Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Pisistrate

« Pisistrate » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Pisistrate (en grec ancien Πεισίστρατος / Peisistratos) est un tyran d'Athènes, né vers 600 av. J.-C. et mort en 527 av. J.-C.

Prise du pouvoir[modifier | modifier le wikicode]

Pisistrate était un cousin de Solon. Il devient le chef du parti des Diacriens qui regroupait les bergers, les paysans pauvres et les mineurs (vivant pour la plupart dans les montagnes de l'Attique).

En 561 av. J.-C., il s'empare du pouvoir par la ruse : il se blesse lui-même, se présente devant l'Ecclésia, qui lui permet de se protéger par une garde personnelle. Il s'empare alors de l'Acropole, la colline sacrée et la forteresse d'Athènes. Il devient alors un tyran.

Il est deux fois renversé et exilé : la seconde fois, il doit partir pour 11 ans.

Gouvernement de Pisistrate[modifier | modifier le wikicode]

retour à Athènes de Pisistrate accompagné de Minerve

Revenu il établit un gouvernement modéré. Il impose fortement les grands propriétaires des plaines de l'Attique et favorise les petits paysans. Il prend des mesures pour développer le commerce et l'industrie, ce qui favorise les métèques. Il commence la colonisation athénienne.

Sous son gouvernement Athènes connait un grand développement artistique et intellectuel : pour donner du travail, Pisistrate fait construire sur l'Acropole l'Olympieion et l'Hécatompédon. La céramique à figures rouges apparaît. Pisistrate fonde la première bibliothèque publique d'Athènes et fait publier la première édition de l'Iliade et de l'Odyssée d'Homère.

Les fêtes publiques athéniennes comme les Panathénées et les Dionysies sont développées avec un concours de tragédies.

Les Pisistratides[modifier | modifier le wikicode]

Ses fils Hipparque et surtout Hippias lui succèdent en 527 av. J.-C.. Mais l'expansion perse, l'appel que les nobles athéniens lancent aux Spartiates, provoquent leur renversement en 514-510.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Tyran (Grèce ancienne).
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.