Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Ordre n° 227

« Ordre n° 227 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

L'Ordre n° 227 est un ordre signé le 28 juillet 1942 par Joseph Staline (en tant que commissaire du Peuple à la Défense - Commissaire du peuple équivaut à ministre - ), adressé à l' Armée Rouge combattant contre l'Allemagne Nazie. Il interdit aux soldats de battre en retraite.

Photographie de l'ordre, en rouge, on lit "Ни шагу назад!"

Cet ordre est souvent appelé par son slogan "Pas un pas en arrière", en russe (Ни шагу назад!, Ni chagou nazad!)

Contexte[modifier | modifier le wikicode]

L'Armée rouge est désemparée après l'attaque surprise de l'Allemagne avec qui elle avait signé un pacte de non-agression auparavant. L'ordre est donné durant l'offensive allemande de l'été 1942. L'Opération Fall Blau a déjà fait reculer les soviétiques de plus de 400 km en un mois sur ce front.

Contenu[modifier | modifier le wikicode]

Une nouveauté apparaît dans ce texte, l'absence de propagande. Joseph Staline, sur près d'un tiers du texte, décrit combien l'offensive allemande a fracturé le pays. Ces annonces sont très éloignées de la propagande qu'entretenait jusqu'alors le régime.

Ces ordres sont transmis aux commandants, aussi bien militaires, que politiques. Ces derniers devaient faire savoir par écrit que l'ordre avait bien été reçu, compris, et appliqué. Le contenu de l'ordre est le suivant :

  • Interdiction pour les commandants de faire battre ses troupes en retraite, sous peint de passer en cour martiale (et de finir dans un camp du Goulag ou simplement exécuté)
  • Obligation de former de un à trois bataillons disciplinaires sur chaque front. (Un bataillon disciplinaire est formé de prisonniers envoyés pour les missions les plus dangereuses comme des missions suicides, le déminage sous le feu ennemi etc.. La liberté leur est promise après leur service, ce qui n'a jamais été appliqué.)
  • Obligation de former de trois à cinq unités de barrage par armée, chargés de tirer sur les soldats alliés qui reculaient face à l'ennemi. Le NKVD a fortement servi sur ce point.
  • Staline explique que l'armée Allemande s'est servi de ces deux mesures, et que cela leur a réussi, notamment sur leur retraite durant l'hiver précédent.
Coat of arms of the Soviet Union.svg Portail de l'Union soviétique - Tous les articles concernant l'URSS.
Portail de la Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale