Confiné chez toi, tu t'ennuies ? Crée un article sur Vikidia, c'est facile ! Commence par quelques lignes et on va t'aider !

Phénicien

« Phénicien » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Phénicien
Nom d'origine 𐤃𐤁𐤓𐤉𐤌 𐤊𐤍𐤏𐤍𐤉𐤌 (dabarīm Kanaʿanīm)
Période Xe siècle av. J.-C.-Ve siècle
Pays Phénicie (actuel Liban), Tunisie, péninsule Ibérique, Algérie, Maroc, Sud de la France, Malte, Sicile, autres colonies phéniciennes dans la Méditerranée.
Classification linguistique
Classification par famille langues chamito-sémitiques
langues sémitiques
langues sémitiques centrales
phénicien
Statut officiel
Exemple
voir modèle • modifier
Le phénicien est une langue morte, parlée à l'origine sur les côtes du Liban. Elle était parlée dans un pays qu'on désignait alors comme le « pays de Canaan » ou la « Phénicie ».

Le phénicien est une langue sémitique du sous-groupe cananéen, groupe dont descend l'hébreu et l'arabe.

Le phénicien était parlé au Liban, le long des côtes de Syrie, en Palestine, dans la partie nord de l'actuel État d'Israël, ainsi que sur une partie de l'île de Chypre (où il était voisin de la langue grecque) et, en tant que langue de prestige, dans certaines régions d'Anatolie.

Il était aussi parlé dans les régions touchées par la colonisation phénicienne : le long des côtes sud-ouest de la Méditerranée, et notamment l'actuelle Tunisie, le Maroc et l'Algérie, ainsi que Malte, l’Ouest de la Sicile, la Sardaigne, la Corse et les Colonnes d'Hercule.

Alphabet phénicien[modifier | modifier le wikicode]

Le phénicien s'écrivait au moyen de l'alphabet phénicien. Le phénicien ne nous est connu que par quelques inscriptions brèves, par des formules religieuses ou administratives, et de rares commentaires dans les marges de textes d'auteurs grecs ou latins.

Les auteurs latins, comme le romain Salluste, font allusion à des livres composés en langue punique, mais aucun ne nous est parvenu, sauf en traduction ou par citation (dans les comédies de Plaute, par exemple).

Cependant, grâce à la découverte en 1695 des Cippes de Melqart, à Malte, la connaissance du phénicien s'est enrichie. En effet, ces stèles comportent une inscription bilingue grec-punique : son examen a permis à l’érudit abbé Barthélemy de déchiffrer et de reconstituer l’alphabet carthaginois, qui parlaient une variante du phénicien.

La découverte en 1964 d'un traité commercial entre des Étrusques et un groupe de Phéniciens, a encore enrichi notre connaissance de cette langue.

Cet alphabet est celui qui a inspiré l'alphabet grec, et, de ce fait, l'alphabet latin, que nous utilisons dans une grande partie des langues aujourd'hui parlée dans le monde.

Portail des langues —  Tout sur les langues et la linguistique