Orpaillage

« Orpaillage » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un orpailleur au bord d'une rivière, en Alaska
Images sur l'orpaillage Vikidia possède une catégorie d’images sur l'orpaillage.

L'orpaillage est la recherche de l'or dans les cours d'eau, de façon artisanale ou plus industrielle. Les personnes qui pratiquent l'orpaillage sont appelées orpailleurs, ou prospecteurs. Les orpailleurs sont souvent surnommés "chercheurs d'or", ou "chasseurs d'or".

Pourquoi trouve-t-on de l'or dans les rivières?[modifier | modifier le wikicode]

Un fragment de quartz aurifère

L'or est un métal rare, que l'on trouve en très petite quantité, à l'état natif, c'est-à-dire pur, ou presque. L'or se trouve généralement dans un minéral, le quartz, que l'on appelle alors quartz aurifère (aurifère veut dire "qui porte (ou qui contient) de l'or"). Ce quartz aurifère forme des filons dans les montagnes, qui sont parfois exploités dans les mines d'or. L'or et le quartz sont également souvent associés à d'autres minéraux, comme la pyrite, par exemple.

Sous l'action de l'eau et du vent, les montagnes s'érodent, et le quartz aurifère est cassé, réduit en tous petits morceaux qui sont emportés par les rivières, et, avec eux, l'or qu'il contenait. L'or est un métal lourd : un courant fort peut l'emporter, mais dès que le courant ralentit, il se dépose, avec le sable, que l'on appelle sable aurifère, pour former des gisements appelés placers.

Il existe deux sortes de placers : les placers de berge, où l'or se dépose avec le sable, et les marmites, des creux dans le lit du cours d'eau où l'or s'accumule en plus grande quantité, à cause de son poids. Les marmites contiennent beaucoup plus d'or, mais sont aussi plus petites et limitées que les berges.

Le travail de l'orpailleur consiste à séparer cet or du sable auquel il est mélangé.

Les différentes techniques d'orpaillage[modifier | modifier le wikicode]

La bâtée[modifier | modifier le wikicode]

Une bâtée, utilisée pour l'orpaillage

L'or peut se présenter en fragments de différentes tailles, des paillettes d'or aux pépites, mais il reste généralement rare. Il faut le séparer des autres alluvions de la rivière (sables, argiles, cailloux, etc.) auquel il est mélangé.

La technique traditionnelle consiste à utiliser une bâtée : il s'agit d'un récipient en forme de chapeau chinois (ou peu profond, semblable à une poêle sans queue, dans sa version américaine appelée "pan"), dans lequel l'orpailleur dépose une pelletée d'alluvions. En agitant la bâtée d'une certaine façon, il crée un courant d'eau qui va déplacer les particules légères comme les sables et les argiles. Tandis que les matériaux "lourds" comme l'or restent au fond de la bâtée. Après avoir éliminé successivement les matériaux inutiles (on dit "stériles"), l'orpailleur peut récupérer l'or resté au fond de la bâtée, généralement sous la forme de minuscules paillettes. Il existe différentes formes de bâtées, qui portent différents noms.

La rampe de lavage[modifier | modifier le wikicode]

Une rampe de lavage

Une technique un peu plus industrielle est celle de la rampe de lavage. Ce type d'exploitation nécessite une installation plus complexe. Sur un placer assez riche, les orpailleurs installent une rampe, en bois ou en métal, faiblement en pente. Cette rampe est garnie de différents tapis, ou de traverses en bois, et placée dans le courant. On place des quantités de sable (en général, à la pelle) en amont de la rampe. Les particules sont entraînées par le courant plus ou moins loin en fonction de leur masse, et sont donc triées par le courant. Elles se déposent sur les différents tapis, et cela permet de séparer l'or des autres particules de sable.

On peut aussi alimenter une rampe de lavage de façon automatique plutôt qu'à la pelle, avec des pompes appelées dragues.

Le mercure[modifier | modifier le wikicode]

L'or peut être présent en quantité relativement abondante, mais sous forme de très petites particules, qui sont très difficiles à extraire. La bâtée et la rampe de lavage permettent de récolter les pépites et les paillettes, mais pour récupérer jusqu'aux plus petites poussières d'or, certains orpailleurs utilisent du mercure, un métal qui se présente à l'état liquide, et qui a pour propriété d'amalgamer l'or : les paillettes d'or se collent les unes aux autres et au mercure pour former de plus gros morceaux appelés amalgames. Ces amalgames, plus lourds, sont moins entraînés par le courant, et donc plus faciles à trier et séparer du sable.

Puis l'on chauffe les amalgames : le mercure s'évapore, et l'on peut récupérer l'or. On peut également utiliser du cyanure de la même façon que le mercure.

Cela a un impact sur l'environnement : mercure et cyanure sont des poisons violents pour les êtres vivants et pour l'environnement. Dans certaines régions où ils sont utilisés, comme en Guyane, par exemple, les orpailleurs ne récupèrent pas ce mercure ou ce cyanure après s'en être servi, ils le laissent s'écouler directement dans les rivières d'où ils extraient l'or, entraînant une grande pollution, qui menace les écosystèmes.

Histoire de l'orpaillage[modifier | modifier le wikicode]

un des prospecteurs américains, surnommés "forty-niners", à l'époque de la ruée vers l'or.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Ruée vers l'or.

L'orpaillage peut être un loisir, mais il peut aussi être très rentable, dans les régions où les cours d'eau transportent suffisamment d'or. Selon la mythologie grecque, le fleuve Pactole était réputé pour transporter des pépites d'or, depuis que le roi Midas s'y était baigné, pour conjurer la malédiction dont il était victime. Durant l'Histoire, à plusieurs occasions, des régions dont les cours d'eau étaient riches en or ont attiré les chercheurs d'or et provoqué parfois des vagues de migration : c'est ce qu'on appelle la ruée vers l'or.

La ruée vers l'or en Californie[modifier | modifier le wikicode]

En 1848, à l'époque où la Californie, sous domination espagnole, devient américaine, on découvre plusieurs gisements d'or. Il s'agit essentiellement de filons (qui vont être exploités dans des mines), mais on trouve également de l'or dans certains cours d'eau de la région. En un an, 76 tonnes d'or au total sont récoltées. Cela va grandement contribuer à la croissance de la région.

La ruée vers l'or du Klondike[modifier | modifier le wikicode]

Le Klondike est un fleuve de la région du Yukon, au Canada. Au XIXe siècle, la découverte d'or y attire les chercheurs d'or du monde entier, entraînant le développement de la ville de Dawson, située à proximité. Cette ruée vers l'or est une des plus célèbres. Elle a inspirée de nombreux écrivains, comme Jack London, l'auteur de Croc blanc.

Dans la bande dessinée, le célèbre Picsou a gagné une grande partie de sa fortune en cherchant de l'or au Klondike, à l'époque de la ruée vers l'or.

L'orpaillage en Guyane[modifier | modifier le wikicode]

Une mine d'or en Guyane, où l'on pratique l'orpaillage industriel.

Aujourd'hui, le DOM de Guyane connaît un développement massif de l'orpaillage, notamment clandestin. L'or est relativement abondant en Guyane, mais il est très dispersé et, surtout, présent sous forme de très petits fragments, qui nécessitent, pour être extraits, de former des amalgames à base de mercure ou de cyanure. Les exploitations prennent la forme d'importants gisements industriels, où de grandes quantités de terre sont traitées, et de grandes quantités de toxiques sont utilisés, ce qui présente un risque pour l'environnement, si cela n'est pas contrôlé.

Parallèlement à cette exploitation industrielle, se développe une exploitation sauvage clandestine, qui se fait dans l'illégalité et, donc, sans aucun contrôle. Les orpailleurs clandestins sont la source d'une grande pollution, et sont la cible des gendarmes et de l'armée qui tentent de lutter contre le phénomène.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

  • Croc-Blanc et L'Appel de la forêt sont deux romans de Jack London, dont l'action se situe durant la ruée vers l'or du Klondike.
  • Le Klondike est un album de bande dessinée de Lucky Luke, qui se déroule également lors de la ruée vers l'or du Klondike.
  • Le personnage de Walt Disney, Picsou, a fait fortune durant sa jeunesse, notamment en tant que prospecteur.
  • Dans la chanson traditionnelle américaine Oh My Darling, Clementine, il est question de la fille d'un prospecteur, durant la ruée vers l'or de Californie.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 20 décembre 2010.
Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…
Portail de la géologie —  Tous les articles sur la géologie et les sciences de la Terre.