Paramoteur

« Paramoteur » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un paramoteur et son pilote en vol

Un paramoteur est un parapente à moteur (autrement dit, motorisé), d'où son nom. C'est un aéronef portatif de la catégorie des aérodynes. Comme il encombre peu et se démonte souvent, on peut facilement le transporter dans une voiture ou en avion. C'est d'ailleurs, une fois replié, l'aéronef motorisé le plus petit et le plus léger qui soit.

Son moteur, léger et intégré à une cage de protection, se porte comme un sac à dos et entraîne une hélice qui permet la propulsion aérienne (c'est-à-dire qu'elle offre la poussée nécessaire au décollage). Le pilote peut ainsi décoller d'un sol plat en courant, donc à pied, mais aussi assis sur un chariot équipé de roues ou de skis.

Autour du mot[modifier | modifier le wikicode]

Le mot paramoteur, comme parapente, parachute, etc., utilise le préfixe d'origine italienne para, qui exprime l'idée de protection. Il vient de paramotor, utilisé pour la première fois par l'anglais Mike Byrne en 1981. Il a été popularisé en France vers 1986, quand La Mouette a commencé à adapter la puissance des paramoteurs au nouveau type d'ailes d'alors.

Par ailleurs, en 2007, on peut remarquer que paramoteur n'a pas encore été intégré dans de grands dictionnaires de référence1. Cela n'a rien d'anormal, car comme souvent, un mot doit être bien rentré dans les usages pour qu'un dictionnaire le retienne.

Pratique du paramoteur[modifier | modifier le wikicode]

« Par sa simplicité d'utilisation, le paramoteur est à l'aviation ce que le VTT est aux véhicules terrestres. »2

Si on choisit bien une aile de parapente, avec cette même aile, on peut aussi bien faire du parapente que du paramoteur (il suffit de lui attacher un moteur). Mais une voile de paramoteur n'est pas forcément une voile de parapente.

On peut voler seul ou en tandem car il existe des paramoteurs à une place (monoplaces) ou deux places (ou biplaces).

France[modifier | modifier le wikicode]

En France, contrairement à la pratique du parapente (parapentisme en vol libre), il faut une licence de pilote pour pouvoir pratiquer le parapentisme motorisé en autonomie, hors de l'encadrement d'un paratour3 (école de parapentisme).

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Par exemple, le Grand dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française ou le Portail lexical français du CNRTL (constat fait le 30/06/07).
  2. Citation de l'article Le paramoteur ? de l’École française de paramoteur.
  3. Paratour est un terme utilisé au moins au Canada.
Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…