Palais du Parlement de Bretagne

« Palais du Parlement de Bretagne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le palais du Parlement de Bretagne est situé à Rennes. C'est un bâtiment de style classique datant pour l'essentiel du XVIIe siècle. Il est un des ornements de la place royale de Rennes. C'était le siège du Parlement de Bretagne, jusqu'à sa dissolution par la Révolution française, en février 1790. En partie détruit par un incendie en 1994, il a été restauré à l'identique. Il est aujourd'hui le siège de la cour d'appel de Rennes.

Un projet long à mettre en place[modifier | modifier le wikicode]

Après son rattachement à la couronne de France en 1532, le roi crée un parlement en Bretagne pour y rendre sa justice. Le parlement est alors itinérant entre Rennes, Vannes et Nantes. A partir de 1561, le Parlement se fixe à Rennes ; dans les locaux du couvent des Cordeliers. Le projet d'un nouvel édifice est envisagé dès 1578, avec l'autorisation pour la ville de prélever un impôt sur le cidre, mais les Guerres de religion empêchent la poursuite du projet.

En 1609, le roi Henri IV par lettres-patentes permet aux habitants de Rennes d'entreprendre la construction d'un bâtiment pour loger le Parlement. Pour cela Rennes peut lever un impôt « d'un sol par pot de vin cru hors du pays et trois deniers par pot de cidre cru dans ledit pays vendu en détail … »

Les plans sont dessinés par l'architecte de la ville Germain Gaultier. Ils sont retenus en septembre 1617. Mais en août 1618, le gouverneur de la Bretagne, les Parlementaires et la municipalité les rejettent. Salomon de Brosse l'architecte qui a construit le Palais du Luxembourg à Paris, arrivé à Rennes depuis peu, reprend immédiatement la direction de la construction, Germain Gaultier devenant le conducteur des travaux.

Ce n'est qu'à partir de septembre 1618, que les travaux de construction commencent. Ils sont très surveillés par le Parlement qui a des idées très précises sur ce qu'il veut. Le gros œuvre n'est achevé qu'en 1655, et le Parlement peut se réunir dans le chantier qui continue par les aménagements et décorations intérieurs. Le Parlement compromis dans la révolte du papier timbré est exilé à Vannes de 1675 à 1689. Les travaux sont alors interrompus.

Portail de la Bretagne —  Accédez au portail sur la Bretagne.
Portail de l'architecture —  Tout sur les monuments et les architectes célèbres.