Pearl Harbor

« Pearl Harbor » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Pearl Harbor et ses environs en 2009

Pearl Harbor est une base navale des États-Unis située à Hawaï, sur l'île d'Oahu, près de Honolulu.

Le port de la Perle[modifier | modifier le wikicode]

La baie de Pearl Harbor ("Port de la Perle" en français) a été baptisée ainsi car, jusqu'à la fin du dix-neuvième siècle, elle était utilisée principalement pour la production d'huîtres perlières. Située sur l'Île d'Oahu, Pearl Harbor fait partie de l'état américain d'Hawaï, composé d'un archipel de 137 îles et annexé aux États-Unis en 1898.

Fondation de la base[modifier | modifier le wikicode]

En 1887, après un traité signé avec Hawaï, les États-Unis reçurent l'autorisation d'installer une base navale à Pearl Harbor.

Attaque de 1941[modifier | modifier le wikicode]

Située au cœur de l'Océan Pacifique, Pearl Harbor était l'une des plus grandes bases militaires américaines avant que les Japonais l'aient réduite à néant lors d'une attaque aérienne le 7 décembre 1941. L'attaque japonaise, menée sans déclaration de guerre, visait à détruire les cuirassés et les porte-avions de la marine américaine. Le bilan de cette attaque est lourd : plus de 2 000 morts américains, la plus grande partie des cuirassés et toute l'aviation détruite... Mais les Japonais ne purent détruire aucun porte-avions car ceux-ci n'étaient pas à Pearl Harbor quand ils attaquèrent. Le nom de Pearl Harbor résonne encore dans les mémoires. Comment, en une journée, ce site a-t-il pu être totalement détruit ?

Le monde en guerre[modifier | modifier le wikicode]

En 1941, le monde est en pleine Seconde guerre mondiale, qui a débutée deux ans plus tôt. En Europe, les combats se sont étendus dans la quasi totalité des pays, exception faite de la Suisse et de l'Espagne officiellement neutres. Les opérations militaires ont également lieu en Afrique du Nord et dans une partie de l'Océan Pacifique. Les États-Unis, considérés comme une des premières puissances mondiales, n'interviennent pas dans le conflit, mais ils choisissent leur camp en défendant les intérêts des Russes et des Anglais contre le tyran nazi de l'Allemagne, Adolf Hitler. (Les Américains ont déclaré la guerre aux forces allemandes, italiennes et japonaises aussitôt après l'attaque japonaise contre Pearl Harbor.)

Les Japonais dans le Pacifique[modifier | modifier le wikicode]

Les Américains se préoccupent davantage des ambitions du Japon, dangereux allié de l'Allemagne, qui, depuis plusieurs années, tente de contrôler l'ensemble de l'océan Pacifique. Le 2 juillet 1941, l'empereur du Japon Hirohito annonce qu'il poursuivra l'expansion de son pays vers le sud. Soucieux de cette menace, qui met en danger plusieurs de leurs territoires, les États-Unis instaurent un blocus commercial pour inverser la situation. Ils espèrent avec ce blocus détruire le fonctionnement économique du Japon.

La tension monte[modifier | modifier le wikicode]

Le premier ministre du Japon, le général Tojo, choisit d'utiliser une stratégie très violente, qui anéantirait les défenses ennemies. Très vite, l'amiral Yamamoto, commandant de la flotte japonaise, propose un raid contre la base ennemie de Pearl Harbor, à Hawaii. Pour réussir, le Japon emploie 6 porte-avions disposant de 400 avions, 2 cuirassés rapides, 3 croiseurs lourds, 9 destroyers, 8 pétroliers et 26 sous-marins transportant 5 sous-marins de poche !

Une journée infernale[modifier | modifier le wikicode]

Le cuirassé USS Arizona en feu après l'attaque.

Le 5 décembre 1941, l'amiral Nagumo reçoit le signal qui déclenche l'opération : « Gravissez le mont Niitaka ». Le 7 décembre, l'attaque est lancée sous le code de « Tora ! Tora ! Tora ! » (tigre). L'île est alors ravagée, les armées japonaises pilonnent les avions et navires ennemis. Les Américains sont bouche bée, ils n'ont reçu aucune alerte et sont totalement impuissants face à cette attaque. Après le deuxième assaut, les troupes japonaises rejoignent leur base, leur mission accomplie.

Un bilan désastreux[modifier | modifier le wikicode]

Dans l'attaque surprise de Pearl Harbor, les pertes matérielles et humaines des Américains sont énormes : 2 300 morts et 1 200 blessés, contre 55 tués du côté du Japon. Le président des États-Unis Franklin Roosevelt dénonce le 7 décembre comme « un jour d'infamie » et envisage la vengeance immédiate.

C'est le début de la guerre du Pacifique.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail des États-Unis —  Tous les articles concernant les États-Unis.

21°22′00″N 157°57′00″O / 21.366667, -157.95 (Attaque de Pearl Harbor)