Paul Arène

« Paul Arène » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Caricature par André Gill

Paul Arène est un poète provençal né le 26 juin 1843 à Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence) et mort le 17 décembre 1896 à Antibes.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Il prépare une licence de philosophie et travaille comme maître d'études en lycée.

Il se lance dans le journalisme à 23 ans.

Il "monte" à Paris et participe à l'écriture des Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet.

En 1868, il publie Jean-des-Figues, souvenirs d'enfance qui remportent un grand succès :

Je vins au monde au pied d’un figuier, il y a vingt-cinq ans, un jour que les cigales chantaient et que les figues-fleurs, distillant leur goutte de miel, s’ouvraient au soleil et faisaient la perle.

Il prend part à la guerre de 1870, comme capitaine.

Il publie des pièces de théâtre, des contes et des poèmes, tout en écrivant des chroniques pour Le Figaro littéraire.

Il compose ses premiers vers provençaux, se lie d'amitié avec Frédéric Mistral, regroupe les écrivains occitans de Paris et organise en 1879 le Félibrige parisien.

Principales œuvres[modifier | modifier le wikicode]

Gravure de Alfons Mucha à la une de La Vie Populaire, mai 1890
1867 : Le Parnassiculet contemporain qui est une satire des productions des poètes du Parnasse contemporain.
1870 : Jean-des-Figues
1889 : La Chèvre d’or
1895 : Les Ogresses
1920 : Contes de Provence
1884 : Œuvres de Paul Arène
Portail de la littérature —  Tous les articles sur les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées...