Pinacothèque du Vatican

« Pinacothèque du Vatican » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Jugement dernier de Nicolò et Giovanni (école romaine de la seconde moitié du XIIe siècle)

La Pinacothèque est une section des musées du Vatican, destinée à exposer les peintures les plus anciennes dans de bonnes conditions de conservation et de visite.

La Pinacothèque fut ouverte en 1932, sous le pontificat du pape Pie XI (1922-1939).

Salle I[modifier | modifier le wikicode]

Cette salle contient de nombreuses œuvres des primitifs italiens, c'est-à-dire des artistes du Moyen Âge, on remarquera une grande peinture représentant le Jugement dernier de Nicolò et Giovanni (école romaine de la seconde moitié du XIIe siècle).

Salle II[modifier | modifier le wikicode]

Giotto : Triptyque Stefaneschi, 1320.

La salle II conserve de nombreuses détrempes de Giotto et de la fin du gothique (Lorenzo Monaco, Gentile da Fabriano).

Giotto : Triptyque Stefaneschi[modifier | modifier le wikicode]

Le Triptyque Stefaneschi (1320) a été commandé à Giotto par le cardinal Stefaneschi pour le maître-autel de la basilique Saint-Pierre. Le panneau central représente le Christ en gloire et trônant avec le martyre de Pierre (au recto) et Pierre trônant également (au verso) ; à la prédelle (au bas du triptyque), la Vierge apparaît aux douze apôtres.

Giotto a réalisé à l'intérieur une structure gothique en bois, sur fond d'or, typique de l'art médiéval, bien que le naturalisme des figures le rapproche déjà de l'art de la Renaissance.

Salle III[modifier | modifier le wikicode]

On y trouve trois peintures de Fra Angelico (dont deux font partie des Épisodes de la vie de Saint Nicolas de Bari), deux peintures de Masolino de Panicale et quelques œuvres de Filippo Lippi et ses assistants.

Salle IV[modifier | modifier le wikicode]

Elle se nomme la salle Melozzo da Forlì en raison de l'ensemble de 14 fragments d'anges musiciens et d'apôtres qui devaient décorer l'abside de l'église des Saints Apôtres à Rome.

L'influence de Piero della Francesca (son maître) est très présente notamment dans la perspective. Marco Palmezzano y est bien représenté avec plusieurs vierges, un Christ portant sa croix et une Annonciation.

Salle V[modifier | modifier le wikicode]

Cette salle regroupe de nombreuses œuvres hétéroclites parmi lesquelles une longue peinture d'Ercole de Roberti (école de Ferrare) représentant Les Miracles de Saint-Vincent Ferrier et surtout une Pietà de Lucas Cranach le Vieux.

La Gioconda.jpg Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.