ce qui poussera la NBA à instaurer la règle du goaltending ou contre illégal. De plus, elle élargit la zone de lancers francs, d'un seul mètre 80 à 3,60 m environ. Sa carrière se terminant en 1956 aura vu Mikan être sacré tour à tour champion NBL, BAA et NBA pour un combiné de 7 titres en 10 ans, dont 9 ans passés chez les Lakers de Minneapolis.

Années 1960 : la dynastie de Chamberlain et Russell[modifier | modifier le wikicode]

Chamberlain à droite face à Russell à gauche.

Peu après la retraite de Mikan, deux nouveaux pivots émanèrent : Bill Russell et Wilt Chamberlain. Avec des tailles semblables à leurs prédécesseurs, ils combinèrent puissance physique et un athlétisme accru (réactions, vitesse, etc.), allant jusqu'à se partager 9 titres de meilleur joueur de saison régulière sur 11 ans (4 pour Chamberlain, 5 pour Russell).

Dans leurs ombres sévit un troisième pivot moins connu : Nate Thurmond. Ce dernier était un ailier fort et coéquipier de Chamberlain aux Warriors, mais fut un pivot quand Wilt a été transféré aux 76ers. Nate reste néanmoins l'un des meilleurs poseurs d'écrans de la NBA, avec des moyennes de 21.3 et 22 rebonds par saison, en 1966-67 et en 1967-1968. Ces records sont troisièmes derrière Chamberlain et Russell.

Les années 1970, 1980 et Kareem Abdul-Jabbar[modifier | modifier le wikicode]

Kareem Abdul-Jabbar mettant en œuvre son « skyhook ».

La période des années 1970 a été dominée par Kareem Abdul-Jabbar parmi les pivots. D'autres pivots comme Bill Walton, Willis Reed et Dave Cowens ont également figuré parmi les meilleurs à leur position durant cette période.

Les pivots ayant marqué la période de fin 1970 - début 1980 incluent notamment Wes Unseld des Bullets de Washington, Artis Gilmore des Colonels de Kentucky puis des Bulls de Chicago pour terminer avec les Spurs de San Antonio, Moses Malone des Rockets de Houston et des 76ers de Philadelphie, Mark Eaton des Jazz de l'Utah et Robert Parish des Celtics de Boston.

Années 1990 : Hakeem Olajuwon, Patrick Ewing, David Robinson, Shaquille O'Neal[modifier | modifier le wikicode]

John Thompson, ancien coéquipier de Bill Russell au même poste, devint entraîneur de l'université de Georgetown. C'est alors qu'elle fut la provenance principale de plusieurs des plus grands pivots de la NBA de cette période : cette usine à talents inclut notamment Patrick Ewing, Dikembe Mutombo, et Alonzo Mourning. Ewing et Georgetown défirent l'université de Houston de Hakeem Olajuwon. Ce fut une première parmi plusieurs autres rencontres entre ces deux pivots de très haute qualité. Un autre pivot dominant des années 1990 fut David Robinson, issu de l'Académie navale des États-Unis.

C'est également lors de cette décennie que le vent de l'Europe commence à souffler sur la NBA : le lituanien Arvydas Sabonis fit ainsi son entrée durant cette période avec les Trail Blazers de Portland, ainsi que le Serbe Vlade Divac des Lakers de Los Angeles et des Kings de Sacramento, sans oublier le Néerlandais des Pacers de l'Indiana Rik Smits. Le style de jeu européen utilisant les pivots dans un rôle de coordinateur de jeu, souvent attribué aux meneurs en NBA, Sabonis et Divac en particulier s'imposèrent ainsi comme quelques uns des meilleurs passeurs de la ligue.

Parallèlement, la draft 1992 assista au choix par les Magic d'Orlando de Shaquille O'Neal. Rapidement comparé à Wilt Chamberlain (2,15 m et 147 kg pour O'Neal, 2,15 m et 124 kg pour Wilt), il répondit aux attentes et envoya les Magic en finale, où ils subirent un sévère 4-0 en finale contre les Rockets du mieux expérimenté Hakeem Olajuwon.

Un énième pivot de Georgetown répondit sous le nom d'Alonzo Mourning. Également drafté en 1992 par les Hornets de Charlotte, puis transféré vers les Heat de Miami, il put obtenir deux titres de meilleur défenseur de l'année grâce à sa fluide capacité à contrer et à marquer fiablement.

Années 2000 : premières désillusions[modifier | modifier le wikicode]

Dès le nouveau millénaire atteint, beaucoup d'ailiers forts se convertirent volontiers en pivots, comme Ben Wallace et Ron Artest, étant précédés par Dennis Rodman et Charles Barkley plus tôt dans les années 1990. Si le rôle de pivot ne convient plus vraiment aux équipes qui jouent de plus en plus en contre-attaque, cela résulta au fait que plusieurs pivots diminuent volontairement leur taille annoncée pour éviter de jouer en tant que pivot et profiter du fait qu'un ailier fort couvre plus de terrain et participe plus au jeu de son équipe : ainsi, Kevin Garnett, dont la taille dépasse les 2,13 m, a enregistré sa taille comme étant de 2,10 m, étant ailier fort et non pivot comme sa taille « naturelle » pouvait le supposer.

Le basket-ball européen continua à influer la NBA, les pivots prirent une nouvelle envergure avec l'apparition de pivots désormais capables de tirs à mi-distance ou à 3 points, comme le géant Allemand Dirk Nowitzki, le Turc Mehmet Okur, l'Italien Andrea Bargnani ou l'Américain Channing Frye. De même, le Heat de Miami n'a pas de pivot « pur », positionnant Chris Bosh ou Udonis Haslem à ce poste, ces derniers étant ailiers forts. Les Suns de Phoenix ont également drafté Amar'e Stoudemire pour cette raison, pour soutenir la star Steve Nash entre 2002 et 2010.

Deux pivots provoquèrent une hype sans précédent : Yao Ming et Dwight Howard. Yao, en provenance de la Chine, était extrêmement précis et affectionnait beaucoup les tirs à mi-distance : beaucoup d'experts s'accordèrent sur le fait que grâce à son sens de coordination, son agilité et sa dextérité, Yao révolutionnerait le poste de pivot, mais de nombreuses blessures ont écourté sa carrière. Quant à Howard, il possédait une détente et une verticalité (sauts, rebonds, etc.) si élevée qu'elle le rendit parmi les meilleurs preneurs de rebonds de la NBA, et alla encore plus loin avec une galerie de dunks qui font parfois partie des meilleurs paniers marqués durant une saison.

Malgré tout, quelques échecs ont dû être constatés, Kwame Brown et Darko Miličić étant les cas les plus notables.

Portail du basketball —  Tous les articles concernant le basketball