Oulipo

« Oulipo » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Raymond Queneau.

Oulipo est l'acronyme d'« ouvroir de littérature potentielle ». Ce nom correspond à une association de passionnés de littérature fondée en 1960 par l'écrivain Raymond Queneau et le mathématicien François Le Lionnais.

Le principe de l'Oulipo est d'écrire sous « contraintes » (par exemple, commencer tous les mots d'une phrase par des A).

Présentation[modifier | modifier le wikicode]

Cette association comprend des écrivains comme Italo Calvino, Georges Perec ou des personnalités autres, comme des mathématiciens.

Pour stimuler l'imagination, l'Oulipo se fixe des objectifs :

  • imaginer et expérimenter des contraintes littéraires nouvelles ;
  • rechercher dans les œuvres du passé des nouveaux moyens d'écriture.

Ses auteurs ont ainsi créé des calligrammes (textes en forme de dessin), des lipogrammes (textes avec une voyelle interdite), des jeux de mots, des poèmes mots-croisés pouvant se lire dans tous les sens, des palindromes (textes pouvant se lire de gauche à droite ou de droite à gauche)...

Dans l'exemple de contrainte d'écrire sans e, l'expression « ni une, ni deux » devient « ni six moins cinq, ni dix moins huit », et « prenant ses cliques et ses claques » peut devenir « ayant pris son clic sans pour autant qu'il omit son clac ».

Exemples de contraintes[modifier | modifier le wikicode]

Plaque « Disparition » en hommage à Georges Perec, sans e. (Œuvre de l'artiste Christophe Verdon.)

Les auteurs de l'Oulipo ont inventé de nombreux procédés, entre autres :

  • S+7 et S-7 : on transforme un texte en remplaçant tous les substantifs (les noms) par ceux qui se trouvent sept places après ou avant eux dans un dictionnaire ;
  • l'antérime ou poème dont la rime est au début du vers au lieu d'être à la fin ;
  • l'homophonie : écrire un texte qui commence et finit par deux phrases ayant le même son mais non le même sens, par exemple : « l'étroit bonnet » et « les trois beaux nez ».

Et aussi...[modifier | modifier le wikicode]

Il existe d'autres ouvroirs : par exemple, l'ouvroir de musique potentielle (Oumupo), l'ouvroir de bande-dessinée potentielle (Oubapo), tous basés sur le principe de l'Ou-X-Po (où le X est le domaine concerné).

Sur la station de radio France Culture, l'émission hebdomadaire Des Papous dans la tête, le dimanche à 12 h 45, reprend des contraintes entre autres inventées par l'Oulipo ; des auteurs, dont plusieurs sont membres de l'Oulipo, doivent écrire des textes en respectant ces contraintes ou participent à d'autres jeux littéraires.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • OULIPO, La Littérature potentielle, éd. Gallimard, 1973 (2e édition, Folio, 1988)
  • OULIPO, Atlas de littérature potentielle, éd. Gallimard, 1981 (2e édition, Folio, 1988).

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Oulipo de Wikipédia.
Page consultée le 8 octobre 2007.
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…