Palais du Vatican

« Palais du Vatican » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Palais apostolique, appartements du pape.
La porte de bronze, entrée du palais du pape.

Le palais du Vatican (ou palais apostolique) est un palais situé place Saint-Pierre, près de la basilique Saint-Pierre, dans l'État du Vatican. Construit à la fin du XVIe siècle, il est la résidence du Pape depuis 1870, après le palais des papes d'Avignon, le palais du Latran et le palais du Quirinal.

Cet immense bâtiment de 55 000 m² comprend 1 400 pièces, parmi lesquelles les appartements pontificaux, totalement privés, mais également des musées publics comme la chapelle Sixtine, la chapelle Nicoline, les chambres de Raphaël et les appartements Borgia.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Au Moyen Âge, le pape Symmaque (498-514) fit construire près de la première basilique Saint-Pierre une résidence secondaire pour les papes, qui logeaient alors au palais du Latran. Au XIIe siècle, le pape Eugène III commanda au même emplacement un autre palais qui fut transformé peu après par Innocent III en forteresse afin de se protéger de Florence puis des Ottomans.

En 1377, après le retour de la papauté d'Avignon à Rome, les papes choisirent définitivement de s'installer au palais du Vatican, au détriment du palais du Latran, détruit par plusieurs incendies. Nicolas V fait raser l'ancien palais d'Eugène III pour reconstruire le palais apostolique actuel. Le palais du Quirinal, d'abord une simple résidence secondaire, doit être abandonné aux rois d'Italie.

La construction a duré à peu près un siècle et demi, entre 1471 et 1605, sous la direction de plusieurs papes. Les travaux du bâtiment actuel ont véritablement commencé le 30 avril 1589, sous le pape Sixte V mais plusieurs parties attenantes ont été ajoutées par ses successeurs, les papes Urbain VII, Innocent XI et Clément VIII. Au XXe siècle, le pape Pie XI a ajouté une galerie d'art monumentale et une entrée au bâtiment.

Architecture[modifier | modifier le wikicode]

Parties publiques[modifier | modifier le wikicode]

Le palais apostolique, plus qu'un édifice harmonieux, est un ensemble de différents bâtiments dont les toits se superposent et les cours intérieures se croisent. Ce complexe architectural grand de 55 000 m² et 1 400 pièces comprend des parties trop belles pour ne pas être ouvertes au public et les appartements privés du Pape, eux très difficilement accessibles.

Le palais apostolique comprend de nombreuses parties ouvertes au public, les musées du Vatican. En bon palais du Pape, on trouve parmi eux beaucoup de chapelles, dont la plus connue est la chapelle Sixtine ; mais il y a également la chapelle Pauline, la chapelle Nicoline, la chapelle Redemptoris Mater, la chapelle d'Urbain VIII et enfin la chapelle privée du Pape (où le souverain pontife célèbre la messe chaque matin). Parmi ces musées, il y a également d'anciens appartements pontificaux : les appartements Borgia ou encore les chambres de Raphaël.

Parties privées[modifier | modifier le wikicode]

Les appartements privés sont moins connus du grand public car ils sont strictement fermés et très surveillés. L'entrée principale du palais est gardée par une lourde et imposante porte, la porte de Bronze, elle-même encadrée par la garde suisse pontificale. Les bâtiments sont axés autour d'une cour d'honneur, la cour Saint-Damase. Au premier étage, on trouve les bureaux du cardinal secrétaire d'État (un haut dignitaire des affaires diplomatiques et politiques du Vatican), la salle royale (une vaste salle de réception finement décorée) et la salle ducale.

Le deuxième étage comprend notamment la bibliothèque privée du Pape et les 12 salles d'audience où le Pape reçoit ses visiteurs officiels. Les plus éminents, comme les chefs d'État, sont entendus dans la bibliothèque privée ; pour y arriver, ils doivent traverser toutes les autres salles et sont ainsi éblouis par le faste des lieux.

Le troisième étage est occupé par les appartements privés du Pape à proprement parler. Dans ces lieux fermés, où seul le proche personnel pénètre, le Pape peut se détendre dans un cérémonial moins lourd. On y trouve la chapelle privée du Pape, sa chambre, son grand bureau, son bureau privé, sa salle de bain, sa salle à manger, sa cuisine, son cabinet médical et les logements du personnel.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.
Portail de l'architecture —  Tout sur les monuments et les architectes célèbres.