Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Parure

« Parure » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Collier, foulard, écharpe ou tablier font partie de la parure.

Ce n'est pas simplement pour protéger ou cacher son corps qu'on le recouvre ou lui ajoute des éléments, c'est souvent pour lui ajouter une parure qui attire les regards.

Aucun peuple ne vit sans parure[modifier | modifier le wikicode]

Même les peuples vivant pratiquement sans vêtements tiennent à modifier l'apparence de leur corps, notamment les jours de fête. Il s'agit parfois de peintures corporelles réalisées avec des terres de couleur ou de la sève de certaines plantes. Selon les cas, s'y ajoutent des fleurs, des coquillages ou des plumes. Chez les peuples nus, cela peut décorer la totalité du corps.

Chez les autres, la peinture corporelle s'ajoute fréquemment aux vêtements (notamment chez les femmes), mais elle se limite alors aux parties visibles : mains, front, joues, yeux, lèvres. Le maquillage est l'exemple le plus répandu de la parure corporelle. Utilisé dans un but de séduction, il obéit à des codes très variables selon l'époque et le lieu. Il concerne surtout le visage, mais s'étend aussi aux ongles et, parfois, au-dessus des mains.

Beaucoup de parures traditionnelles ont une signification dépassant l'envie de décorer[modifier | modifier le wikicode]

Les parures de certains peuples, parfois très belles, ne sont pas choisies uniquement pour faire joli. Ceux qui les utilisent leurs accordent parfois un rôle magique ou religieux, protégeant les personnes qui les portent. Elles servent aussi à différencier les familles, les villages, à distinguer les chefs, les sorciers. Parfois à différencier la femme mariée de la jeune fille.

La chevelure est un élément important de parure[modifier | modifier le wikicode]

Pour les femmes, mais également pour les hommes, la chevelure joue un rôle très important, selon la façon dont elle est taillée, tressée, colorée, accompagnée d'éléments supplémentaires (fleurs, plumes, perles, peignes, filet), parfois même remplacée par une perruque quand elle est jugée insuffisante.

Chez les hommes, la barbe, la moustache, les favoris sont rarement laissés à l'état naturel. La façon dont on les taille, les rase ou les laisse pousser librement, relève souvent moins d'un choix personnel que de la volonté de respecter les habitudes de son milieu.

Divers accessoires sont ajoutés pour servir de parure[modifier | modifier le wikicode]

Jeune fille birmane

Certaines parties du corps sont fréquemment complétées de parures, même en l'absence d'autres vêtements : la taille (ceintures), le cou (colliers, foulard, cravate), les poignets et les chevilles (bracelets), les doigts (bagues), les lobes d'oreilles (boucles et pendentifs). Le nez, les joues ou les lèvres sont parfois percés pour y ajouter un élément de parure.

Des modifications définitives du corps[modifier | modifier le wikicode]

Certaines parures corporelles se veulent définitives, tels les tatouages ou les scarifications (cicatrices réalisées volontairement sur les joues ou le front). Il existe maintenant des tatouages temporaires, non inscrits sous la surface de la peau, mais ils ne sont pas non plus sans danger à cause des réactions aux produits utilisés.

On allait parfois plus loin dans la transformation du corps[modifier | modifier le wikicode]

Certains peuples agrandissaient progressivement des ouvertures pratiquées afin d'y introduire des objets de plus en plus larges (oreilles ou lèvres à plateau). Il s'agissait parfois de modifier la forme des dents en les limant, d'allonger progressivement le cou par des colliers de plus en plus nombreux, de déformer le crâne en le bandant très fortement dès la petite enfance. Cela peut aboutir à de véritables mutilations. Autrefois en Chine, on déformait les pieds de certaines petites filles (ce qui les rendait infirmes), uniquement pour mieux plaire à leur futur mari.

Le besoin de parure reste actuel[modifier | modifier le wikicode]

S'ajoutant aux vêtements portés, à la coiffure et au maquillage, certaines traditions de parures persistent à l'époque moderne, mais elles ont généralement perdu leurs significations d'origine. Le tatouage, le piercing se pratiquent parfois par opposition aux codes habituels de la famille ou par soumission à de nouvelles modes.

Article mis en lumière la semaine du 13 avril 2009.
Aiga beautysalon inv.png Portail de la mode - Tous les articles sur la mode !