Paul Verlaine

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Paul Verlaine, portrait par Eugène Carrière (1890).

Paul Verlaine, né à Metz (Moselle) le 30 mars 1844 , mort à Paris le 8 janvier 1896 (à 51 ans), est un poète et écrivain français du XIXe siècle.

Verlaine appartient au mouvement symboliste, ses poèmes se caractérisent par une grande musicalité et la fluidité en utilisant l'heptasyllabe soit un rythme impair.

Vivant mal son mariage avec Mathilde Mauté, il s'adonne à l'absinthe et a une aventure (amoureuse) avec le jeune poète Arthur Rimbaud. Ses poèmes sont marqués par la mélancolie dans son recueil Poèmes saturniens édité en 1866.

Ses poèmes[modifier | modifier le wikicode]

Ses premiers poèmes sont écris dans le parnasse contemporain, mais sa poésie reste inclassable. Elle aborde les thèmes de la mélancolie, de la lassitude, une attente interminable, ou de la musique et de l'amour (un amour généralement hors de portée ou malheureux/tourmenté )1.

Quelques poèmes[modifier | modifier le wikicode]

Sa première œuvre est Poèmes saturniens . L'un de ses poèmes les plus célèbres est Chanson d’automne. Les deux premiers vers de ce poème ont en effet été utilisés en 1944 pendant la seconde guerre mondiale comme message pour annoncer aux alliés que le débarquement allait opérer. Le voici :

Chanson d’automne
Les sanglots longs des violons de l’automne
Blessent mon cœur d’une langueur monotone.
Tout suffocant et blême quand sonne l’heure
Je me souviens des jours anciens et je pleure.
Et je m’en vais au vent mauvais qui m’emporte,
De çà,de là, pareil à la feuille morte.

Romances sans paroles a été inspiré par la créativité de Marceline Desbordes-Valmore dont il admirait les recherches en versification.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail du XIXe siècle — Tous les articles concernant les années 1801 jusqu’à 1900.
Portail de la littérature — Tous les écrivains et poètes, romans et romanciers, BD et bédéistes…